CorresponDANSE - 12 et 13 octobre 2007 à Québec

Catégories:

CorresponDANSE présente un spectacle d’octobre aussi coloré et varié que les feuilles d’automne. Les sept performances au programme en jetteront plein la vue au public de Québec. Les 12 et 13 octobre, à 20 h, au Centre chorégraphique contemporain de Québec (336, rue du Roi), venez découvrir la danse dans toute sa diversité et apprécier la créativité époustouflante d’artistes issus d’horizons multiples. L'entrée est de 10 $ seulement. C'est gratuit pour les enfants de 12 ans et moins.

Alan Lake (Qué) a concocté Exploration pour chaudière, déplacements et huit personnes en six jours. Ce jeune chorégraphe et interprète, nouvellement diplômé de L’École de danse de Québec, danse aux côtés d’Alexandre Parenteau, Arielle Warnke St-Pierre, Dany Desjardins, Pierre-Marc Ouellette et de 3 autres interprètes.

Andrew Tay (Mtl) présente The Sticks, une métaphore sur l’échec des relations, qu’il interprète avec Marilyne St-Sauveur sur une musique originale d’Émilie Girard-Charest et Olivier Maranda.

La pièce intitulée Tout inclus, de la chorégraphe Audrey Bergeron (Mtl), met en scène cinq femmes, toutes différentes et semblables à la fois, réunies pour le simple plaisir de bouger. Les danseuses Andréanne Breault, Annie Gagnon, Emily Honegger et Jessica Serli se joignent à la créatrice pour exprimer force et vulnérabilité sur une musique originale d’Étienne Tremblay.

Anthemione est l’œuvre en cours de création que nous interprète la chorégraphe montréalaise originaire d’Ottawa Dana Michel sur une musique de DJ/ Rupture.

Puisant son inspiration dans le son, le mouvement et l'image, avec un penchant pour l'expérimentation et l'improvisation, Erin Flynn (Mtl) offre un extrait de Sanctuaire 101, exploration d’abord subtile puis frénétique de différents états de conscience.

Myriam Tremblay (Mtl) interprète Mouche de velours sur joue fardée, une chorégraphie qui prend librement racine dans l’œuvre littéraire, théâtrale et cinématographique de Jean Genet.

La pièce que livre Sarah Wendt (Mtl) reprend le titre d’une série de télévision réalisée par Jean-Luc Godard en 1975 et qui parle de l’amour, du travail, des différences sexuelles, des frontières du corps et de la politique de la représentation : Numéro Deux.

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon