Entre les visages d'Emmanuel Sévigny à la Fonderie Darling

Catégories:

Je vous reviens aujourd’hui sur une installation que j’ai visitée au début de l’été, qui a marqué mon esprit.

Il s’agit de la nouvelle création artistique d’Emmanuel Sévigny, un scénographe et artiste technologique de Montréal, qui exposait à la Fonderie Darling dans la Cité du multimédia de Montréal du 1er au 6 juin dernier. Son site Wen est: www.playmind.com

Son installation robotique interactive s’intulait "Étude mimétique : Entre les visages". Deux entités robotiques reproduisaient avec le visiteur le jeu mimétique des visages qui se contemplent dans une boucle infinie. Un jeu de contemplation donne alors lieu à des échanges et des déplacements mimétiques. Par cette expérience, le visiteur pouvait aller à la rencontre de son reflet dans le miroir.

L'environnement, la disposition, et le mode d'interactivité d'utilisé dans cette installation, ont été pensés en fonction de rappeler l'importance de la relation qu'entretien l'homme avec son reflet. L'expérience se présentait comme un jeu dans lequel l'image de son visage agit comme élément déclencheur du rapport entre soi et le média. À travers un écran sphère, les visiteurs ont été invités à utiliser l'image de leur visage pour communiquer avec un dispositif médiatique interactif.

Globalement, j’ai apprécié l'ingéniosité de la mise en espace par Emmanuel Sévigny, l'intelligence du propos et la facilité d'appropriation par le public.

En fait, j’ai été confondu par les sphères robotiques, en croyant qu'il y avait peut-être un individu dans la sphère. Certains visiteurs croyaient cela.

Ce qui était bien aussi, c’est qu’on ne voyait pas la "mécanique" dernière mais on vit une relation étrange avec les bulles qui semblent vouloir communiquer avec nous.

Important à souligner également, c’est le rapport particulier que l'on a eu lorsque l'on se retrouvait face à cette bulle qui nous suit avec notre visage projeté sur celle-ci.

Emmanuel Sévigny a étudié en musique, en sciences pures, de même qu’en composition électroacoustique et en multimédia interactif. Il a été stagiaire pour le génie musical Michel Lemieux et a présenté une dizaine de performances au cours des dernières années au Québec, en plus de collaborer dans des événements spéciaux comme le festival Mutek, le Festival de jazz de Montréal, la Nuit électronik ou encore des concerts de Patrick Watson.

Visionnaire et avant-gardiste dans son domaine au Québec, il a déjà obtenu quatre bourses et a enseigné le multimédia pendant sept ans (1999-2006).

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon