Death From Above 1979 à Osheaga 2011 : un concert d’adieu mémorable

Début de l'événement: 

30 juillet 2011 - 23:45
Catégories:

Le duo torontois Death From Above 1979 est venu présenter un (supposé) dernier concert à Montréal, après avoir offert une prestation sublime au Festival d’été de Québec, ainsi qu’une performance ô combien mémorable à l’événement du siècle en Californie, le Coachella.

Le groupe, formé par Jesse F. Keeler et Sebastien Grainger, doit son nom à l’hélicoptère qui transportait le Colonel Bill Kilgore, dans le célèbre film Apocalypse Now, réalisé par Francis Ford Coppola en 1979.

Comme à son habitude, le duo Death From Above 1979 a donné un concert intense, fulgurant, vif comme une solide torgnole en plein visage, et toujours digne de leur immense talent.

Ils ont commencé le concert avec Turn It Out, la chanson inaugurale de leur meilleur album en carrière, You're A Woman, I'm A Machine. Puis, ils ont enchaîné, dans un déluge de mélodies électro-punk garage, avec leurs principaux succès, dont Little Girl, Black History Month et Blood On Hands. Les Death From Above 1979 ont même surpris le public avec la chanson Dead Womb, qui figure sur le EP Heads Up.

Derrière les musiciens, on pouvait admirer une immense pancarte avec une pierre tombale au centre, sur laquelle était inscrite l'épitaphe suivante: « DFA 1979, 2001-2006 ». De part et d'autre du dessin se retrouvaient également les portraits du fameux duo avec leurs trompes d'éléphant à la place du nez.

Le chanteur et batteur de la formation s'est même adressé en français à la foule, dans le but de nous faire entendre ses plus belles prononciations: « Ça va? Ça va? Ça roule? Ça coule? » Il a également demandé au public leurs impressions sur le concert d'Eminem, en demandant, à la blague, s'il était toujours en froid avec sa mère, ce qui n'a pas manqué de créer l'hilarité sur le parterre.

Jesse F. Keeler, qui performe également dans la solide formation électro MSTRKRFT, offrira demain, dès 21h50, une prestation qui risque d’enflammer le parterre de la Scène Verte. Amateurs d’électro, préparez-vous à danser sous la belle étoile en compagnie d’une formation qui ne vient pas nous visiter souvent. Profitez-en et bon festival!

Note : ****

Crédit photo: Nick Leger

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon