Deuxième édition du Heavy Mtl : à tout casser!

Catégories:

Le Heavy MTL, l'événement de l'été pour tous les « métalleux » du Québec et pour certains de l'Ontario, nous est heureusement revenue en force cette année avec une programmation à tout casser.

Il y a deux ans, l'événement n'avait déçu personne avec Iron Maiden en tête d'affiche et une ambiance festive bien arrosée et beaucoup de pilosité!

N'ayant assisté qu'à une seule des deux journées du festival en 2008, j'ai décidé cette année de me gâter en profitant de tous les excellents groupes invités de cette année.

Plusieurs amis et moi, répartis en plusieurs véhicules, sommes partis de Québec tôt samedi matin, afin d'arriver à temps à Montréal pour se préparer à une journée destructrice et brutale comme ce type d'événement se doit d'être. Sévèrement éméchés comme il se doit, nous atteignons le site avec une hâte évidente.

Sur place, l'ambiance est telle que nous nous y attendions, incluant une certaine tension dans l'air étant donné les têtes d'affiche de cette année : Megadeth, Slayer et Alice Cooper.

Les premiers groupes ont su réchauffer l'assistance de manière plus qu'efficace, autant samedi que dimanche. High on fire, Testament, Hatebreed et Lamb of God ont notamment livré des performances musicales que j'ai trouvées particulièrement impressionnantes.

Samedi soir, Slayer a explosé la baraque en répandant toute sa violence musicale sur nos oreilles fragiles, ce qui a su en échauffer plus d'un dans un « pit » plutôt brutal. Alice Cooper suivait immédiatement après Slayer; je ne suis pas un fan d'Alice Cooper mais ça a certainement été un spectacle divertissant, et les fans ont dû apprécier. J'ai trouvé un peu dérangeant de couper Slayer et Megadeth avec un groupe comme Alice Cooper, mais ça nous a finalement tous bien préparés pour la performance incroyable de Megadeth.

Dave Mustaine, éternelle légende du trash métal, a pris place avec son groupe pour nous servir intégralement l'album Rust In Peace, les pièces dans l'ordre. J'ai personnellement savouré cette partie du spectacle au plus haut point, que j'ai évidemment saluée du mieux que j'ai pu à grand coup de ventilateur. Ont suivi quelques pièces très bien choisies à mon avis, telles que Trust, Headcrusher et Peace sells.

Megadeth a ensuite donné à 2 h un concert qui n'avait pas été annoncé, au Metropolis, et ce, gratuitement! Malheureusement, je n'ai pas intercepté cette information, mais je n'ai aucune misère à croire que ce fut une très belle fin de soirée pour bien d'autres.

La programmation de dimanche a attiré un autre style de fans que celle de samedi. L'assistance de samedi était composée de vieux de la vieille, tandis qu'on retrouvait dimanche des figures un peu plus jeunes. Il y a eu plusieurs groupes de la branche hardcore / post-harcore tels que Alexis on fire, Atreyu, Hatebreed, et bien d'autres. La soirée de dimanche a pris une solide envolée avec Rob Zombie pour fracasser la finale avec l'excellent groupe Korn. Ce dernier a joué surtout des vieilles chansons telles que Blind, Twist, Clown, mais également tous les classiques habituels (Got the life, Freak On The Leash, Somebody Someone, etc.).

Pour conclure, je n'ai que des bons commentaires pour ce superbe événement qui a pris place en fin de semaine dernière. Tous les fans de musique métal ont été très contents lorsqu'ils ont appris que le Heavy Mtl remettrait ça pour une deuxième édition cette année. Il ne reste plus maintenant qu'à espérer très fort une édition 2011!

L'auteur de cet article, Guy Labbé, est webdesigner et webmestre du blogue collaboratif Colérique (http://www.colerique.com/)

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon