Diana Krall: «Montréal, meilleur endroit au monde pour le jazz»

Catégories

Image

Diana Krall FIJM 2004 - Crédit photo Denis Alix

Le premier grand événement TD a débuté en force avec un concert gratuit de Diana Krall. C'était dans le cadre du 35e anniversaire, du festival de jazz, que les organisateurs ont offert à leur public un spectacle à grand déploiement, tout à fait gratuit, avec une des artistes renommées du Jazz à l'échelle planétaire. Diana Krall a accepté, sans hésiter, de prendre part à ce festival qui signifie beaucoup de choses pour elle et qui a propulsé sa carrière professionnelle il y a 20 ans.

Apparition de Steve Buscemi sur les écrans et romantisme des années 30

Les admirateurs de la grande dame du jazz sont arrivés tôt et une énorme vague de gens occupait la Place des Arts entre les rues De Maisonneuve et Ste-Catherine. M. Simard et M. Ménard, fondateurs du festival, avaient également fait mention qu'il y avait autant de gens que lors de la présence de Stevie Wonder, en 2009, pour célébrer à l'époque les 30 ans du festival. En guide d'introduction, l'acteur Steve Buscemi est apparu sur les écrans géants de chaque côté de la scène pour présenter, en habit et chapeau haut-de-forme, Diana Krall. Lorsque Diana est arrivée sur la scène TD, elle a salué, telle semble la tradition Montréalaise, en lançant en français "Qu'est-ce qui passe? Comment ça va ?" Et a ajouté qu'elle était très heureuse d'être là et proclamé que Montréal était, sans l'ombre d'un doute, la meilleure ville au monde pour accueillir un festival de Jazz. Au début du spectacle, elle a entamé quelques chansons de son album Glad Rag doll, entre autres, We just couldn't say goodbye et You know, I know ev'rything's made for love. Ensuite, vient le moment de jouer au piano, une pièce qui semble représenter sensiblement l'union de Diana et son mari Elvis Costello, qu'elle décrit comme une chanson qui se porte sur la reconnaissance de l'amour de son partenaire durant les moments difficile. Toute l'émotion émanait de cette voix chaleureuse et bien dosée. Durant toute la soirée, des images de films des années 30 étaient projetées en arrière-scène, pendant qu'elle chantait et qu'un gramophone ornait le coin droit de la scène.

Des musiciens solides et interprétations mémorables

Elle a poursuivi le spectacle en interprétant des titres d'artistes qui lui tenait à cœur avec les musiciens qui l'accompagnait. Elle avait cité en conférence de presse ainsi que devant les spectateurs d'hier soir, qu'ils sont tellement talentueux, que pratiquement, ils faisaient le concert à eux seul et qu'elle n'avait pas besoin d'être là ! Durant son interprétation de la chanson de Tom Waits, Temptation , le guitariste et le violoniste ont su donner à la chanson, un style à la fois jazzy, rock et folk. L'ambiance est devenue rapidement très énergique et rythmée. Les gens sur place semblaient beaucoup apprécier cette partie de la soirée et dansaient même à l'avant de la scène. Elle a aussi chanté une chanson qu'elle adore, Heart of Gold de Neil Young. Diana avait expliqué qu'elle a fait l'avant-partie de sa tournée canadienne en février dernier. Vers la fin de cette prestation, les spectateurs, d'un air nostalgique, se sont mis à chanter en cœur avec la chanteuse. Diana Krall s'est également offert un plaisir en solo, sur son piano à queue, en faisant un petit "Nat King Cole session" et terminant le programme musical de la soirée avec un artiste qu'elle voue un très grand respect, Bob Dylan avec la pièce Wallflower.

Invité surprise: son mari Elvis Costello

Non seulement, il y a eu un rappel, mais Diana Krall nous avait réservé une grande surprise pour la fin. C'était nul autre que son mari, le musicien Elvis Costello. Il est venu rejoindre sa douce sur la scène TD, après la prestation, qu'il venait de donner plus tôt, à la Maison symphonique de Montréal. Costello a mentionné d'un air amusé "Ça fait 3 ans que l'on ne s'est pas revus [...] oh! Pardon, 3 semaines!" et Diana de répondre "Ça garde un côté romantique à l'amour!". Il y a toujours une très bonne chimie et complicité entre les deux partenaires autant dans la vie familiale, personnelle qu'en musique. Le public était très excité et heureux de ce "jam" entre les 2 célèbres musiciens pour clore une soirée plus que réussie. Vers la fin du spectacle, Costello a embrassé passionnément sa femme devant une foule admirative de l'amour qu'ils se portent après tant d'années. Après les salutations d'usage avec les musiciens, elle s'est dirigée vers le gramophone, mis de la musique et elle est sortie de scène pour mettre fin à cette superbe soirée.

Crédit photo principale: Denis Alix