EMI a rematerisé le catalogue original des Beatles

Catégories:

Apple Corps Ltd. et EMI Music ont annoncé la sortie mondiale du catalogue original des Beatles, remasterisé numériquement pour la première fois sur CD, le mercredi 9 septembre 2009, date également de la sortie du très attendu jeu vidéo : « The Beatles: Rock Band ».

Chaque CD est accompagné d’une reproduction des éléments artistiques originaux de l’Album du Royaume Uni, y compris les pochettes élargies avec les notes d’accompagnement originales et de nouvelles notes, en plus de photographies rares. Pour une période limitée, chaque CD contiendra aussi un court film documentaire sur l’album. À la même date, deux nouvelles collections de CD en boîte des Beatles seront également lancées.

Il a fallu quatre ans à une équipe spéciale d'ingénieurs pour remasteriser les albums aux EMI’s Abbey Road Studios à Londres avec la technologie de pointe de l’enregistrement sonore et l’équipement de studio de l’époque, en maintenant soigneusement l’authenticité et l’intégrité des enregistrements analogiques originaux. Ce travail ardu a donné fruit au catalogue le plus fidèle depuis qu’il est sorti la première fois.

La collection comprend chacun des 12 albums des Beatles en stéréo, avec les listes des pistes et la reproduction des éléments artistiques originaux de l'Album du Royaume Uni, et « Magical Mystery Tour », qui a été intégré dans le catalogue principal des Beatles à la sortie originale des CD en 1987. De plus, les collections « Past Masters Vol. I and II » sont maintenant combinées sous un même titre, ce qui fait un total de 14 titres sur 16 disques.

Ce sera la première fois que les quatre premiers albums des Beatles en stéréo seront offerts au complet sur disque compact. Les 14 albums, et une collection de documentaires sur DVD , seront également vendus ensemble dans une collection stéréo en boîte.Chaque nouvel emballage de CD comprend une pochette de notes historiques détaillées et de notes d’enregistrement très intéressantes. À l’exception de la série « Past Masters », chaque CD contient de nouveaux minidocumentaires en fichiers QuickTime sur la création de chacun des albums, réalisés par Bob Smeaton.

Les documentaires contiennent des films d’archives, des photographies rares et des conversations des Beatles en studio jamais été entendues auparavant, qui font ressentir de façon très personnelle l’atmosphère en studio. Une deuxième collection de CD en boîte a été créée pour les collectionneurs. « The Beatles in Mono » réunit tous les enregistrements des Beatles mixés pour l’enregistrement mono. La collection contiendra 10 des albums avec les mixages mono originaux, et deux autres disques de bandes maîtresses (qui correspondent aux pistes stéréos de « Past Masters »). Également en prime, les disques mono « Help! » et « Rubber Soul » incluent les mixages stéréos originaux de 1965, jamais sortis encore sur CD. Ces albums seront offerts en CD répliques de mini-vinyles avec les reproductions des pochettes originales, de tous les encarts originaux et des étiquettes d’époque.

Les discussions sur la distribution numérique du catalogue se poursuivront. Il n'y a pas d'autre information en ce moment.

Pour EMI Music Canada :
Anastasia Saradoc
Tél : 416-583-5017
Courriel : anastasia.saradoc@emimusic.ca

Les Albums stéréos (offerts individuellement et réunis dans une collection stéréo en boîte)
Les albums stéréos ont été remasterisés par Guy Massey, Steve Rooke et Sam Okell avec Paul Hicks et Sean Magee
Tous les emballages de CD contiennent la reproduction des éléments artistiques du vinyl original et les notes d’accompagnement
Multitude de photographies d’archives
Notes historiques additionnelles de Kevin Howlett et Mike Heatley
Notes d’enregristrement additionnelles d’Allan Rouse et Kevin Howlett
* = CD incluant un minidocumentaire QuickTime sur l’album
Please Please Me* (CD stéréo pour la première fois)
With The Beatles* (CD stéréo pour la première fois)
A Hard Day's Night* (CD stéréo pour la première fois)
With The Beatles* (CD stéréo pour la première fois)
Help!*
Rubber Soul*
Revolver*
Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band* (incluant les notes de 1987, rafraîchies, et une nouvelle intro de Paul McCartney)
Magical Mystery Tour*
The Beatles*
Yellow Submarine* (incluant les notes d’accompagnement originales des États Unis)
Abbey Road*
Let It Be*
Past Masters (avec de nouvelles notes d’accompagnement de Kevin Howlett)

