Des nouvelles de Paul-André Fortier

Catégories:

Paul-André Fortier, de retour de son périple en solitaire avec le Solo 30x30, s’apprête maintenant à fêter ses 60 ans, et par la même occasion 30 ans de création chorégraphique. Pendant ce temps, la portée de son travail continue de s’illustrer dans toute une panoplie d’événements :

Paul-André Fortier fera d’abord une apparition au Festival International du Film sur l’Art (FIFA) avec la première du documentaire Journal d’un danseur nomade, de la réalisatrice vidéo et nouveaux média Yannick B. Gélinas. Ce film de 52 minutes sera diffusé le 8 mars prochain, à 19h, au cinéma ONF, dans la section internationale du festival. Tourné à Newcastle, Nancy, Ottawa, Yamaguchi et Montréal, il s’appuie sur des extraits du journal de bord de Paul-André Fortier, lus par ce dernier.

Le film court Body Echoes sera également présenté au cours de la même soirée. Réalisé en 2006 par Thien Vu Dang et Martin Laporte, avec les talents visuels de Defasten, cette création s’inspire du Solo 30x30 de Paul-André Fortier. Il avait été créé lors de la présentation de la pièce par la Place des Arts à Montréal. Le film a connu indépendamment un beau cheminement depuis plus d’un an, notamment avec sa participation à la tournée mondiale du festival londonien de films digitaux, Onedotzero .

Les 27, 28 et 29 mars, Paul-André Fortier présentera en première, Spirale, à l’Opéra de Nancy, en France. Cette pièce pour 15 danseurs est une commande du Ballet de Lorraine. Sur une musique du compositeur français Bruno Billaudeau, le chorégraphe explore un thème qui lui est cher, au travers de la vie à deux, rivée sur la pulsation sourde des villes. Deux proches collaborateurs de Paul-André Fortier ont aussi participé à la conception de la pièce : John Munro aux éclairages et Denis Lavoie aux costumes. Cette première s’inscrit dans le cadre du programme Montréal-Nancy, qui présentera, au cours de la même soirée, Les Ombres dans la tête de Jean-Pierre Perreault, Black and Tan et Dédale de Françoise Sullivan.

Le Ballet de Lorraine est une grande compagnie de créations et de pièces de répertoire, qui invite régulièrement des chorégraphes de renommée internationale à créer pour ses interprètes. Le Ballet est établi dans l’un des 19 Centres Chorégraphiques Nationaux en France, sous la direction artistique de Didier Deschamps.

Les 24, 25, 26 et 27 avril, Tangente présentera en cours de soirée la pièce Edge, un solo interprété par Randy Joynt et chorégraphié par Paul-André Fortier. Créé en 2006, sur commande de la Trip Dance Company de Winnipeg, cette pièce atteste de la puissance et de la masculinité de l’interprète Randy Joynt.

Du 30 avril au 3 mai, la Cinquième Salle de la Place des Arts accueillira à son tour le Ballet de Lorraine avec La Nuit des interprètes. Cet événement proposera une série de solos et de duos de huit chorégraphes, dont trois québécois. Paul-André Fortier comptera parmi eux, avec la présentation du duo
-20˚, une seconde commande passée par le Ballet de Lorraine au chorégraphe. Le travail de Jean-Pierre Perreault et de Françoise Sullivan figurera aussi au programme.

Tandis que les réalisations et collaborations qu’il laisse dans son sillage font parler de lui, Paul-André Fortier travaille en studio, sur une toute nouvelle création qui sera présentée d’ici peu...

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon