Des nouvelles du Piknic Électronik pour le 13 juillet 2008

Catégories:

Au Piknic, té pas dans ton salon! Deux ans plus tard, le texte qui suit demeure encore d’actualité. Nous ne passerons pas par quatre chemins. Est maintenant venu le temps de serrer la vis.

Depuis ses touts débuts, l’ambiance qui règne au Piknic est créée par la complémentarité d’un site enchanteur, d’une musique électronique de qualité, mais surtout d’une foule éclectique. Tout un chacun cherchant à relaxer à sa façon, c’est par la compréhension et une approche non-prohibitive et humaine que l’ékip Piknic a toujours géré la foule dans ses événements. Nous ne voulions pas faire la police et compromettre le climat libertin et convivial de l’événement.

Cependant, au cours des dernières semaines, nous avons constaté une recrudescence de certains comportements qui dépassent, à nos yeux, les limites, les bornes et les normes acceptables dans le contexte bien précis d’un événement en plein air (et non un rave) dédié à la musique électronique.

Nous persistons et signons : un événement dédié à la musique électronique, dans un parc public, avec des familles, des enfants et des gens de tout horizon, de tout acabit. Le Piknic demeure ouvert à tous, indépendamment de l'âge, de la coupe de cheveux, du sexe, du style vestimentaire, de la longueur des pieds ou de l'orientation sexuelle et veut favoriser une image plus positive de la scène électronique montréalaise.

L’effet de masse étant un catalyseur de la bêtise humaine, certains pikniqueurs, une minorité sur les 4000 personnes hebdomadairement présentes à l’événement, vont au-delà de nos limites et nous force à adopter dès aujourd’hui une attitude qui mènera probablement à plusieurs expulsions.

Car vous savez (peut-être ne savez-vous pas), il n’en faut pas beaucoup pour gâcher un Piknic! Il en faut tellement peu qu’une seule personne suffit pour gâcher la journée de tout le monde. Une seule personne.

Un insouciant qui distribue les « bumps » de K ou de coke à ses amis sur la piste de danse au su et au vu de tous, parfois devant des enfants.

Un pikniqueur tellement saoul qu’il reste debout par peur de tomber, qui se croit tout permis et devient agressif ou désagréable envers notre personnel.

Le « cool dude » qui fait le bacon à terre, convulsé d’avoir irresponsablement mélangé son xième GHB avec de l’alcool, par une journée ensoleillée à 30 degrés, sans avoir dormi, sans avoir rien mangé ou bu, frôlant la mort dans une ambulance qu’il n’a même pas eu conscience d’avoir pris.

Hélas, la récréation est terminée.
On te surprend à consommer, tu seras expulsé.
Comme toujours, aucune transaction – même pour des amis – ne sera tolérée.
Tu as surconsommé, on te donnera ton congé.
Comme on nous le martèle depuis des années, la modération a bien meilleur goût!
Il y a une distinction entre faire la fête et se défoncer la face.
Tu veux consommer comme bon te semble, reste à la maison.
Tes limites ne sont pas nécessairement les nôtres.
Behave! Ça veut tout dire!

Au Piknic, té pas dans ton salon!

Piknic du 13 juillet

Qu’avons-nous sous le soleil pour dimanche prochain? D’abord, deux Français, Cabanne et Krikor, dont les liens au fil des ans en ont fait des pots à nous, pour ces moments de réelle fraternité, ici comme ailleurs : au Piknic, dans une minivan à s’expliquer pour esquiver la corruption policière mexicaine, à déconner dans un appart argentin, à jaser musique dans un hall d’hôtel aux petites heures du matin, lors de multiples épisodes « mutekiens ». Mais surtout parce que nous avons été victimes de leur excellente musique et de leur savoir-faire. D’ailleurs, qui ne se souvient pas du magistral live improvisé de Krikor et Pheek en 2005?!

Puis, sur le dessus de tout ça (« on top of it » comme disent les anglais!), Loco Dice, qui a roulé sa bosse depuis une quinzaine d’années, d’abord s’accaparant la scène hiphop de Düsseldorf au début des années 90, avant de s’établir sur la scène électronique notamment grâce à des rencontres avec Timo Maas, Martin Buttrich et Josh Wink qui ont fortement influencé sa carrière.

Comment décrire leur musique? Alors qu’avec Loco Dice on s’enligne sur une house deep, groovy et chunky du genre-style « tadim, tadam, tadim-tadim, tadam, woumwoum », Cabanne fait dans la techno minimale hot & funky parsemées de « hum-tss-hum-tss-toum-hum-tss-hum-tss-toum ». Quant à Krikor, on s’attend à un live davantage dans le « cric crac cric boum cric crac cric boum ». C’est-y assez clair?! Non, bien il y a toujours leurs MySpace qui vous donneront une meilleure idée que notre description phonétique!

14h - 17h
Cabanne (Fr)
Labels: Minibar Music, Perlon, Hello ? Rpeat
http://www.myspace.com/cabannon
http://www.minibar-music.com

17h - 18h30
Krikor (Fr)
http://www.myspace.com/krikorparis
http://www.krikor.fr

18h30 - 21h30
Loco Dice (Us)
Labels: DESOLAT, M_nus, Ovum, Cadenza, Cocoon, Four:Twenty
http://www.locodice.com
http://www.myspace.com/locodice

Photos du Piknic sur 33MAG

Ceux qui désirent voir le Piknic sous un autre angle peuvent aller voir les clichés de Félix-Antoine Coutu de 33MAG présent à quelques-uns de nos événements:

http://33mag.com/photo_gallery.php?view=thumb&cat=&writer=231&target_gal=

Aux Terrasses Bonsecours, ce jeudi

Ceux qui ont aimé The Bulgarian dimanche dernier ou ceux qui l’ont manqué peuvent se reprendre cette semaine car la décapante musique de notre bulgare animera le prochain 5 à Set des Terrasses Bonsecours en compagnie du DJ résident Monsieur Seb.

Sangria musiQale

1) Vapnet : Döda Fallet
2) Ratatat : LP3
3) Beck : Modern Guilt
4) Various Artists : Nigeria Disco Funk Special / Nigeria Rock Special
5) Kid Static : In the Meantime

L’été, l’été, l’été c’est fait pour jouer!

Le Piknic

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon