Bon Jovi sur les Plaines d'Abraham : de l'amour à perte de vue

Catégories

Image

Le lundi 9 juillet 2012, aux environ de 10h30 (oui, oui le matin), je m’installais par terre sur un sac de couchage avec deux de mes amies de longue date, fans incontestées du légendaire groupe Bon Jovi. L’une était arrivée un peu plus tôt dans la matinée pour nous garder une place de choix parmi les admirateurs les plus tenaces, déjà présents pour plusieurs depuis la veille! Rien ne les garderait trop loin de leurs idoles Jon Bon Jovi, Richie Sambora, David Bryan et Tico Torres.

La foule grossit à une vitesse fulgurante tout au long de la journée et à 18h00 tapante, c’était incontestablement la folie furieuse. Nous avons traversé les plaines dans une course contre la montre pour obtenir les meilleures places à l’avant de la scène Bell. En moins de dix minutes, la masse s’étendait déjà jusqu’au haut de la colline. Après les deux premières parties assurées par le groupe ontarien Rikers et ensuite par Dashboard Confessional, l’attente était enfin terminée. Plus de 80 000 spectateurs levèrent leurs mains au son de « Raise Your Hands » et c’était parti pour deux heures de fête, de chant et de pur bonheur avec Bon Jovi au Festival d’été de Québec.

Les cris stridents s’entremêlèrent aux paroles de tous leurs classiques tels que « You Give Love a Bad Name », « It’s My Life », « Runaway », « I’ll Be There For You », « Wanted Dead or Alive », « Keep The Faith », « Bad Medicine », « In These Arms » (au plaisir de plusieurs) et bien sûr, « Livin’ on a Prayer ». Jon, habillé d’un veston de cuir à l’effigie du drapeau américain et de lunettes de soleil dorées, ne pouvait être plus charmant. Chaque déhanchement, clin d’œil, sourire ou hochement de maracas était suffisant pour déclencher une pluie de cris d’admiration et une pamoison totale.

Entre deux succès, il en profita pour faire chanter le traditionnel « Happy Birthday » à Sambora qui célèbrera officiellement ses 52 ans le 11 juillet. Jon avoua qu’il pensait même l’offrir aux enchères sur E-Bay à la plus belle québécoise, M. Sambora étant toujours célibataire. Les hurlements ne se firent pas attendre!

Jon réussit sans cesse à mener la foule de main de maître avec tous ses gestes de bras et le résultat était à couper le souffle sur les plaines. Une fois le soleil couché, les petits points rouges lumineux des macarons du festival et tous les briquets et cellulaires vinrent illuminer l’auditoire à perte de vue : il y avait définitivement beaucoup, beaucoup d’amour dans l’air.

Jon et sa bande on eu un plaisir fou pendant le medley de « Bad Medicine / Old Time Rock’n Roll / Shout ». « J’ai envie d’avoir du plaisir, je veux quelque chose qui bouge » dit-il en se dandinant de plus belle devant ses admiratrices frénétiques. Le délire était à son paroxysme lorsque Jon descendit dans la foule pour chanter un bout de « Bad Medicine » et en profita pour serrer quelques mains et même embrasser une jeune femme qui en fit bien des jalouses!

L’encore fût compris de trois chansons : « In These Arms », « I’ll Sleep When I’m Dead » et « Livin’ on a Prayer » qui me fit pratiquement perdre la voix après avoir tant chanté! Ils revinrent sous un tollé d’applaudissements pour jouer « I Love This Town » et Jon remercia à nouveau les milliers de fans présents, promettant de revenir bientôt.

Après un an d’arrêt de tournée complet, il annonça aussi qu’un nouvel album était en cours de production, donc à parier que sa promesse sera bien tenue! Puis c’est les genoux et les pieds usés que nous avons quitté le site des Plaines D’Abraham, fatiguées, mais le cœur comblé par trente ans de hits.

Liste des chansons :

Raise Your Hands
You Give Love a Bad Name
Born to Be My Baby
We Weren't Born to Follow
Lost Highway
It's My Life
Captain Crash
Runaway
I'll Be There For You
Wanted Dead or Alive ~ Happy Birthday (Richie)
Keep the Faith
We Got It Goin' On
Have a Nice Day
Someday I'll Be Saturday Night
Who Says You Can't Go Home
Bad Medicine / Old Time Rock & Roll / Shout
In These Arms
I'll Sleep When I'm Dead
Livin' on a Prayer
I Love This Town