Bérurier Noir: Ta rage n'est pas perdue

Été 2004 : les fantômes sont de retour au Québec. Dans la folie d’une Fiesta Bérurière au Festival d’été, Bérurier Noir rassemble 50.000 agités et déchaîne les éléments. Sur cet élan d’insolence, le DVD Même pas mort se voit certifier or avec plus de 5.000 copies vendues.
Dès le 10 juin, Bérurier Noir offrira au Québec un retour sur images avec la parution de Ta Rage n’est pas perdue. Cet ouvrage de 160 pages regroupe quelques 100 photographies rétrospectives de Roland Cros, une immersion narrative de Viriginie Despentes et un encart d’illustrations signées Laul, clown suicidaire du Troupeau d’Rock.
A travers son objectif, prolongement mécanique du regard, Roland Cros saisit la geste bérurière, tant politique qu’esthétique. Ces arrêts sur images dévoilent l’envers émotif et sociologique d’une aventure amorcée en 1983, suicidée en 1989 et transformée en 2003. Sur scène ou en coulisses, par le contraste du noir & blanc comme par la vivacité des couleurs, il révèle la force fusionnelle d’un groupe et son public, détonateurs inséparables de Bérurier Noir.
Auteure de Baise moi, Les Chiennes savantes, Les Jolies choses, Virginie Despentes déambule au milieu de ce joyeux bazar éclectique et avant-gardiste depuis les premiers cris de l’épopée bérurière. Par la verve de ses souvenirs, elle retrace dans Ta Rage n’est pas perdue toute la pertinence d’une démarche qui ne perd rien de sa modernité.
Pour plus d’informations :
http://www.beruriernoir.fr
http://www.fzm.fr

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon