«Contre le temps» au Théâtre d’Aujourd’hui : l’art de rendre les mathématiques fascinantes

Catégories

Début de l'événement

Image

Évariste Galois, vous connaissez ? Il s’agit d’un mathématicien français dont les théories d’algèbre ont révolutionné la science et le monde bien longtemps après sa mort. Vous croyez que les mathématiques sont un sujet bien peu inspirant pour vous déplacer au théâtre ? Détrompez-vous. Ce jeune fou des chiffres et de la modernité arrive à faire converger le talent de l’auteure Geneviève Billette et de huit grands acteurs sous la direction de René-Richard Cyr.

Impossible de quitter le Théâtre d’Aujourd’hui sans avoir saisi que l’intensité, la fougue et les élans dévastateurs d’un mathématicien sont aussi violents et grandioses que ceux d’un écrivain. Le personnage d’Évariste Galois, interprété par un Benoit Drouin-Germain enflammé, physique et totalement investi, brûle de dépasser les limites de l’acceptable. Son Galois se bat contre le temps et contre une époque qui se croit en retard et qui ne voit d’utiles que les réflexions servant concrètement à aujourd’hui, et non à demain. Le jeune mathématicien improvise les abstractions afin de se surprendre et de révolutionner la modernité de la science. Autour de lui, un père qui rêve de la république, une mère qui veut le protéger et lui éviter les soucis de sa rébellion, une jeune femme amoureuse de lui alors qu’il n’a d’yeux que pour son algèbre, et le spectre d’un mathématicien reconnu qui fait tout pour que son jeune collègue réussisse là où il a échoué.

Outre le côté légèrement verbeux de son texte, Geneviève Billete nous plonge dans une réalité méconnue avec un talent incontestable pour raconter une histoire. Inspirants, beaux et forts, ses mots nous instruisent et nous captivent, nous divertissent et nous émeuvent. Profitant d’une habile mise en scène, le passé et le présent se passent le flambeau aussi aisément que le monde réel et l’au-delà se tendent la main. Et que dire des fabuleux costumes d’époque qui donnent le ton à la pièce avant même qu’il ne se passe quoi que ce soit.

En travaillant sur les solides fondations imaginées par l’auteure et le metteur en scène, Benoit Drouin-Germain, Benoit McGinnis, Benoit Gouin, Monique Spazziani, Bruno Marcil, Frédéric Paquet, Kim Despatis et Émilien Néron – un jeune acteur qui se débrouille surprenamment bien avec le français normatif – font de « Contre le temps » une œuvre mémorable.

Théâtre d’Aujourd’hui – 8 novembre au 3 décembre 2011

(Crédits photo : Valérie Remise)