Carton plein pour le premier Morning Gloryville à Montréal

Catégories

Image

Le premier Morning Gloryville à Montréal a réuni plus de 400 personnes.

Hier matin, le premier Morning Gloryville a conquis plus de 400 personnes. Ils ont abandonné leur lit douillet pour aller danser, se faire masser et participer à des séances de yoga dans la joie et la bonne humeur.

Comment commencer sa journée du bon pied ? En allant au Morning Gloryville ! C'est un rave party matinal qui met tout le monde de bonne humeur juste avant d'aller affronter sa journée de travail.
Hier matin, 6h30, de la musique émane du Loft Hôtel situé au 314 rue Sherbrooke. Comment résister à l'appel ? Une fois la porte passée, au milieu de la première pièce, une charmante demoiselle tient une pancarte, où il est écrit « câlins gratuits » . Elle enlace tout ceux qui veulent partager une étreinte réconfortante. Tout autour : un bar à jus de fruits, des pâtisseries bio et un stand de cafés gratuits, des séances de yoga en musique et de massothérapie... Un peu plus loin, après avoir passé un couloir tortueux, une véritable piste de danse, noire de monde, s'ouvre aux courageux lèvent tôt ! Bienvenus au Morning Gloryville !

Un RDV intergénérationnel et cosmopolite

Pour cette grande première, 400 personnes (350 pour la première à Londres, en 2013) ont sauté de leur lit pour aller se trémousser sur les rythmes endiablés des Dj Khalil et Dj Donmescal qui mixaient jusqu'à10h30. « La musique et l'ambiance sont bonnes. On est arrivées aux alentours de 8h du matin pour danser », raconte Linda et Christine. Les quinquagénaires, profitent des jus de kombucha pour se désaltérer, « avant de se rendre au bureau pour midi. On ne regrette pas d'être venues. Par contre, la prochaine fois, on s'habillera d'une façon plus légère ! ». Sans code vestimentaire, l'excentricité et l'originalité était de rigueur. Déguisés en astronaute, en ourson, vêtus de leggings et tutus, haut de maillot de bain et short, en tenue de sport, les couleurs des vêtements des participants donnaient l'impression d'un véritable arc-en-ciel humain. Et l'ambiance est vraiment décontractée et décomplexée. Le tout sans une seule goutte d'alcool. Rien à avoir avec les boîtes de nuits « où les gens s'alcoolisent et cherchent souvent à draguer ou repartir avec quelqu'un. Ici, on est tous venu pour la même chose. Partager un moment pur et sain, rempli d'énergies positives », estime Chloé, 30 ans, prof de yoga et gestionnaire. Même son de cloche pour Yudé, 10 ans, venue avec son papa, « c'est super cool ! Je me suis levée à 7h pour assister à cet événement ».

Le Morning Gloryville a fait l'unanimité ! « Je capote complètement », s'enthousiasme Stéphanie Audet, l'organisatrice. « C'est complet ! On va faire ça tous les mois, que ça devienne un rendez-vous incontournable, un mode de vie », estime la cuisinière de formation.
A refaire donc ou à tester pour ceux qui n'ont pas eu le courage de se lever du bon pied. La prochaine ? « Très certainement le premier mercredi du mois de mars ».
Le lieu reste encore à définir, mais promis, on sera une nouvelle fois au rendez-vous !