De Van Gogh à Kandinsky : l'exposition événement de l'automne au MBAM

Catégories

Début de l'événement

Image

Wassily Kandinsky (1866‐1944) Arabes I. (Cimetière), 1909 Hamburger Kunsthalle, Hambourg, Allemagne

Le Musée des beaux‐arts de Montréal (MBAM) est heureux de présenter, en exclusivité canadienne, du 11 octobre 2014 au 25 janvier 2015, l’exposition De Van Gogh à Kandinsky : de l’impressionnisme à l'expressionnisme, 1900‐1914. Un siècle après le déclenchement de la Première Guerre mondiale, cette exposition exceptionnelle de plus d’une centaine de tableaux et de quelque cent dessins et gravures, réalisés par les plus grands noms de l’avant‐garde, apporte un nouvel éclairage sur les extraordinaires échanges artistiques ayant présidé aux développements majeurs de l'art moderne, en Allemagne et en France, entre 1900 et 1914. Présentée au Zürich Kunsthaus en Suisse, puis au Los Angeles County Museum of Art, l’exposition du Musée des beaux‐arts de Montréal se distinguera notamment par la présentation exclusive d’œuvres majeures mais également par un riche appareil documentaire sur le Paris 1900 à la Première Guerre mondiale, comprenant plus de 200 photographies, cartes postales, revues et journaux, destiné à contextualiser, dans l’Histoire, cette période de créativité intense.

L’art des avant‐gardes française et allemande entre la fin du XIXe mondiale est très apprécié aujourd’hui. Ses créateurs sont des artistes renommés en France – Cézanne, Gauguin, Matisse, Picasso, Signac, Van Gogh, Vlaminck – et en Allemagne – Heckel, Kandinsky, Kirchner, Klee, Nolde, Pechstein. Leurs œuvres, qui se distinguent par leur originalité, leur force et leur beauté, comptent parmi les premiers chefs‐d’œuvre de l’art moderne. Quand l’histoire de l’art s’est intéressée à cette époque fascinante, deux discours critiques émergèrent, considérant les courants français et allemand séparément. Grâce aux recherches approfondies de Timothy O. Benson, conservateur du Robert Gore Rifkind Center for German Expressionist Studies au Los Angeles County Museum of Art, cette exposition exceptionnelle, par l’importance de ses prêts, élargit notre compréhension de la complexité des influences interculturelles durant cette période, qui donna naissance à cette production artistique extraordinairement riche et fascinante.

Le contexte politique de l’avant‐guerre détermine la manière dont nous considérons cette époque d’extraordinaire créativité et d’échanges entre artistes de France et d’Allemagne. Un siècle après le déclenchement de la Première Guerre mondiale, nous comprenons que l’atmosphère cosmopolite en Europe avait préparé le terrain à cette phase d’effervescence artistique, tout comme nous revoyons les événements qui l’ont brutalement stoppée lors de la déclaration de guerre de 1914. Nous allons suivre la trajectoire de l’expressionnisme, de ses origines, dans le Paris de 1900 – centre incontesté des arts de l’époque – jusqu’à l’Allemagne de 1914, alors que plusieurs de ses représentants répondaient à l’appel aux armes.

Nathalie Bondil, directrice et conservatrice en chef du Musée des beaux-arts de Montréal précise : « Voici un événement qui fait date dans l'histoire du Musée. Après les toutes premières monographies américaines que nous avons récemment présentées sur le fauve Van Dongen, sur l'expressionniste Feininger sans oublier Otto Dix, le MBAM continue son exploration de la modernité avec cette autre première consacrée à l'expressionnisme au sens large. Ce mouvement de libération de la couleur et de la touche a fédéré de nombreux peintres en France et en Allemagne, entre 1900 et 1914. Basée sur une recherche approfondie, ce projet majeur raconte le génie d'une époque, entre folie créatrice et folie meurtrière, vécue par une génération de penseurs, de mécènes, de marchands, d'artistes et de collectionneurs ouverts à une avant-garde moderne et affranchie des idées bellicistes et nationalistes des deux pays : L'art fédère au-delà des frontières. Des prêts exceptionnels de plus de 60 prêteurs internationaux, dont de réels chefs d'oeuvre signés par les maîtres les plus recherchés de l'art moderne,ont été prêtés pour cette occasion historique, un siècle après le déclenchement de la Grande Guerre. Jamais le Musée n'aura rassemblé autant de valeurs sur ses cimaises... et ce pour soutenir d'autres valeurs d'ouverture et de liberté. »

Timothy O. Benson, commissaire de l’exposition explique : « J'ai toujours été fasciné par les étapes embryonnaires de la créativité artistique tout comme par l'interaction culturelle, particulièrement en ce qui concerne l'art moderne. Une occasion idéale d'approfondir cet aspect s'est présentée en 2005, alors que des universitaires et des conservateurs de musée commençaient à s'intéresser aux origines de l'expressionnisme et du fauvisme un siècle plus tôt. Depuis, j'ai eu le privilège de travailler en collaboration avec des spécialistes, des conservateurs et des collectionneurs en Europe et en Amérique du Nord dans le but d'organiser une exposition explorant la révolution artistique déclenchée par Van Gogh et Gauguin, traçant la voie jusqu'à l'art abstrait et avant-gardiste de Franz Marc et de Wassily Kandinsky, un héritage culturel encore fondamental de nos jours. »

Des œuvres provenant de 10 pays et d’une soixantaine de prêteurs

Les œuvres présentées au MBAM, dans le cadre de cette exposition exceptionnelle, ont été réunies grâce aux prêts d’importants collectionneurs privés et d’institutions muséales comptant parmi les plus prestigieuses d’Europe, du Canada, d'Asie et des États-Unis comme The Metropolitan Museum of Art, le MoMA et le Solomon R. Guggenheim Museum à New York, le Los Angeles County Museum of Art, le San Francisco Museum of Modern Art, le Art Institute of Chicago, la National Gallery of Art à Washington, le Baltimore Museum of Art, le Musée d’Orsay, le Musée de l’Orangerie et le Petit Palais à Paris, le Brücke Museum à Berlin, le Kunsthaus Zürich, la Kunsthalle de Hambourg, le Stedelijk Museum à Amsterdam, El Museo Thyssen‐Bornemisza à Madrid, le Musée d’Art et d’Histoire de Genève, le Kunstmuseum Basel ou encore la Tate Modern à Londres.

Parmi les œuvres exposées, une vingtaine de tableaux et une quinzaine de gravures et de dessins seront présentés, en exclusivité, au Musée des beaux-arts de Montréal. Parmi elles :

 Autoportrait, environ 1887, Vincent van Gogh
 Le Semeur, 1888, Vincent van Gogh
 Les meules jaunes / La moisson blonde, 1889, Paul Gauguin
 Faaturuma, 1891, Paul Gauguin
 Portrait de Marie Castel (verso : Paysage), 1906, Alexej von Jawlensky
 Croiseur pavoisé à Anvers, 1906, Othon Friesz
 La Plage de Sainte-Adresse, 1906, Albert Marquet
 Rue ensoleillée à Ciboure, près de Saint-Jean-de-Luz, 1907, Albert Marquet
 L’homme blanc, 1907, Lyonel Feininger
 La Jarretière Violette, environ 1910, Kees van Dongen
 Jeune fille au corsage violet, 1912, Alexej Jawlensky
 Sans titre, Improvisation III, Wassily Kandinsky, 1914

Pour tous les détails et informations, visitez le :
http://www.mbam.qc.ca/expositions/a-venir/expressionnisme-allemand