Dialogue avec la pierre - L’art contemporain du Zimbabwe à la galerie du Victoria Hall

Catégories

Début de l'événement

Image

«New Life» du sculpteur zimbabwéen Walter Mariga

La Galerie du Victoria Hall accueille, en exclusivité au Québec, l’exposition Dialogue avec la pierre – L’art des sculpteurs contemporains du Zimbabwe. Les sculptures d’une quinzaine d’artistes seront exposées, incluant celles de Walter Mariga, artiste invité en résidence par la commissaire, Fran Fearnley. Présentée par ZimArt en collaboration avec la Ville de Westmount, l’exposition sera ouverte au public du 24 septembre au 7 octobre 2015, à la Galerie du Victoria Hall (4626, rue Sherbrooke Ouest) de 12 h à 20 h, en semaine et de 12 h à 17 h, les week-ends. | Entrée libre.

Le travail de la pierre est une tradition profondément enracinée dans la culture zimbabwéenne, mais ce n’est que depuis les années cinquante que la sculpture sur pierre a été reconnue en tant que courant artistique à part entière. Dialogue avec la pierre nous fait découvrir la diversité de ce courant qui célèbre tant la nature et le monde spirituel que l’humain, avec ses relations, ses rêves et ses aspirations. Chaque sculpture raconte une histoire à propos de l’amour familial et romantique, des sentiments, du plaisir de donner et de recevoir – l’essence de la vie, en somme.

Walter mariga, artiste en résidence

Walter Mariga crée ses sculptures originales à partir des pierres les plus dures et les plus prisées pour leur beauté au Zimbabwe. Originaire de la région montagneuse du Nyanga, d’où proviennent ces pierres, Walter Mariga travaille depuis son studio dans la capitale Harare. Formé par son père, Joram Mariga, considéré comme le père de ce courant de sculpture sur pierre du Zimbabwe, il est ainsi directement lié à cette première génération de sculpteurs. Ce qui le rend unique c’est qu’il maîtrise à la fois les formes traditionnelles et contemporaines de cet art. Ses œuvres sont exposées au Royaume-Uni, aux États-Unis, aux Pays-Bas, au Japon et au Canada.

« Les portions de pierre brute ou « vivante » souvent laissées dans les sculptures de Walter Mariga sont une des signatures de l’artiste. On voit bien comment il s’inspire du rocher de départ, on sent tout son respect pour la pierre, qu’il va lui-même choisir dans les mines. — Fran Fearnley, directrice de ZimArt

Sculpture en direct et conférence publique

Walter Mariga sera sur place pendant l’exposition pour parler de son travail et de celui des autres sculpteurs zimbabwéens, en plus de faire des démonstrations de sculpture aux visiteurs. Une conférence publique sur la sculpture contemporaine du Zimbabwe sera également offerte par la commissaire, Fran Fearnley, le vendredi 25 septembre à 19 h.

À propos de Fran Fearnley, commissaire

Collectionneuse d'œuvres d’art, Fran Fearnley se passionne pour la sculpture zimbabwéenne. Elle ouvre sa galerie en 2000 à Rice Lake, près de Peterborough en Ontario, devenant ainsi l’une des pionnières à promouvoir cette forme d’art au Canada. En 2001, elle met sur pied un programme annuel de résidence d’artistes. Ses nombreux séjours au Zimbabwe lui permettent d’être en contact direct avec les artistes et d’entretenir une relation privilégiée avec ceux qu’elle représente. Car, elle accorde une grande importance au commerce équitable. Après un cycle de 10 années d’expositions estivales à Beaconsfield, ZimArt transporte son exposition annuelle à Westmount, dans l’espace lumineux de la galerie du Victoria Hall.

Dialogue avec la pierre

L’art des sculpteurs contemporains du Zimbabwe
Du 24 septembre au 7 octobre 2015
La galerie du Victoria Hall
4626, rue Sherbrooke Ouest, Westmount

Convocation médias et vernissage :
Mercredi, 23 septembre à 18 h