Cocktail bénéfice le 2 mai au profit du Théâtre de l'Opsis

Catégories

Début de l'événement

Image

Cocktail bénéfice le 2 mai au profit du Théâtre de l'Opsis

Contribuez au succès du Théâtre de l'Opsis, une compagnie de renom fondée il y a 35 ans, dont la mission est de faire découvrir aux spectateurs d'ici des œuvres étrangères afin que résonnent les paroles d’ailleurs à travers le regard de créateurs québécois.

Cocktail bénéfice

Le jeudi 2 mai 2019
Restaurant Robin des Bois
Formule 5 à 7
Saveurs scandinaves au menu

Horaire de la soirée :
17h - accueil et cocktail de bienvenue
17h30 à 19h - dégustation, réseautage et animation
19h30 - déplacement vers Espace GO pour la représentation du spectacle Strindberg

Billets à partir de 100 $ (un reçu de charité sera émis aux fins de l'impôt).

RSVP avant le 20 mars - Cliquez ici pour réserver :
https://www.eventbrite.ca/e/billets-cocktail-benefice-au-profit-du-thea…

Membres du comité d'honneur

Marie-Claude Sarrazin
Avocate associée
Sarrazin Plourde

Patrick Chayer
Partenaire d’affaires
Ressources humaines
Banque Nationale du Canada

Geneviève Gauvin
Actuaire
Willis Towers Watson

Audrey Grenier-Ménard
Présidente
GAM COmmunications

Pierre-Yves Lemieux
Auteur

Claudia Milord
Directrice générale
Folk Stratégie

Luce Pelletier
Directrice générale et artistique, Théâtre de L’Opsis

Philippe Schnobb
Président du conseil d’administration de la Société de transport de Montréal

Patrick White
Journaliste

À propos de la pièce Strindberg

Présentée au Théâtre Espace GO du 23 avril au 12 mai 2019.

Photo de gauche à droite: Christophe Baril, Lauriane S. Thibodeau, Marie-Pier Labrecque, Isabelle Blais et Jean-François Casabonne

Un texte d’Anaïs Barbeau-Lavalette, Rachel Graton, Véronique Grenier, Emmanuelle Jimenez, Suzanne Lebeau, Catherine Léger, Marie Louise B. Mumbu, Anne-Marie Olivier, August Strindberg et Jennifer Tremblay, dans une mise en scène de Luce Pelletier.

Afin de clore son Cycle scandinave, Luce Pelletier donne, à travers les plumes de neuf auteures québécoises, la parole aux ex-épouses de Strindberg, dans un spectacle où le dramaturge de renom est confronté par les femmes de sa vie.

August Strindberg s’opposait avec violence à la cause des femmes. Sa correspondance permet de suivre pas à pas l’évolution du rapport trouble que ce grand auteur de théâtre entretenait avec «la femme» qu’il qualifiait de «rien d’autre qu’un nid d’oiseau pour les oeufs de l’homme.» Ses trois mariages, avec la femme de lettres Frida Uhl et les comédiennes Siri von Essen et Harriet Bosse, constituent la toile de fond de son existence errante et paranoïaque, marquée par un équilibre nerveux sans cesse compromis.