Autechre a lancé mardi soir le festival Elektra

Catégories:

Les groupes Front 242 et Autechre sont en vedette à Montréal cette semaine dans le cadre du festival de musique électronique et d'arts numériques Elektra. Celui-ci tient sa sixième édition du 10 au 15 mai, dans des endroits aussi variés que l'Usine C, la Place des Arts, le Musée d'art contemporain, le Métropolis, la Station C et La Caserne Dalhousie à Québec.
La soirée d'ouverture du 10 mai se tenait hier soir à l'Usine C, avec le duo britanno-américain Autechre. Plus de 400 personnes d'étaient déplacées, et le son de la performance était ultra ludique et percutant. Tout se faisait dans le noir et la simplicité. Un grand succès donc pour la première soirée.
Le groupe culte belge Front 242, qui a fait émerger l'électro-pop dans les années 1980, donnera son seul concert en Amérique du Nord lors d'une soirée bénéfice le 14 mai au Métropolis. Le leader de Front 242, Patrick Codenys, présente une performance ce soir (mercredi 11 mai) à l'Usine C. Vendredi soir, les responsables des effets visuels du groupe Massive Attack (collectifs UVA) feront aussi une présentation, après le lancement à l'Usine C du DVD de l'étiquette montréalaise Epsilonlab, avec le label allemand Thinner.
La programmation du festival, qui précède de peu celui de son concurrent Mutek, inclut entre autres des projets de Marie Chouinard et Louis Dufort, de même que de Jean Piché et Rafael Lozano-Hemmer (en première canadienne).
Les organisateurs prévoient aussi des performances de de Jean Piché, ainsi que des collectifs D-Fuse (Beck).
Une soirée Elektra se tiendra également à Québec le 21 mai, dans le cadre de la Manif d'Art.
Le festival est dirigé par Alain Thibault, et son porte-parole est Patrick Masbourian.

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Ajouter un commentaire