Buddy Guy, Guy Bélanger et The Hot Sardines‏ ajoutent leurs noms à Jazz à l'année

Catégories

Les organisateurs du Festival International de Jazz de Montréal sont heureux d’annoncer que la série Jazz à l’année, présentée par TD, enrichit sa programmation de trois nouveaux noms. Entre blues et hot jazz, pas question de laisser la saison froide freiner les ardeurs des amateurs de musique ! Les billets seront mis en vente aujourd’hui à midi.
Buddy Guy. Première partie : Quinn Sullivan — 25 avril, 20 h, Métropolis — Il représente à lui seul un pilier de l’histoire du blues, a façonné des générations entières de guitaristes et a laissé à la postérité une myriade d’albums : à 78 ans, Buddy Guy trône au sommet de sa forme avec sa voix pleine de soul, sa guitare survoltée et sa verve légendaire. Armé de son dernier effort, l’excellent double album Rhythm & Blues, l’immortel bluesman revient pour notre plus grand plaisir au Métropolis, où il a l’habitude de se produire à guichets fermés. En première partie, le jeune guitariste et sensation du blues Quinn Sullivan.

Guy Bélanger, Blues Turn — 29 novembre, 20 h, L’Astral — Virtuose de l’harmonica, grand ami du Festival et irréductible amateur d’explorations musicales heureuses, le réputé bluesman et harmoniciste Guy Bélanger a pris l’habitude de faire de chacune de ses visites un party mémorable. Après s’être livré lors de sa dernière escale à des expériences jazzistiques des plus concluantes, le voici de retour à L’Astral avec son nouvel album pour une virée de Blues Turn survoltée.
The Hot Sardines — 11 décembre, 20 h, L’Astral — Ce groupe new-yorkais de jazz-swing jubilatoire et archidansant fait des ravages. Renouant avec la belle époque du hot jazz, la formation à 8 têtes compte sur l’énergie communicative d’un pianiste enflammé, fils spirituel de Fats Waller, d’une chanteuse à la voix d’or et d’un redoutable attirail de cuivres, alternant entre compos originales et reprises de Django, Édith Piaf ou Louis Armstrong. Après avoir fait swinguer la rue Sainte-Catherine l’été dernier, la formation s’apprête à retourner L’Astral sens dessus dessous.
Billets en vente dès midi

• Métropolis : 59, rue Sainte-Catherine Est ; ticketmaster.ca, admission.com ou 1 855 790-1245 — montrealmetropolis.ca
• L’Astral (Maison du Festival Rio Tinto Alcan) : 305, rue Sainte-Catherine Ouest ; ticketmaster.ca, admission.com ou 1 855 790-1245 — sallelastral.com
Pour plus de renseignements, on peut joindre la Ligne Info-Jazz La Presse+ au 514 871-1881, sans frais au 1 85JAZZFEST ou visiter montrealjazzfest.com.
Pour tout savoir avant tout le monde, on peut s’inscrire gratuitement à l’Infolettre Spectra (infolettrespectra.ca) et recevoir toute l’information concernant les primeurs, les dernières nouvelles, les préventes exclusives et les rabais du Festival International de Jazz de Montréal et de la série Jazz à l’année.
Il reste également des billets pour ces concerts :
(billets déjà en vente, description à montrealjazzfest.com)

Harold López-Nussa Trio, 9 octobre, 20 h, L’Astral / Dirty Loops, 23 octobre, 20 h, Théâtre Corona / John Abercrombie, 24 octobre, 20 h, L’Astral / Jacques Kuba Séguin — 25 octobre, 20 h, L’Astral / Orchestre national de jazz de Montréal, 30 octobre et 27 novembre, 20 h, L’Astral / Elizabeth Shepherd, 1er novembre, 20 h, L’Astral / Florence K, 6 novembre, 20 h, Théâtre Maisonneuve, PdA / Ludovico Einaudi, 8 novembre, 20 h, Maison symphonique de Montréal / Pat Metheny Unity Group w/Chris Potter, Antonio Sanchez, Ben Williams & Giulio Carmassi, 13 novembre, 20 h, Métropolis / Jim Doxas trio, 20 novembre, 20 h, L’Astral / Jordan Officer, 21 novembre, 20 h, L’Astral / Nils Frahm (première partie : Dawn of Midi), 22 novembre, 21 h, Métropolis / Daniel Lanois (première partie : Lonnie Holley), 23 novembre, 18 h et 21 h 30, L’Astral / Anne Bisson, 28 novembre, 20 h, L’Astral / David Myles, 13 décembre, 20 h, L’Astral / Rufus and Martha Wainwright's Noël Nights, 21 décembre, 19 h, Maison symphonique de Montréal / Arthur H (première partie : Ludovic Alarie), 27 janvier, 20 h, Club Soda / Gilberto Gil, 8 avril, 20 h, Théâtre Maisonneuve, PdA
Organisme sans but lucratif, le Festival International de Jazz de Montréal poursuit, pour une 15e année consécutive, sa mission de diffusion et de développement du jazz et de ses musiques cousines, en réinvestissant ses éventuels surplus dans la présentation de concerts spéciaux de sa série Jazz à l’année. Avec l’appui de partenaires publics, plus précisément de la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC) et du ministère du Patrimoine canadien, il peut ainsi offrir au public montréalais et à ses visiteurs la possibilité de vivre au rythme du jazz toute l’année durant. Le Festival tient également à souligner l’appui de la Maison du Festival Rio Tinto Alcan, l’hôte officiel de la série Jazz à l’année, ainsi que celui de Bell et du Hyatt Regency Montréal, respectivement partenaire et hôtel officiel de la série.