DHC/ART présente Theresa Hak Kyung Cha - Immatériel

Catégories

Début de l'événement

Image

DHC/ART présente Theresa Hak Kyung Cha - Immatériel

Theresa Hak Kyung Cha | Immatériel porte sur quatre vidéos et un film réalisés par Theresa Hak Kyung Cha, artiste intermédiatique et écrivaine coréenne-américaine aujourd’hui disparue. Il s’agit de Secret Spill (1974), Mouth to Mouth (1975), Vidéoème (1976), Re Dis Appearing (1977) et Permutations (1976). Réalisées entre 1974 et 1977, ces œuvres peuvent être rapprochées des premières expérimentations vidéo conceptuelles et intermédiatiques menées par des artistes aux États-Unis, au Canada et sur la scène internationale; elles manifestent l’engagement fondamental de cette artiste envers la matérialité du langage et des formes disciplinaires, envers la subjectivité, l’incarnation et la mémoire.

En plus des cinq œuvres défilant sans arrêt dans l’espace d’exposition, des éléments visuels et textuels, issus de la collection Cha en ligne du Berkeley Art Museum, sont reproduits et présentés pour enrichir l’expérience de la visite; les œuvres et les archives de Cha sont conservées au Conceptual Art Study Centre du Musée. Ces items d’accompagnement explorent les aspects éphémère et immatériel dont sont empreints les travaux et les écrits de Cha, initiant ainsi les visiteurs aux dimensions intermédiatiques de sa pratique, c’est-à-dire un type de relation entre différentes disciplines qui évite toute catégorisation. Mettant en lumière ces croisements de formes, la théoricienne Trinh T. Minh-ha dit de la pratique de l’image en mouvement de Cha qu’elle crée une «page-écran»; d’autres commentateurs parlent de la qualité «filmique» de son écriture, surtout son roman expérimental intitulé Dictée (1982) pour lequel elle est bien connue dans les milieux littéraires. L’exposition souligne également le caractère multilingue de son travail – anglais, français, coréen – dans le contexte bilingue de Montréal; c’est la première fois que le travail de Cha sera présenté à Montréal.

Une performance-lecture-hommage à Theresa Cha, réunissant poètes, spécialistes et artistes, aura lieu le 26 mars en complément d’exposition.

Theresa Hak Kyung Cha (1951-1982) est une artiste intermédiatique et écrivaine qui a travaillé dans les domaines de la vidéo, du cinéma, de la performance, de la poésie et autres disciplines. Son roman expérimental Dictée (1982), pour lequel elle est surtout connue, n'a pas cessé d'être publié depuis sa première parution. La rétrospective itinérante qui lui est consacrée, Dream of the Audience, a été mise sur pied par le Berkeley Art Museum en 2001. Son installation à trois canaux, Passages Paysages (1978), et ses monobandes ont fait partie de l’exposition collective itinérante Wack! Art and the Feminist Revolution de 2007 à 2009.

La commissaire Monika Kin Gagnon poursuit un travail de recherche et d'écriture sur les archives numériques et les œuvres intermédiatiques de Cha depuis 2009. Elle est professeure au département des Communications Studies à l’Université Concordia. Elle est codirectrice du récent ouvrage intitulé Reimagining Cinema: Film at Expo 67 (McGill-Queens' University Press, 2014). Pour plus de détails, voir son essai en ligne «Communicating the Intermedia Archive: The Theresa Hak Kyung Cha Collection».

Monika Kin Gagnon et DHC/ART souhaitent remercier le UC Berkeley Art Museum and Pacific Film Archive (BAM/PFA) et le CRSH de leur soutien à ce projet.

DHC/ART Fondation pour l’art contemporain

Établie en 2007, la fondation DHC/ART est un organisme sans but lucratif qui se consacre à la présentation de l’art contemporain. Abritée dans deux bâtiments patrimoniaux situés au cœur du Vieux-Montréal, DHC/ART offre une programmation qui s’est mérité la faveur critique aussi bien ici qu’à l’étranger. À chaque année sont offertes deux à trois expositions majeures, une série d’événements publics, des projets spéciaux de collaboration et un programme d’éducation innovateur. D’envergure internationale, tout en étant à l’écoute du contexte montréalais, la programmation entière de DHC/ART est offerte gratuitement afin de renforcer son engagement à être accessible et de favoriser une discussion sur la manière dont l’art contemporain est porteur de sujets et d'idées qui reflètent et touchent notre vie au quotidien.

DHC/ART Fondation pour l’art contemporain

DHC/ART Fondation pour l’art contemporain
451 & 465, rue Saint-Jean (angle rue Notre-Dame, Vieux-Montréal)
Montréal (Québec) H2Y 2R5
Canada

Heures d’ouverture

Mercredi au vendredi de midi à 19h
Samedi et dimanche de 11h à 18h