Bilan du 23e Festival de la bande dessinée francophone de Québec

Catégories:

Le 23e Festival de la bande dessinée francophone de Québec, qui avait lieu du 7 au 11 avril, s’est terminé sur un bilan positif.

L’événement, qui se déroulait dans divers lieux dont la Bibliothèque Gabrielle-Roy, le Cercle et la Galerie du Faubourg et le Musée de la Civilisation, était aussi présent pour une 6e année au Salon international du livre de Québec. Le Salon a d’ailleurs atteint un record d'achalandage cette année. Pas moins de 66 000 personnes l'ont visité, c'est 6000 visiteurs de plus qu'en 2009.

La remise des prix Bédéis Causa (photo) a également été un événement très couru. Le prix Réal-Fillion a été remporté par Jean-Sébastien Bérubé, pour le premier tome de sa série Radisson, Fils d’Iroquois. Le prix Albéric-Bourgeois, pour le meilleur album de langue française publié à l’étranger par un auteur québécois, dessinateur ou scénariste, a été remis à Jean-François Bergeron, pour le premier tome de Saint-Germain, Le comte des lumières. Décerné à un coup de coeur du jury pour album francophone publié à l’étranger, le prix Maurice-Petitdidier a été remis à la nouvelle série Blast, de Manu Larcenet, pour le premier tome Grasse carcasse. Le prix hommage Albert-Chartier a été décerné à l’École multidisciplinaire de l’image de l’Université du Québec en Outaouais. Et le lauréat du Grand prix de la Ville de Québec, décerné au meilleur album de langue française publié au Québec, est Michel Rabagliati, pour son album Paul à Québec.

Sur la photo : Thomas-Louis Côté (pour Manu Larcenet), Michel Rabagliati, Jean-Sébastien Bérubé, Sylvain Lemay (Directeur de l'École Multidisciplinaire de l'Image, Université du Québec en Outaouais) et Jean-François Bergeron.

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon