Danse, théâtre, performance résonnent à l’Usine C avec des œuvres d’ici et d’ailleurs

Catégories

Début de l'événement

Image

Danièle de Fontenay et Jasmine Catudal, codirectrices artistiques de l’Usine C, dévoilaient leur première programmation commune lors d’une conférence de presse.

Depuis 18 ans, Danièle de Fontenay établit un dialogue entre la création contemporaine nationale et celle qui bouillonne au-delà des frontières, que ce soit en invitant des œuvres marquantes tant par le contenu que par la forme ou en inventant de nouvelles collaborations avec diverses plateformes européennes. Ainsi, le public de l’Usine C pourra se réjouir de retrouver pour une deuxième année consécutive, Jean Lambert-wild de la Comédie de Caen et le philosophe Michel Onfray avec Le Recours aux forêts, qui après La Sagesse des abeilles poursuit une réflexion philosophique sur le comment vivre dans nos sociétés gangrénées par les compromissions de toutes sortes.

L’Usine C accueillera aussi pour une seconde fois dans ses murs, le metteur en scène français Hubert Colas et sa très grinçante version de Face au mur de Crimp. Danièle de Fontenay a également mis sur pied, avec ce dernier, une plateforme qui interroge les nouvelles écritures par le biais d’un échange d’artistes québécois et français qui se tiendra à Marseille à l'automne 2013, puis à Montréal en octobre 2014. Finalement, pour clore son volet international, l’Usine C présentera la 9e édition du festival européen Temps d’Images, et offrira dans un élan de solidarité, une exceptionnelle semaine néerlandaise : NEDERLAND / Nouvelles scènes des Pays-Bas, afin de souligner la vitalité de cette scène bouillonnante frappée de plein fouet par des coupes drastiques des budgets alloués à la culture. D’une rive à l’autre de l’océan, les enjeux se partagent et l’Usine C prouve qu’il n’y a pas de frontières dans l’art.

Jasmine Catudal, chargée de la programmation de la scène nationale, a invité des artistes d’ici, qui marquent les arts vivants par la singularité de leur pratique. Des créateurs qui essaient de comprendre comment l’humain évolue dans ce monde où les rapports sociaux comme intimes sont à redéfinir. Elle a d’une part voulu reprendre des œuvres importantes qui méritent d’être vues par un plus large public, mais qui à cause des contextes actuels de production passent trop vite à la trappe. D’autre part, ces reprises côtoieront des créations présentées en primeur, dont celles de Jérémie Niel et d’Angela Konrad et d’artistes en résidence à l’Usine C Nicolas Cantin, Mélanie Demers et Marie Brassard.

Finalement, Danièle de Fontenay et Jasmine Catudal ont annoncé l’inauguration, le 27 septembre prochain, d’un espace de coworking qui s’inscrit dans l’héritage ouvrier de l’édifice et sera installé à même le grand hall de l’Usine C. Le Plancher sera un espace de travail partagé dédié aux professionnels des arts et de la culture. Il offrira une structure de soutien et une plateforme d’échanges adaptée aux besoins et ouverte aux expérimentations. L’Usine C se tourne vers l’avenir et réaffirme son rôle de stimulateur en se plaçant au cœur des pratiques contemporaines.

Pour plus d'informations: http://www.usine-c.com/

--
Source: Valérie Grig et Jean-Sébastien Rousseau