Carole Fréchette en vedette au TNM en mars 2008

Catégories:

Carole Fréchette fera son entrée au TNM en mars prochain avec son nouveau texte, La Petite Pièce en haut de l’escalier. Avant d’assister à la création de cette œuvre, elle s’envolera vers Jérusalem Est, où sera présentée, à compter du 7 février, une nouvelle production du Collier d’Hélène au Théâtre National Palestinien.

Carole Fréchette, récipiendaire du Prix Siminovitch en 2002, la plus haute récompense décernée à un artiste de théâtre au Canada, est l’un des auteurs de théâtre québécois les plus joués dans le monde avec Michel Tremblay et Michel Marc Bouchard. Traduite dans pas moins de quatorze langues, l’auteure des Sept Jours de Simon Labrosse, de Jean et Béatrice et des Quatre Morts de Marie parcourt le globe pour assister aux représentations de ses pièces au Canada anglais, en France, en Belgique, en Suisse, au Luxembourg, en Allemagne, en Hongrie, en Roumanie, au Liban, en Syrie, au Mexique, aux États-Unis, à Cuba, au Sénégal, en Argentine, en Biélorussie, au Portugal, au Japon et en Islande. À elle seule, Le Collier d’Hélène, cette pièce présentée au Théâtre d’Aujourd’hui à l’hiver 2004 dans une mise en scène de Martin Faucher, a fait l’objet d’une vingtaine de productions et lui a mérité le Prix Sony Labou Tansi.

Écrite en 2000 à la suite d’une résidence d’écriture au Liban, Le Collier d’Hélène ne cesse depuis de gagner le cœur des publics et d’élargir leur conscience. Outre la coproduction franco-libanaise de 2002, qui a tourné par la suite dans toute la France durant deux saisons, la pièce a été jouée sur quatre continents : Europe, Asie, Afrique, Amérique. Elle met en scène une congressiste venue d’un pays du Nord et partie à la recherche de son collier, perdu dans les dédales d’une ville du Moyen-Orient marquée par une guerre récente. Dans son périple, Hélène fait la connaissance de gens meurtris qui, pour leur part, ont perdu beaucoup plus qu’un bijou. Une pièce délicate et sensible sur la perte et sur les chemins de la compassion.

Cette recréation du Collier d’Hélène sera signée Nabil El Azan, celui-là même qui avait proposé une première mise en scène de cette pièce à Beyrouth en 2002. Cette nouvelle proposition scénique du texte de Carole Fréchette réunit cette fois des acteurs palestiniens et français, et la production, présentée en français, en anglais et en arabe (avec surtitres), prendra l’affiche par la suite à Bethléem et à Ramallah. Une tournée en France est aussi prévue au cours de la saison 2008-2009.

Rendue possible grâce au soutien de l’Union Européenne, du Ministère français de la Culture et de la Communication et du Service culturel de l’Ambassade de France à Jérusalem, cette coproduction de la compagnie française La Barraca et du Théâtre National Palestinien revêt, dans le contexte actuel, un caractère exceptionnel. Compte tenu de l’isolement dans lequel se trouvent les artistes de théâtre palestiniens, il est très rare en effet que puissent devenir possible sur leur territoire de tels projets internationaux.

À la demande du Théâtre National Palestinien, Carole Fréchette donnera, à l’occasion de la présentation de sa pièce, un atelier d’écriture à des artistes de théâtre palestiniens de Jérusalem et de Cisjordanie. La présentation de la pièce de Carole Fréchette et sa présence à cette occasion constituent le point d’ancrage d’une collaboration placée sous le signe du partage et de l’ouverture.

Carole Fréchette est donc non seulement l’un de nos plus grands auteurs de théâtre, elle est devenue au fil des années une ambassadrice du Québec à l’étranger.

www.tnm.qc.ca

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon