Elektra 16 est de retour à l'Usine C

Catégories

Début de l'événement

2014 fut une année prolifique placée sous le signe des festivités, avec l'anniversaire des 15 ans du festival ELEKTRA au travers d'un événement unique EM15 et de la deuxième édition de la Biennale internationale d'art numérique. L’année 2015 s’annonce tout aussi stimulante avec la tenue de la 16e édition d’ELEKTRA du 13 au 17 mai 2015 à Montréal en ce lieu exceptionnel qu'est l’USINE C, quartier général historique du festival, qui accueille les trois soirées de performances et promet ainsi une expérience hors du commun au public. Le festival international d'arts numériques ELEKTRA continue également d’étendre sa programmation à travers la métropole, grâce à de nombreux partenaires culturels et hauts lieux de la création contemporaine.

Avec une thématique axée sur le pouvoir du son sous l’intitulé « POST-AUDIO » qu’il faut comprendre comme un « au-delà de l’audio » – par-delà ce que l’on connaît du son – ELEKTRA offrira une programmation audiovisuelle et sonore qui interroge l'influence du sonore sur notre psyché et explore les différents phénomènes d’écoute.

Cette édition promet d’être une vitrine de la création locale, nationale et mondiale pour tous les amateurs d’arts et de cultures numériques. Ceux-ci auront notamment la chance de découvrir pour la première fois sur les territoires canadiens et américains DIAMOND VERSION duo allemand constitué de Carsten Nicolai (aka alva noto) et Olaf Bender (aka byetone). Projet hors du commun pour ces deux co-fondateurs du label berlinois raster-n oton,

Diamonversion a notamment ouvert la tournée est-européenne de Depeche Mode en 2013. Une seule date de prévue du côté est de l'Amérique du Nord, le samedi 16 mai 2015, à l'USINE C.

Cette 16e édition sera également marquée par la 9e édition du MIAN (Marché international de l’art numérique) qui constitue le volet professionnel d’ELEKTRA. Pendant deux jours, artistes et organismes québécois rencontrent les professionnels issus de la scène internationale (producteurs, agents, diffuseurs, commissaires, journalistes et organisateurs d'événements) en vue de futures diffusions à travers le monde.

"Le f estival ELEKTRA a vocation d'être transdisciplinaire : il crée des alliages entre les différentes disciplines artistiques telles que la musique, la vidéo, le cinéma, les arts de la scène, le design, le jeu et l’installation sonore ou interactive en conjonction avec les plus récentes technologies numériques."

Alain Thibault, directeur artistique d'ELEKTRA.

En attendant le festival, ELEKTRA présente à Londres l'événement DIGITAL QUÉBEC en partenariat avec MUTEK et le BFI Southbank. Les 12 et 13 mars 2015, une dizaine d'artistes québécois sont à l'honneur avec la programmation de 8 performances et compositions audiovisuelles et l'organisation du MIAN (Marché international de l'art numérique). Porteur d'initiative de type Québec numérique, événements présentés à Paris en 2011 puis à Bruxelles en 2013, ELEKTRA poursuit ici sa volonté d'être ambassadeur et exportateur du talent québécois à l'international.

ELEKTRA et le Conseil des arts de Montréal en tournée présentent De choses et d'autres (bis) de Samuel Saint Aubin, exposition présentant une série de sculptures cinétiques soulignant l'aspect ludique du quotidien. Les objets-matières sélectionnés sont mis à l'épreuve à travers des exercices d'équilibre, de force et de hasard qui dévoilent le côté poétique de ce qui nous entoure et qui échappe souvent à notre attention. L'exposition se déroule du 21 février au 5 avril 2015 à la Maison de la culture Pointe-aux-Trembles.

Les tickets ELEKTRA16 pour la soirée du 16 mai seront mis en vente le samedi 14 février 2015. Le reste de la programmation d’ELEKTRA16 sera dévoilée en mars 2015.

www.elektramontreal.ca