Ces figures historiques qui utilisèrent la loterie à leur avantage

Le rêve de gagner à la loterie n’a rien de nouveau. Nos grands-parents, arrières grands parents et leurs ancêtres y pensaient déjà. Depuis sa création, la loterie est une arme politique et financière redoutable souvent contestée. Pourtant, sans elle le monde serait bien différent.

Voltaire, la philosophie et la loterie

Sans la loterie, la philosophie aurait un tout autre visage. C’est en effet grâce au loto que Voltaire a pu s’adonner à sa passion et nous abreuver d’écrits passionnants. Son amitié avec le célèbre mathématicien Charles Marie de la Condamine lui a permis de découvrir les travers de la loterie d’État. Le gouvernement, devant rembourser rapidement des dettes, abaissa le prix des tickets de loto. Constatant que le montant total du prix de tous les tickets sur le marché revenait moins cher que les 500 000 francs du jackpot, Voltaire et un groupe de joueurs achetèrent tous les billets disponibles à moindre coût. Évidemment, ils gagnèrent et se partagèrent les gains. Après une longue série de victoires, l’État intenta un procès contre le philosophe et son comparse mais ce sont les erreurs de l’État sur la mise en œuvre de la loterie qui furent retenues plutôt que l’initiative de Voltaire qui n’avait rien d’illégale. Ayant placé intelligemment son pécule, l’homme pu en jouir toute sa vie et se consacrer à ses deux passions : l’écriture et la philosophie.

La vie, la liberté et la quête de fortune

L’ancêtre du loto américain Powerball doit sa création aux Pères Fondateurs des États-Unis. De Georges Washington en passant par Benjamin Franklin, tous créèrent des loteries dans le but de financer des projets. Benjamin Franklin a par exemple investit dans l’achat de canons pour protéger la ville de Philadelphie. Thomas Jefferson fut celui qui en profita le plus. Il utilisa une loterie dans le seul but d’éponger ses dettes personnelles. Souhaitant monter sa propre loterie, il déclara : « Loin d’être immorales, [les loteries] sont essentielles à l’existence de l’homme ». C’est certainement sur cette base que la loterie a pu pendre une telle ampleur au pays de l’oncle Sam et qu’elle distribue aujourd’hui des jackpots qu’aucun autre pays ne peut offrir.

Les loteries romaines : Le bon, la brute et le malchanceux

Tous les chemins mènent à Rome et certaines de ces routes furent pavées grâce aux recettes de la loterie. Auguste César, fils adoptif de Jules César, fut le premier empereur romain à créer une loterie de style moderne nécessitant l’émission de tickets et distribuant des prix. Contrairement aux loteries d'aujourd'hui, les prix n’étaient pas de sommes d’argent mais cadeaux dont la valeur variait d’un prix à l’autre. Auguste utilisa les bénéfices des jeux pour faire des réparations dont la ville de Rome avait désespérément besoin. Voilà maintenant plus de deux millénaires,, que les gouvernements utilisent encore les fonds générés par la loterie pour financer des projets comme la rénovation des routes.

(Contenu de marque)