Cancer du temps : une fable interactive sur notre incapacité à ne rien faire

Catégories

Début de l'événement

Image

Cancer du temps : une fable interactive sur notre incapacité à ne rien faire

L’Office national du film du Canada (ONF) et France Télévisions lancent l’application mobile Le cancer du temps (cancerdutemps.com), une fable ludique et interactive qui invite à venir perdre son temps. Offerte gratuitement dès aujourd’hui sur tablette et téléphone intelligent (AppStore et Google Play Store), en trois versions – français, français québécois et anglais –, cette application a été incubée au Massachusetts Institute of Technology (MIT) en collaboration avec l’Open Documentary Lab et constitue un hybride des genres, aux frontières du jeu et de l’animation.

Le concept

Dès qu’on a une seconde, qu’on s’arrête, on dégaine son téléphone portable. Notre tolérance à l’attente est proche du zéro : à la maison, au travail, en vacances, nous vivons dans un état de connexion permanente, ici et ailleurs en même temps. Le cancer du temps soulève cette question au cœur d’un phénomène très actuel : « Sommes-nous encore capables d’être seuls avec nous-mêmes ? » Pour y répondre, Le cancer du temps adopte une posture paradoxale et assumée : sur l’appareil censé tuer l’ennui, l’application nous interroge sur notre incapacité grandissante à ne rien faire!

L’histoire

L’utilisateur accompagne un personnage aussi ordinaire qu’attachant à un rendez-vous médical, où on lui apprend qu’il est peut-être atteint du mal du siècle : le cancer du temps. On le suit dans différentes situations du quotidien, dans la salle d’attente du médecin, en voiture, pendant un repas de famille, etc. Le propos de

ce conte philosophique passe par le geste, un geste parfois minimal, ralenti, passif même. Au final, on n’a rien à perdre, sauf son temps… et rien à gagner, si ce n’est réfléchir à la façon dont on en dispose.

Les créateurs

Le cancer du temps rassemble une équipe issue de divers milieux créatifs, qui aborde autrement les formes narratives interactives : Ko-op Mode (un collectif d’artistes en jeux vidéo qui explore l’intersection entre la musique, les visuels et le design expérimental), Dominic Turmel (un designer et scénariste indépendant pour les médias interactifs), Stefan Boucher (un musicien-assembleur sonore tentaculaire) et Jean-François Nadeau (un acteur-créateur polyvalent qui a aussi signé les textes en français québécois). Les textes de la version française sont l’œuvre de l’écrivaine Véronique Ovaldé.

Cette application mobile est la première coproduction entre le studio des productions interactives de l’ONF (Hugues Sweeney) et francetv nouvelles écritures (Boris Razon), deux précurseurs de la narration interactive, qui s’associent afin de pousser plus loin ces formes artistiques et ouvrir les frontières des genres.

L’application mobile Le cancer du temps est présentée en exclusivité in situ dans la section interactive UXdoc des Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM), du 13 au 22 novembre 2014.

L’équipe

Conception et direction de création : Dominic Turmel
Conception, design et développement : Ko-op Mode (Saleem Dabbous, Samuel Boucher, Nick Rudzicz et Bronson Zgeb)
Conception et textes : Jean-François Nadeau
Conception et musique : Stefan Boucher
Production : Boris Razon (France Télévisions), Hugues Sweeney (ONF)

Une coproduction ONF et France Télévisions

Durée et nombre de tableaux

Durée maximale de 15 minutes.

En cinq tableaux :

Le temps suspendu (bureau du médecin)
Le temps précieux (nuit d’insomnie)
Le temps mort (en voiture)
Le temps partagé (repas de famille)
Le temps arrêté (diagnostic et traitement)

Rencontres internationales du documentaire : http://www.ridm.qc.ca/fr