DÉDÉ: L'album du film sortie le 3 mars : 18 chansons des Colocs interprétées par Sébastien Ricard

Catégories:

Véritable emblème du paysage musical, Dédé s’est faufilé dans le coeur des Québécois avec sa fougue, sa générosité et son urgence de vivre. Pour lui rendre hommage à l’écran, « sans flaflas ni fioritures, mais avec inventivité et intensité », le réalisateur Jean-Philippe Duval a su réunir une quantité phénoménale d’énergie et de talents.

Parmi ceux-ci, Sébastien Ricard et Éloi Painchaud ont investi des textes et des musiques qui n’ont jamais cessé de vivre, le premier à titre d’acteur principal et chanteur, le second en tant que réalisateur musical. Rejoints par une équipe du tonnerre, ils ont plongé à fond dans l’univers de notre Dédé et ses Colocs…

Enregistrées dans le feu de la création, avant le début du tournage, les 18 chansons de l’album du film sont l’oeuvre d’une gang tissée serré : Sébastien Ricard au micro, Martin « Bruce Lee » Lavallée aux drums, Fred Boudreault à la basse, Joce « Doc » Tellier aux guits, Éloi Painchaud à l’harmonica. Sans oublier le grand Mike Sawatsky, membre des Colocs et guitariste hors pair, dont l’implication dans le projet est un honneur pour tous!

Soulignons également la participation des frères El Hadji et Karim Diouf, ainsi que le passage de Mara Tremblay (violon) et d’Antoine Gratton (claquettes) sur DDééddéé et PPaassssee--mmooéé llaa ppuucckk. Enregistrées au studio Elephantone et à L’Écurie, les chansons que vous avez entre les mains sont toutes l’affaire de belles rencontres à la hauteur de celles que Dédé Fortin avait su créer…

Ajoutons enfin que pour Jean-Philippe Duval, il était indispensable que la voix du chanteur soit la voix de Sébastien Ricard − et non celle de Dédé − pour une plus grande vérité, mais aussi pour assumer totalement l’oeuvre de fiction.

« C’est là, dans les chauds après-midi d’été à suer dans le petit poulailler surchargé d’instruments et de musiciens allumés, que j’ai su qu’il serait possible de mettre au monde le scénario sur lequel je venais de passer les cinq dernières années. » Jean-Philippe Duval, réalisateur

« C’est de vie et de mort dont il est question ici : faire revivre l’oeuvre des Colocs, et ultimement l’âme musicale de Dédé Fortin. Dans le plaisir, la simplicité et la connivence. » Éloi Painchaud, réalisateur musical

« Au lendemain d’une ultime session d’enregistrement, presque deux ans après la première prise de son, je saisis maintenant l’inouïe témérité de cette entreprise, moi qui suis devenu, au fil des écoutes, un passionné des Colocs. » Sébastien Ricard, acteur et chanteur

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon