Critique du nouvel album « Intense » - Armin Van Buuren

Catégories

Image

Armin Van Buuren. Vous le connaissez sans doute de près ou de loin, mais c’est certain que son nom ne vous est pas inconnu. Présent sur la scène musicale Trance depuis plus de 10 ans, le DJ néerlandais revient en force avec son album, en d’un jeu de mots vraiment « poche », qui est pour le moins vraiment « Intense ». Pour son 5e album officiel, après près de 3 ans d’absence avec son dernier album Mirage en 2010, Van Buuren nous rappelle, sans aucun problème, la raison pour laquelle celui-ci a été nommé, à cinq reprises, DJ #1 mondial selon DJ MAG (TOP 100).

On dit souvent que les 15 premières secondes d’un album sont primordiales. Pour moi, les 15 premières secondes de cet album sont tout simplement annonciatrices du reste de l’album : du Trance rafraîchissant (surtout avec l’été qui est à nos portes). Rien ne pouvait mieux entamer mon écoute que la pièce portant le même nom que l’album : « Intense ». L’artiste nous démontre tout son talent de véritable créateur artistique et surtout de chef de file de son milieu. On passe d’une ambiance électronique à la TRON (le film) à du violon digne des plus grandes pièces classiques; pour finalement conclure, toujours en crescendo comme seul Buuren sait le faire, à du bon Trance clair et sans lourdeur. J’ai été aussi agréablement surpris par le mix Trance entre les chansons avec et sans paroles. On peut facilement apprécié l’album, et ce que l’on soit un « vieux de la vieille » ayant une affection particulière pour le Trance de la vieille école; ou même étant de ceux de la nouvelle génération chérissant les teintes plus « House ».

À mon avis de nouveau converti, je vois clairement un objectif de rendre le Trance plus accessible à différents publics, par exemple avec la chanson « This is what it feels like », et ce afin d’aller chercher un tout nouvel auditoire qui pourrait commencer à s’intéresser ou qui s’intéresse déjà, tout comme moi, à ce type musical. On comprend donc mieux pourquoi ce titre sonne légèrement plus Pop que ce que Buuren nous a habitué par le passé, soit au véritable style Trance habituel. La transformation Pop est sans aucun doute utilisée afin de faciliter la transition ou du moins favoriser l’apprivoisement du Trance vers de nouveaux publics. Je trouve ceci très audacieux et très courageux de la part de l’artiste, surtout dans à l’ère où la popularité et la médiatisation musicale ne tient qu’à un fil. Plusieurs artistes du milieu Trance ont tenté de faire exactement la même chose, avec peine et misère; mais c’est là où Buuren a su triompher et conquérir de nombreux coeurs d’amateurs de musique, ce qui est un exploit en soi. Impossible de ne pas taper du pied, hocher de la tête, tapoter des doigts sur la table (bref vous avez compris l’idée!). J’adore écouter l’album en marchant, on se croirait comme dans un film ou même un vidéoclip; le genre d’endroit où tout est possible. Petit conseil : ne pas oublier de mettre l’album ou votre chanson favorite de l’album en « repeat », sinon le retour à la réalité est brusque et désillusoire!

Afin de vous faire vivre la « vibe » de l’album, je vous conseille ceci. Pour ceux qui me connaissent, je dis toujours que c’est bien beau de la musique, mais on sent d’autant plus la musique en regardant celle-ci aussi en action. C’est donc pourquoi je vous propose ce vidéo du « set » de Armin Van Buuren filmé lors de sa prestation au festival ULTRA à Miami. Vous pourrez y retrouver un bon nombre de ses succès précédents, mais surtout y entendre certaines nouvelles chansons de ce nouvel album « Intense », notamment, tel que mentionné ci-haut, le titre « This is what it feels like » (2:00) qui est déjà un classique et surtout déjà remixé par plusieurs DJ planétaires (voir vidéo ci-haut).

En gros, j’ai tout simplement adoré. Un beau 8.7/10. J’aurais toutefois aimé quelque chose de plus avec l’album, et ce malgré le fait que j’ai trouvé la petite touche classique très intéressante et innovatrice. Par exemple, un CD bonus avec des collaborations peut-être ou même un concours offrant la chance aux DJ amateurs de s’exercer avec des oeuvres de l’un des maîtres des tables tournantes pourquoi pas! C’est vrai, on ne doit pas changer la recette d’un succès; mais une chanson hors des sentiers battus, d’un style expérimental (même si celle-ci était affreuse), m’aurait permis de dire qu’il « a essayé » de faire évoluer son domaine musical, tel un athlète qui repousse les limites physiques et psychologiques de son sport! Il faut toutefois que j’applaudisse l’utilisation du violon, guitare, piano; surtout pour la chanson « Reprise » où on a l’impression d’assister à la dernière chanson d’un concert Rock de Bon Jovi. Peut-être était-ce l’innovation que je cherchais, en ramenant le rétro Bon Jovi à la vie. Sans jeu de mots, c’était toute une « reprise » (bah dum tss) ;).

Il ne me reste plus qu’à croiser les doigts que celui-ci se rajoutera à la première édition de Tomorrow World, festival que je couvrirai pour Patwhite.com (septembre 2013)! D’ici là, quelle sortie d’album House/Electro/Trance/Dubstep attendez-vous avec impatience? J’attends vos suggestions de prochaine critique!

Pour en découvrir plus sur l’artiste :

Soundcloud : https://soundcloud.com/arminvanbuuren
Facebook : https://www.facebook.com/arminvanbuuren
Twitter : https://twitter.com/arminvanbuuren
Site Web : http://www.arminvanbuuren.com/

Pour me joindre :
Twitter : www.twitter.com/marcoliviergl
Courriel : marcoliviergl@me.com