« The Beatles in Mono » (collection en boîte seulement) :
Les albums mono ont été remasterisés par Paul Hicks et Sean Magee avec Guy Massey et Steve Rooke :
Présentés ensemble en boîte avec un texte de Kevin Howlett :
+ = CD mixage mono pour la première fois
Please Please Me
With The Beatles
A Hard Day's Night
Beatles For Sale :
Help! (le CD inclut aussi le mixage stéréo original de 1965)+
Rubber Soul (le CD inclut aussi le mixage stéréo original de 1965)+
Revolver+
Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band+
Magical Mystery Tour+
The Beatles+
Mono Masters

Remasterisation du catalogue des Beatles

Le processus de remasterisation a commencé par une longue série de tests avant de copier finalement les bandes maîtresses analogiques sur le format numérique. Ensuite, le transfert a été réalisé en utilisant un poste de travail Pro Tools (résolution 24 bit 192 kHz via un convertisseur Prism A-D). Le transfert a été long et ardu, une piste à la fois. Si le ruban d’EMI n’a pas subi de pertes d’oxydes comme certains rubans analogiques ultérieurs, il y avait néanmoins une légère accumulation de poussière. Les têtes de lecture des magnétophones à bobines étaient nettoyées après chaque titre.

L’équipe a réfléchi considérablement dès le départ aux processus de restauration audio qu’il serait permis d’utiliser. Il a été convenu qu'on devrait améliorer si possible les passages avec les clics électriques, les claquements de microphone, les ronflements excessifs et les accrocs de découpage, en autant que cela n’ait pas d’incidence sur l’intégrité originale des chansons.

La technologie de débruitage, souvent associée à la remasterisation, devait être utilisée, mais subtilement et avec modération. En fin de compte, moins de cinq des 525 minutes de musique des Beatles ont subi ce traitement. Finalement, comme c’est commun avec la musique d’aujourd’hui, la limitation globale a été utilisée pour augmenter le niveau de volume du CD, mais sur les versions stéréos seulement. Mais tout le monde s’entendait sur le fait que l’importance de la musique des Beatles exigeait d’utiliser modérément la limitation, pour conserver la dynamique originale des enregistrements.

Quand tous les albums ont été transférés, chaque chanson a été écoutée à plusieurs reprises pour déceler les imperfections sur lesquelles l’équipe s’entendait. Celles-ci ont ensuite été traitées par Guy Massey, qui travaillait avec l’ingénieur de restauration audio Simon Gibson.

Il était maintenant possible de procéder à la masterisation, après avoir chargé les premiers tirages vinyles et les CD existants dans Pro Tools, ce qui permettait de faire des comparaisons avec les bandes maîtresses originales pendant le processus d’égalisation. Quand un album était terminé, l’écoute avait lieu le lendemain au studio trois – une pièce familière pour les ingénieurs puisqu’elle a accueilli tous les projets de mixage récents des Beatles – et les derniers ajustements d’égalisation étaient faits dans la salle de masterisation. Quand Guy et Steve étaient satisfaits, Allan Rouse et Mike Heatley vérifiaient toutes les nouvelles remasterisations dans un autre endroit et faisaient des suggestions lorsqu’il y avait lieu. C’est ainsi que les 13 albums ont été menés à terme à la satisfaction de l’équipe.

