Conte de poussières à la Tohu: Un conte urbain dansé, intense et dérangeant

Catégories:

Le samedi 10 novembre 2007, à 20 h, la TOHU présente gratuitement Conte de poussières de la Compagnie de la Tourmente, une oeuvre chorégraphique urbaine qui mélange le conte, la danse et la marionnette. Ce spectacle pour adultes propose l’adaptation chorégraphique d’un conte issue du travail de la chorégraphe Marie-Julie Asselin et de l’écrivain Karina Mancini. À travers le personnage d’Ophélie est racontée l’histoire d’un être de poussière qui questionne tout et ébranle nos assises. Conte de poussières aborde le temps : son emprise, ses empreintes, ses stigmates, ses misères et ses joies.

le spectacle
Conte de poussières fera vivre au spectateur une expérience intense et dérangeante. Sur scène, deux danseuses, une marionnette et une manipulatrice évoluent à travers des vêtements épars sur le sol. Marie-Julie Asselin explore les capacités physiques extrêmes qui mènent les interprètes à bout de souffle et fait parler le corps pour en dévoiler la vulnérabilité et capter les tensions émotives. Les inhibitions tombent pour faire place à la sincérité.

La Compagnie de la Tourmente
En 2004, Marie-Julie Asselin fonde la Compagnie de la Tourmente. Elle en assume la direction artistique et poursuit ses objectifs qui sont de supporter l’expérimentation en art, de promouvoir des œuvres artistiques contemporaines et d’offrir des activités de sensibilisation. En 2005, à la demande de l’organisme Créations etc., elle a créé Les Traqueurs, récipiendaire du prix RIDEAU-OFQJ à la Bourse Rideau 2006. Présentement, la compagnie travaille à la préparation d’une nouvelle œuvre chorégraphique dont un extrait sera présenté en première à Tangente à Montréal en mars 2008.

Les créations de Marie-Julie Asselin témoignent d’un travail réfléchi portant sur les relations humaines, le vécu et l’intégrité, de même que d’une fusion percutante de danses urbaines. Le mariage de la danse, de la littérature et du théâtre occupe aussi une place importante dans son processus de création.

« Une des grandes qualités de la jeune chorégraphe Marie-Julie Asselin, c’est l’originalité. Elle n’utilise pas de canevas, pas de recette. De pièce en pièce, la forme de ses œuvres change du tout au tout. On reconnaît aisément sa gestuelle d’une fois à l’autre, mais l’univers qui l’enveloppe, lui, reste inédit. » ICI Montréal, 2006

Horaire
Le samedi 10 novembre 2007, à 20 h

Âge recommandé
12 ans et plus

Laissez-passer gratuits
Laissez-passer gratuits disponibles dès le 27 octobre pour les citoyens du quartier Saint-Michel et dès le 3 novembre pour les citoyens de la Ville de Montréal au 514 376-TOHU (8648).

Pour se rendre à la TOHU : 2345, rue Jarry Est (angle d’Iberville)
Métro Jarry (autobus 193 - Est)
Métro d’Iberville (autobus 94 - Nord)

Information : Tél.: 514 376-TOHU (8648)
Sans frais : 1 888 376-TOHU (8648)
www.tohu.ca

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon