CE SOIR À LOWELL: «Visions de Kerouac»: Hit the it maintenant - CRITIQUE DU SPECTACLE

Catégories:

La salle est sobre, sans apparat: un fond de cave où la musique du bar et les voix du lieu agissent sur la pierre réverbérante, mais muette de la pierre. On est à huis clos ici, prêts pour l’entretien et la magie. Le spectacle commence. http://www.lowellsun.com/lifestyles/ci_6786400

Normand Guilbeault y va de son préambule. Les musiciens regardent les gens présents avec complicité, nous invitant à un silence partagé. Kerouac entre sur scène vêtu de sa chemise à carreaux, pardon Nicolas Landré. Un récital suit. La vois suave, mais bien charpentée de Landré rend un bel hommage à la faconde de Kerouac.

Landré scande les textes de Kerouac avec ses « booms » agréables au micro qui ponctuent avec profondeur la ligne interprétée du texte qui garde son équilibre grâce à la célérité audacieuse de sa voix..

L’auditoire est subjugué. Bouche bée. L’interprétation du standard « One for my baby » à elle seule fait le spectacle. Apothéose. Le climax. Les musiciens sont en feu : Sylvain Provost, Alex Côté et Claude Lavergne.

J’attends la suite à Lowell. Je vous retranscrirai la suite de ce texte depuis Lowell.

J.-S.BOISVERT

jeansebb@hotmail.com ou
www.myspace.com/jsboisvert

Pour acheter des billets pour le spectacle du 6 septembre 2007 à Lowell: www.cultureiscool.org ou (978) 446 7162.

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon