Cirque en folie à la Tohu jusqu’au 20 juin

Début de l'événement: 

15 juin 2010 - 09:10
Catégories:

Samedi dernier, la Tohu présentait les deux créations Il fait DIMANCHE et Journal de Bord. De nombreuses familles, grands comme petits, se sont déplacées pour profiter d’une journée cirque mettant en scène plusieurs dizaines d’étudiants de l’école nationale de cirque à Montréal. Cette fois-ci, ce ne sont pas les professionnels qui nous proposent des numéros autant colorés que périlleux. Ce sont bel et bien des jeunes dans la vingtaine… Et croyez-le ou non, ils savent s’y prendre.

Journal de Bord

Pour ouvrir le bal, nous commençons par Journal de Bord, création conçue et mise en piste par le français Guy Alloucherie. Fondateur du Ballatum Théâtre (impro, danse contemporaine), directeur du Centre Dramatique National de Caen et actuellement en résidence à Culture Commune, il nous propose une oeuvre mélant acrobaties, danse et interprétation.

Au programme, on se retrouve dans le quartier Saint-Michel de Montréal, à l’école du cirque, pour suivre la vie quotidienne de jeunes qui vivent sous le même toit. Jongleries, jeux icariens, cerceau, trapèze, corde volante ou planche coréenne, il y en a pour tous les goûts. Malgré quelques erreurs, on se laisse agréablement surprendre par la souplesse, la dextérité et le sang-froid de la plupart de ces interprètes. Les gestes prendront surement de l’assurance avec les années de pratique, mais l’essence est là. On tombe d’ailleurs sous le charme de Diane Renée Rodriguez qui nous interprète un solo flamenco endiablé qui se combine parfaitement à des exercices au trapèze. On reste ébahi devant Robert Webber et son numéro de balai (ce dernier nous parait tellement incroyable que l’on oublie d’applaudir…). Enfin, le numéro sur planche coréenne ferme le bal sur un tonnerre d’applaudissements! Il faut le voir pour le croire!

Il Fait DIMANCHE

Après une petite pause au soleil à manger un sorbet à la mangue, la foule plus dense cette fois-ci se regroupe à la Tohu pour assister à la création de Shana Caroll (interprète pour le cirque contemporain Les 7 doigts de la main).
Changement de décor. Avec Il Fait DIMANCHE, on se retrouve dans les années 60, au beau milieu d’un quartier paisible où le temps s’est arrêté pour laisser place à la routine. C’est alors qu’une jeune fille, interprétée par Kaelyn Schmitt, vient troubler cet ordre. Différente, fraiche et spontanée, elle se bat pour trouver sa place dans un monde de préjugés et de standards qui l’empêchent de s’épanouir.

Cette fois-ci, les étudiants sont légèrement plus âgés et expérimentés que ceux de Journal de Bord. Les éléments tels que la mise en scène, les costumes et la musique nous replongent dans cette époque de clichés. Équilibre, cerceau, tissu, trampoline, trapèze, main à main et jonglerie, les interprètent nous montrent l’étendue de leurs compétences.

Dans nos coups de cœur, on peut citer le jeu hilarant de Maxime Girardau au cerceau aérien et le numéro de trampoline de Lisa Eckert et Nicolas Fortin (sans compter bien sûr la mise en scène et l’interprétation époustouflante des différents artistes). Le niveau est meilleur, les numéros aussi! C’est un vrai régal et les spectateurs en redemandent!

Venez découvrir les artistes de cirque de demain à travers ces deux créations jouées à la Tohu jusqu’au 20 juin.

Pour plus de renseignements et réserver vos billets : www.tohu.ca

À ne pas manquer non plus, Montréal complètement cirque qui débutera le 8 juillet : www.montrealcompletementcirque.com

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon