Beirut au Parc de la Francophonie : toujours aussi charmants

Catégories

Image

Malgré que le « gros » spectacle se produisait sur la scène Bell vendredi soir le 13 juillet avec Sarah McLachlan, beaucoup attendaient avec impatience le retour du groupe indie-folk Beirut sur la scène Loto-Québec. Et ils ne furent pas déçus, car l’ensemble de Zach Condon a joué une bonne partie de son répertoire.

« Bonsoir Québec, je suis content de vous voir encore », dit le chanteur avant de débuter la soirée vers les 21h35 au son de « Santa Fe », tirée de leur dernier album « The Rip Tide ». La foule fut instantanément charmée par les douces notes d’accordéon et les accents de trompettes qui annonçaient déjà une très belle prestation.

Le public semblait se séparer en deux groupes : les admirateurs et les non-initiés assurément de plus en plus heureux de leur découverte à chaque morceau joué. Par contre par moment, la « jasette » se faisait plus intense et il devenait plus complexe de bien entendre, surtout les voix.

« Elephant Gun » introduite au ukulélé par Condon et « Postcards from Italy » furent incontestablement des moments enchanteurs avant qu’ils ne se lancent dans des morceaux un peu plus méconnus tels que « Serbian Cocek » et « East Harlem », la troisième pièce de « The Rip Tide ». « St. Apollonia » et « Nantes » toutes deux de leur deuxième album studio « The Flying Club Cup » (2007) continuèrent ensuite de nous bercer dans leur univers unique en son genre.

L’album de 2006, « Gulag Orkestar » fût aussi bien représenté avec en plus de « Postcards From Italy », les chansons « Scenic World » et « The Gulag Orkestar ». « A Sunday Smile », une des plus connues au style très « Paris », était tout simplement sublime et il était beau de voir les gens se balancer lentement sur sa valse.

Beirut m’emporta dans son royaume majestueux un peu en retard l’an dernier lors de leur prestation magique à Osheaga à Montréal. L’ambiance n’était pas tout à fait aussi enivrante cette fois-ci, mais Condon et ses talentueux collègues musiciens ont certainement conquit le cœur de plusieurs hier soir à Québec et ce ne saurait être la dernière fois.

Un beau merci pour ce voyage intemporel et inimitable.

Liste des chansons

Santa Fe
The Shrew
Elephant Gun
Vagabond
Postcards From Italy
Port of Call
Serbian Cocek
East Harlem
St. Apollonia
Nantes
Carousels
Scenic World
A Sunday Smile
Mount Wroclai (Idle Days)
The Penalty
The Gulag Orkestar