Chico César célèbre le tropicalisme avec l'album Vestido de Amor

Catégories

Image

Chico César célèbre le tropicalisme avec l'album Vestido de Amor

Chico César est de retour le 23 septembre avec l'un de ses meilleurs albums, Vestido de Amor, sur lequel il célèbre les liens entre culture brésilienne et culture africaine avec en invités, les chanteurs Salif Keita et Ray Lema, et le joueur de kora Sekou Kouyaté.

Enregistré au studio Vega de Carpentras, l’album bénéficie de la réalisation artistique de Jean Lamoot, qui a grandi entre Afrique de l’Ouest et celle des Grands Lacs, avant de devenir un collaborateur loué de Salif Keita ou d’Alain Bashung. On y entend l’amour et la colère, la joie et l’inévitable saudade : « Les larmes ont lavé le monde/Mais les pleurs n’ont pas cessé ».

Le disque, d’une amplitude rare, fait autant la part belle au forro du Nordeste brésilien qu’au reggae jamaïcain, au rock électrifié qu’à la langueur d’un calypso chaloupé. C’est que la fusion métissée du chanteur et auteur-compositeur Chico César, ancien journaliste, ex-secrétaire d’État à la culture du Paraíba – état où il a grandi -, figure tutélaire de la musique populaire brésilienne, aime à se partager dans toutes les langues et sur tous les continents.

A découvrir avec le premier extrait Vestido de Amor :