Carte postale de Bogotá, Colombie

Catégories

Image

À l’est, la cordillère des Andes, majestueuse. Tout autour de la ville, des mines d’or, d’émeraudes, d’argent. Bogotá, capitale de la Colombie, avec ses 8 millions d’habitants, m’impressionne et m’enchante.

Immense et constamment en mouvement, Bogotá ne possède ni métro, ni train. On s’y déplace en autobus, ce qui est tout de même étrange pour une si grande ville.

Il faut prendre le téléphérique pour se rendre jusqu’au sommet du Monserrate, lieu de pèlerinage sublime d’où l’on peut admirer l’étendue de la ville, 3200 mètres plus haut. J’y ai gravi, le souffle court et la tête un peu embrouillée dû à l’altitude, les marches de l’église de Monserrate sous une pluie plutôt froide, ce qui ne m’a pas empêchée de profiter de la vue, spectaculaire.

Dans cette ville cosmopolite où la culture et l’éducation sont des valeurs essentielles, il me semble sentir, à chaque coin de rue, qu’après tout ce qu’elle a vécu, Bogotá profite enfin de la vie.

La place Bolivar abritant la cathédrale et le palais du président, la bohème et tout à fait mon style Plaza de Chorro de Quevedo, le superbe quartier de La Candelaria et son centre historique au style colonial ainsi que les populaires zones T et G chaque soir bondés de magasins, de restaurants, de bars et de discothèques, apportent à la ville un souffle de renouveau dynamique et franchement excitant.

Bogotá, à la température changeante mais aux quartiers et aux gens superbes, m’a fait retomber en amour avec la Colombie, moi qui venait à peine de sécher mes larmes de m’être séparée de Medellin.