Danse: Démesure de Sandra Belzil

Ce se passe du 19 au 22 avril, 20 h, au Studio d’essai du complexe culturel Méduse à Québec. Il s'agit d'un regard cynique sur nos habitudes de consommation.
Sur un ton ironique, Démesure propose, un portrait de notre consommation abusive de biens matériels, de ressources naturelles, d’images, de pouvoir, de sexe, de drogues, de technologie.
L’oeuvre est à la fois le fruit d’un travail de recherche chorégraphique en solo, et d’une recherche conceptuelle avec Danielle Giguère. Plus particulièrement, cette dernière a travaillé à la conception et à la projection des images vidéo créées pour Démesure.
La recherche visuelle et scénographique a d’ailleurs eu lieu dans le cadre d’une résidence au LANTISS, le Laboratoire des Nouvelles Technologies de l’Image, du Son et de la Scène, situé à l’Université Laval.
Inspirée de l’allure effrénée et agressante où baigne notre société, l’oeuvre présente un personnage très caricatural qui se déploie à travers une gestuelle brute et frénétique. La grande physicalité du langage et les effets visuels de la scénographie se rejoignent dans un univers teinté d’humour et de sarcasmes.
Sandra Belzil: après avoir complété sa formation à L’École de danse de Québec en 2002, elle se lance dans une carrière indépendante en création, en enseignement et en interprétation. En 2004, elle interprète des pièces de Marie-Julie Asselin, Hinda Essadiqi et Karine Ledoyen dans la production Magma, auprès de Geneviève Desnoyers. Dans la même année, elle présente Bulles d’air ou de savon, un duo de dix minutes interprété par Marie Pelletier et Vincent Poliquin-Simms. Pour continuer de nourrir sa recherche elle poursuit, depuis 2002, sa formation en Feldenkrais à New York.

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon