Brian Jonestown Massacre, La Tulipe, 3 juin 2010

Début de l'événement: 

03 juin 2010 - 00:00
Catégories:

Il doit bien être vingt deux heures quand le Brian Jonestown Massacre band prend d’assaut la Tulipe. Malgré les quelques changements de personnels habituels (réintégration de Matt Hollywood et « acquisition » de Will Carruthers –ancien Spacemen 3, genre moi je me paie un transfuge de mon groupe préféré-), c’est toujours la même recette : trois, voir quatre guitares prêtent à s’accoupler en drone, un ou deux claviers bien vintages et une rythmique basse-batterie qui laboure le rythme.

Enfin bref, rien de nouveau sous le soleil californien des BJM. Presque vingt ans d’activisme et toujours les mêmes accords jouissivement foireux plaqués sur des douze cordes japonaises désaccordées. Et pourtant, malgré cet improbable orchestre de junky en rédemption, le space-cake électrique mitonné pour le père Newcombe a plutôt bon goût.

Caché derrière sa mèche, notre Anton grisonnant poursuit son chemin. Pas d’extravagance… Les pieds sont gainés dans de vielles boots de palefrenier désossées, la chemise de clochard imprègne ses chaires ruisselantes et la mèche bien graissée recouvre son visage émacié par la vodka et les drogues chimiques. L’homme affiche un dénuement presque touchant.

La vague médiatique engendrée par ce fameux documentaire (Dig) commence à retomber. Les salles se désemplissent quelque peu, le buzz s’est évaporé… Ce qui est une bonne nouvelle. Seuls les fans convertis resteront.

On peu tout pardonner à des gens qui ont su comprendre la magie de Playing with fire des spacemen 3...

(Texte : Mathieu Germain. Source Image : www.fluctuat.net)

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon