Découvrir des trésors musicaux perdus avec Native North America (Vol. 1): Aboriginal Folk, Rock, and Country 1966–1985

Catégories

Image

Presque jamais entendus, très peu documentés, mais tout à fait révolutionnaires, certains enregistrements sonores de la communauté autochtone nord-américaine vont enfin prendre la place qui leur revient dans notre histoire collective grâce à la compilation « Native North America (Vol. 1): Aboriginal Folk, Rock, and Country 1966–1985 ». Ce projet, certainement l’un des plus ambitieux et plus signifiants du label Light In The Attic, sort de l’oubli une culture musicale presque éteinte et difficile d’accès. En effet, jusqu’à maintenant, la majorité de ce matériel était indisponible à cause du manque de distribution, de soutien de l'industrie et de l’absence de couverture médiatique.

« Native North America (Vol.1) » se veut représenter la fusion entre l’évolution de la culture populaire mondiale et un réveil de la spiritualité et de l'expression autochtone. Vous y découvrez, entre autres, du garage rock arctique de la région du Nunavik, du folk mélancolique Yup’ik d’Alaska ainsi que du country blues de la réserve de la Première nation de Wagmatcook en Nouvelle-Écosse. Comme tous ces enregistrements ont vu le jour entre les années 1966 et 1985, période musicalement tumultueuse, on peut y entendre des échos de Neil Young, du Velvet Underground, de Leonard Cohen, de Creedence Clearwater Revival, de Johnny Cash, et bien d’autres. Imaginez ces références injectées de conscience maternelle, de contes, de poésie et d'histoire…

Cette gigantesque documentation a été recueillie avec amour et respect par l'archéologue et conservateur musical vancouvérois Kevin « Sipreano » Howes durant une quête de 15 années à dénicher des enregistrements vinyles originaux et à rencontrer leurs artistes. Il aura même été jusqu’à diffuser des messages en inuktitut sur les ondes d’une radio communautaire dans l'espoir que ces héros culturels perdus referaient surface.

Car les parcours individuels cachés derrière les morceaux de la compilation s’étalent du classique rêve rock and roll à l’épiphanie transcendantale. « Native North America (Vol.1) » apporte un éclairage réel sur les luttes douloureuses, les traditions profondes et la place importante de la musique de la communauté autochtone nord-américaine. Les chansons parlent de joie et de spiritualité, mais aussi de véritables tragédies, comme celle de l’artiste algonquin mohawk Willy Mitchell dont la carrière musicale a été déclenchée par une balle à la tête reçue d'un policier à la gâchette facile, ou celle du chanteur-compositeur inuk Willie Thrasher qui a été dépouillé de la culture traditionnelle inuite en étant arraché de sa famille par le système des pensionnats.

Considérant la destruction de notre environnement motivée par le profit, le paysage politique conservateur et la domination des entreprises, force est de constater que les chants révolutionnaires figurant sur cette anthologie ont autant de sens aujourd'hui que lorsqu'ils ont été enregistrés initialement.

« Native North America (Vol.1) » est disponible en vinyle ou CD. Les deux versions sont présentées dans de magnifiques coffrets et incluent un livret assez substantiel dans lequel Howes relate ses recherches, ses rencontres avec les artistes et les histoires qu’il a glanées durant son expédition musicale. Si vous n’avez pas la chance de mettre la main sur une copie chez votre disquaire préféré, vous pourrez vous en procurer une sur le site du label au: http://lightintheattic.net/releases/1332-native-north-america-vol-1-abo…