Nouvelles notes / Équipe des documentaires

Kevin Howlett (Notes historiques et d’enregistrement)
La carrière primée de Kevin Howlett comme réalisateur radio s'étend sur trois décennies. Ses émissions musicales pour la BBC ont présenté de nombreux documentaires sur les Beatles, incluant « The Beeb's Lost Beatles Tapes ». Sa participation à l’album des Beatles « Live At The BBC » lui a valu d’être mis en nomination pour un prix Grammy; il a produit en 2003 le disque prime « Fly On The Wall » pour « Let It Be… Naked ».

Mike Heatley (Notes historiques)
Mike est entré dans le monde de la musique chez HMV Record Stores en 1970; il est allé trois ans plus tard à la division internationale d’EMI Records. Il a fini par accéder à la tête de cette division au début des années 1980. Il s'est joint ensuite à la nouvelle division du marketing stratégique de la compagnie en 1984.

Il est retourné à la division internationale en 1988, où il a occupé divers rôles de marketing de catalogue jusqu'à sa retraite en décembre 2008. Au cours de sa carrière, il a travaillé avec de nombreux grands artistes d'EMI, dont Pink Floyd, Queen, Kate Bush et Iron Maiden. Mais les 30 dernières années, il a formé un lien particulièrement fort avec Apple, et il a participé de près à l’élaboration et à la promotion du catalogue des Beatles, en plus des sorties en solo de John, Paul, George et Ringo.

Bob Smeaton (Directeur, minidocumentaire)
Bob Smeaton a dirigé et scénarisé la série télévisée « Beatles Anthology », prix Grammy, diffusée au Royaume Uni et aux États Unis en 1995. Il a mérité en 1998 son deuxième prix Grammy pour son documentaire : « Jimi Hendrix: Band of Gypsys ». Il a dirigé son premier long métrage en 2004, le documentaire « Festival Express ». Il a réalisé ensuite des documentaires sur un grand nombre des plus grands spectacles musicaux du monde, incluant The Who, Pink Floyd, The Doors, Elton John, Nirvana et les Spice Girls.

Julian Caiden (Monteur, minidocumentaire)
Julian a travaillé avec Bob Smeaton sur de nombreux documentaires musicaux dont « Jimi Hendrix: Band of Gypsys » et la série des « Classic Albums » de Pink Floyd, The Who, The Doors, Elton John et Nirvana, entre autres. Il a travaillé sur des profils documentaires d'artistes aussi différents que Richard Pryor, Dr. John, Sir Ian McKellen, Herbie Hancock et Damien Hirst et sur des spectacles musicaux en direct des New York Dolls et de Club Tropicana entre autres.

L’Équipe Abbey Road

Allan Rouse (coordonnateur de projet)
Allan s’est joint à EMI directement à sa sortie de l’école à 1971, quand il est entré au siège de la compagnie à Manchester Square comme ingénieur adjoint au studio de démo. Il a travaillé souvent à cette époque avec Norman (Hurricane) Smith, le premier ingénieur aux enregistrements des Beatles.

Il a participé à son premier projet concernant les Beatles en 1991, copiant toutes leurs bandes maîtresses (mono, stéréos, quatre pistes et huit pistes) sur ruban d’enregistrement numérique comme copie de sécurité. Il a travaillé ensuite quatre ans avec Sir George Martin à titre d’assistant et de coordonnateur de projet sur le documentaire télé « The Making of Sgt. Pepper's » et les CD « Live at the BBC » et « The Anthol¬ogy ».

En 1997, s’apprêtant à ressortir le film « Yellow Submarine », MGM/UA a demandé, avec la permission d'Apple, que toute la musique des Beatles soit mixée pour le film en son stéréo ambiophonique 5.1. Allan a demandé les services de l’ingénieur principal d’Abbey Road Peter Cobbin et de l’assistant Guy Massey et a produit avec eux les nouveaux mixages.

Il a proposé deux ans plus tard un mixage expérimental en son stéréo ambiophonique de la chanson de John Lennon « Imagine », faisant appel aux services de l'ingénieur Peter Cobbin. Suite à de longues consultations avec Yoko Ono, l’album « Imagine » a été remixé en stéréo et le film « Gimme Some Truth », gagnant d’un prix Grammy, en son stéréo ambiophonique nouveau. Ont suivi la remasterisation de cinq autres albums de John avec des mixages stéréos nouveaux et la sortie en DVD de « Lennon Legend » remixé en son stéréo ambiophonique nouveau.

D’autres projets ont suivi, incluant « Anthol¬ogy » des Beatles, « The First US Visit » et le DVD « Help! » et les albums « Let It Be…Naked » et « Love » avec le DVD et l’album « Concert for Bangladesh » de George Harrison.

Depuis un certain nombre d’années maintenant, Allan participe exclusivement à des projets sur les Beatles ou qui y sont associés.

Guy Massey (ingénieur aux enregistrements)
Guy s’est joint à Abbey Road en 1994 et a participé cinq ans plus tard comme assistant au remixage en son ambiophonique du film des Beatles « Yellow Submarine ». Vint ensuite le DVD « Anthology » des Beatles et, plus tard, le mixage et la production de « Let It Be… Naked » avec Paul Hicks et Allan Rouse. Il a quitté les studios en 2004 pour devenir pigiste. Il a été l’ingénieur de plusieurs disques dont « Victory for the Comic Muse » (The Divine Comedy), « Fractured Life » (Air Traffic) « The Great Western » (James Dean Bradfield) et « Magpie » (Stephen Fretwell), coproduisant les deux derniers. Depuis son départ, Guy est demeuré un membre essentiel de l’équipe et a été l’ingénieur principal du projet de remasterisation, responsable également des mixages en son stéréo ambiophonique nouveaux pour la sortie du DVD « Help! »

Steve Rooke (ingénieur de masterisation)
Steve s’est joint à Abbey Road en 1983 et est maintenant l’ingénieur de masterisation principal du studio. Il a participé à tous les projets des Beatles depuis 1999. Il a également été responsable de la masterisation des sorties de John Lennon, Paul McCartney, George Harrison et Ringo Starr.

Paul Hicks (ingénieur aux enregistrements)
Paul est entré chez Abbey Road en 1994. Il a participé à son premier projet des Beatles comme assistant de l’ingénieur Geoff Emerick sur les albums « Anthology ». Il a ensuite travaillé sur « Yellow Submarine Songtrack », le DVD « Anthology et « Let It Be… Naked ». Comme Guy Massey, il est également devenu ingénieur pigiste et, depuis qu'il a quitté les studios, il a été responsable du mixage ambiophonique du DVD de Paul McCartney « The McCartney Years » et de « Love » des Beatles. Paul a été responsable de la remasterisation des enregistrements mono.

Sean Magee (ingénieur de masterisation)
Sean a commencé à travailler chez Abbey Road en 1995, après avoir obtenu un diplôme en ingénierie du son. Spécialiste de la masterisation analogique et numérique, il a travaillé avec Paul Hicks sur la remasterisation des enregistrements mono.

Sam Okell (ingénieur aux enregistrements)
Sam a travaillé pour la première fois comme membre de l’équipe en 2006, à titre d'assistant de Paul Hicks sur le DVD de Paul McCartney « The McCartney Years » et il a été responsable la même année de la remasterisation du CD de George Harrison « Living In The Material World » avec Steve Rooke. Cela l’a amené à restaurer la bande sonore du film des Beatles « Help! » en son stéréo ambiophonique, en plus d’aider Guy Massey avec les remixages des chansons. Sam a remasterisé « With The Beatles » et « Let It Be ».

Simon Gibson (ingénieur de restauration audio)
Simon s’est joint à Abbey Road en 1990. Il a commencé par masteriser surtout des enregistrements classiques et a ensuite travaillé sur une gamme de musique beaucoup plus large, incluant de la pop et du rock, dans son rôle d’ingénieur spécialiste de restauration audio. En plus du projet de remasterisation, il a aussi travaillé sur « Living In The Material World » de George Harrison, « Lennon Legend » de John Lennon, « Love » des Beatles et la la bande sonore du DVD « Help! ».

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon