Dans le Sillage du Saint-Laurent avec Raynald Leclerc

Catégories

Début de l'événement

Image

Du 5 au 13 mai 2012, La Galerie d'Art Internationale, située au 87 rue Saint-Pierre à Québec, présente "Dans le Sillage du Saint-Laurent", une exposition personnelle de l'artiste peintre canadien Raynald Leclerc. Vingt-huit grandes œuvres sont présentées, accompagnées de leur poésie. Le vernissage a lieu le samedi 5 mai à midi.

"Au vert juillet d'été, baigne l'émeraude à Percé, dans la fraîche mer bleutée, un rocher d'or ancré", les vers (verts) sont posés. Ainsi, débute poétiquement l'exposition de ce grand artiste canadien. L'œuvre Rocher d'Or, de 36 x 60 pouces, imposante, majestueuse, comme le Saint-Laurent d'où l'artiste puise sa source d'inspiration, donne le ton.

Né en 1961, à Saint-Michel-de-Bellechasse, sur le bord du Saint-Laurent, Raynald Leclerc étudie en dessin d'architecture avant de devenir artiste peintre. C'est son amour pour l'art qui le pousse à la peinture dès la vingtaine. Sa rencontre dans le Vieux-Québec avec Francesco Iacurto et Maurice LeBon marque une étape déterminante dans sa vie. De Iacurto, il retient les contrastes entre ombre et lumière, l'utilisation de la texture et des couleurs. D'autres influences lui parviennent d'Europe, notamment des Impressionnistes puis des Expressionnistes.

Il entre en galerie en 1983, à l'âge de 22 ans, puis elles se succèdent à Québec d'abord, puis à Boucherville, à Sherbrooke, à Montréal et à Ottawa. Il devient très vite un artiste reconnu et respecté dans le milieu du marché de l'art au Québec. On le retrouve également dans divers magazines et revues spécialisées. Ses œuvres font l'objet d'acquisition des collectionneurs privés et publics au Canada et aux Etats-Unis. Aujourd'hui, Raynald Leclerc est un nom incontournable du marché de l'art canadien.

La Galerie d'Art Internationale expose en ses murs l'artiste depuis 1998, i.e. depuis le tout début de l'ouverture de la galerie. Cette deuxième exposition, qui allie savamment peinture et poésie, coule tout en douceur, du fleuve à la mer. Le Saint-Laurent, fil d'Ariane de cette exposition, permet au public de voir défiler des paysages irradiés de couleurs et baignés de lumière qui ont évolué au fil du temps. "Les tableaux actuels témoignent d'une rupture sensible et notable tant par la manière de peindre que par l'objet représenté lui-même" explique Robert Filion, celui par qui sont nées des publications, celui qui a mis des mots sur des images avec une vision éclairée.

Malgré son caractère fortement terrestre, la peinture de Raynald Leclerc n'est pas le fruit d'une recherche sur la technique de la peinture à l'huile, elle résulte plutôt d'une expérience spontanée. Capter la magie de l'instant dans une vibration est typiquement impressionniste. Son travail - bien que l'artiste parle plutôt de passion - n'est pas une recherche sur les fondements de l'être, mais une représentation, haute en couleurs, de la vie. Raynald Leclerc utilise l'empâtement - l'accumulation de texture sur la toile à l'aide du couteau à peindre - pour créer des cieux d'une beauté romantique, dans des couleurs changeantes de lumière, et des compositions au charme pittoresque de l'instant. Etats d'ombre et de lumière conversent entre eux; entre puissance du ciel, de la terre... et de l'eau, le public est témoin d'une nature généreuse au rendu sublime. L'artiste libère la couleur jusqu'à son autonomie totale, il repousse les limites du figuratif à la frontière de l'abstraction avec des touches superposées et juxtaposées au couteau qui demandent une grande dextérité. La passion flamboyante - la ferveur Leclercienne - donne une ambiance, une atmosphère, résolument subjective, aux paysages intemporels, réinterprétés par l'artiste, avec de la matière, dans une écriture stylistique propre lui.

S'amuser en travaillant, tel est le mot d'ordre de Raynald Leclerc qui livre à nouveau sa passion au public qui ne pourra qu'être sensible à cette exposition; la seule exposition personnelle qui est présentée cette année par la Galerie d'art Internationale. La prestance des grands tableaux de l'artiste trouveront leur espace dans cette galerie, située au 87 rue Saint-Pierre à Québec.

"Quand le glas sonne, l'hiver retournant, les cloches résonnent, au village charmant, l'angélus claironne, le joyeux du temps, et je m'abandonne, heureux d'un printemps".

"Dans le Sillage du Saint-Laurent", du 5 au 13 mai 2012, à la Galerie d'art Internationale, 28 peintures et poèmes vous attendent pour un voyage au gré des saisons, au gré des marées, au gré des émotions.

Sur Internet:
www.artinternationale.com