Au programme du Festival international du film sur l'art 2007

Catégories:

Le Festival International du Film sur l'Art (FIFA) fête ses 25 ans en présentant les plus grandes réalisations artistiques d'hier et d'aujourd'hui. Pour ce 25e FIFA, on saura vous en mettre plein la vue et plein le coeur avec, notamment, l'œuvre provocatrice du photographe David Lachapelle; la destruction des plus grands bouddhas au monde en Afghanistan; les histoires sombres de James Ellroy; du Mali, la musique de Habib Koité qui, appuyée par la narration de Yaya Coulibaly, maître des marionnettes, prône l'harmonie entre les différentes ethnies; des modèles nus qui ont enfin la chance de s'exprimer; la poésie toujours aussi bouleversante de Léo Ferré; comment Marc Lévy, P.D. James, Mary Higgins Clark, Douglas Kennedy et Ken Follett conçoivent des histoires; et l'adaptation libre de Carmen pour un groupe de danseurs âgés de 40 ans et plus, réalisée par le chorégraphe d'origine tchèque Jiri Kyliàn.

Existe-t-il une personne mieux placée que Lorraine Pintal pour évaluer le travail des artistes? Directrice du TNM, comédienne, scénariste, metteure en scène, Lorraine Pintal assumera la présidence du 25e jury du Festival International du Film sur l'Art. Elle sera entourée de l'écrivain Yann Martel, du producteur de films documentaires Robert McNab, du critique d'art et réalisateur indépendant Adriano Kestenholz et du réalisateur et écrivain Alain Jaubert. Un jury fort pour une noce d'argent! Et comment décrire notre première porte-parole en 25 ans? Marie Brassard, dramaturge, comédienne et metteure en scène, semblait d'emblée la personne toute désignée pour représenter les multiples facettes de l'expression artistique.

Le FIFA n'est pas seul à faire la fête cette année. Le Centre Pompidou, à Paris, célèbre ses 30 ans d'existence et nous soulignons l'événement par une sélection de ses plus prestigieuses productions : Man Ray, Monsieur 6 secondes; David Hockney en perspective; Centre Pompidou, l'espace d'une odyssée, etc. Du côté de la chaîne britannique BBC, la série Arena (Chelsea Hotel, My Way, Saint Genet, etc.), consacrée aux arts, compte aussi 30 bougies sur son gâteau. Nous lui rendons hommage autant pour l'audace des sujets choisis que pour l'originalité de leur traitement. Le FIFA n'est pas en reste pour son 25e anniversaire et célèbre en grandes pompes les lauréats d'ici, grâce à l'appui de Téléfilm Canada, en présentant 25 films canadiens primés en un quart de siècle (Lodela, Ordinaire ou super, Splash, etc.).

Tout comme le FIFA, le centre d'artistes Main Film célèbre cette année le 25e anniversaire de sa fondation. Trois programmes d'œuvres récentes réunissant des films de tous genres, animation, documentaire, fiction et expérimental (Chante ma passion, Home, Magie blanche, etc.) viennent témoigner de la vitalité du cinéma indépendant montréalais.

En plus de présenter 275 films en provenance de 25 pays, le programme du festival comprend un colloque international ainsi qu'une douzaine d'événements organisés avec les artistes pour le public. Pour de plus amples informations, veuillez consulter le www.artfifa.com

41 films de 16 pays dont 7 productions canadiennes

Sept films canadiens sont présentés au sein de la compétition officielle du 25e FIFA, dont le film d'ouverture, Citizen Lambert : Jeanne D'ARChitecture, de Teri Wehn-Damish. Ce film trace le portrait d'une femme d'exception et d'une remarquable montréalaise, Phyllis Lambert. Nous découvrirons également L'Art du nu, réalisé par Bernar Hébert et Renée Claude Riendeau, qui jette un regard sur un moyen d'expression séculaire, le modèle vivant; Le Blues de l'Orient, réalisé par Florence Strauss, un road-movie en hommage aux musiciens et aux poètes de l'Orient; The Life and Times of Arthur Erickson, de Gordon McLennan, retracant les nombreuses réalisations de ce grand architecte dont l'Ambassade du Canada à Washington; Sullivan, par Lauraine André-G., percée dans l'univers de Françoise Sullivan, artiste canadienne protéiforme et sans frontières; et L'Espace que j'ai vu...un portrait de l'architecte Pierre Thibault, par Anne-Marie Tougas, sur un créateur qui se démarque par son dialogue avec l'environnement.

Au nombre des productions étrangères, notons des films sur Gustav Klimt, Richard Serra, Hans Christian Andersen ainsi que The Art of Henry Moore, John Wyver (Royaume-Uni) : toute la puissance et la beauté de l'art d'Henry Moore, sans contredit le plus grand sculpteur du 20e siècle.
Castrato, Francesca Kemp (Royaume-Uni), l'univers étrange des castrats, des interprètes à la divine voix androgyne, une voix pure d'enfant dans un corps d'homme.
Du Kinder surprise considéré comme une œuvre d'art, Pascal Goblot (France), sur le marché de la figurine Kinder qui attire de fanatiques collectionneurs et d'habiles faussaires.
L'Expressionnisme allemand, Stan Neumann (France). En 1937, le régime nazi organise une grande exposition pour stigmatiser l'art moderne qu'il qualifie d'« art dégénéré ».
The Invisible Poet: Michel Bauçà, Agusti Villaronga (Espagne), une recherche sur la vie et l'œuvre du poète majorquin.
Les Nymphéas : le grand rêve de Monet, Jean-Paul Fargier (France), l'extraordinaire aventure de la création des Nymphéas, monument de modernité.
Panta Rei, Lars Nilssen (Norvège), une équipe de tournage a suivi Jan Wanggaard, ex-champion international de planche à voile au cours de la conception et de la réalisation de Planet Lofoten, une installation du système solaire aux îles Lofoten.
Pärnography, Hardi Volmer (Estonie), portrait-collage de l'un des plus grands caricaturistes d'Estonie.
Rodin: The Sculptors' View, Jake Auerbach (Royaume-Uni), l'art et le rayonnement du sculpteur (1840-1917) réexaminés un siècle après sa mort par les plus grands sculpteurs britanniques contemporains.
¨...Where I've Never Been Before¨ The Composer Helmut Lachenmann, Bettina Ehrhardt (Allemagne). Est-il possible, de nos jours, de composer en faisant abstraction de la tradition? Comment la beauté de l'art et la crédibilité artistique peuvent-elles exister dans un monde dominé par la culture de divertissement?

Yves Klein, la révolution bleue, François Levy-Kuentz (France), le fulgurant parcours d'Yves Klein, qui, en huit ans à peine (1954-1962), a bouleversé notre notion de l'art. Inventeur du monochrome et du happening, son nom reste à jamais associé au célèbre « bleu Klein ».
TRAJECTOIRES - Panorama

89 films pour découvrir tout l'art du monde

Animation Comment Walt Disney a bâti un nouveau monde en s'appuyant sur la vieille Europe : une fabuleuse rencontre entre culture populaire et culture savante, avec de nombreux extraits des meilleures productions de Disney.

Architecture
Les splendeurs de l'Alhambra de Grenade, dernier bastion arabe à tomber aux mains des rois catholiques en 1492, marque l'apogée de l'art musulman en Espagne. Au cœur de Berlin, le mémorial de la Shoah, conçu par l'architecte new-yorkais Peter Eisenman, a suscité passions et controverses.

Art actuel
Par l'artiste de la performance Marina Abramovic, recréation d'anciens mythes des petits villages des Balkans où hommes et femmes croyaient pouvoir se rapprocher des dieux par le biais de l'érotisme. Sur le mode autobiographique, l'artiste Sophie Calle crée des situations où elle se met en scène, brouillant la frontière entre l'art et la réalité.

Cinéma
La face cachée du chanteur de My Way. Une enquête exhaustive sur la fabuleuse carrière de Frank Sinatra (1915-1998) à la lumière trouble de ses relations avec la mafia.

Danse
L'itinéraire de l'une des artistes les plus influentes du Brésil, la chorégraphe Lia Rodrigues. Filmé sur la réserve Blood en Alberta, la caméra souligne instinctivement la relation profonde et viscérale qui unit le danseur et chorégraphe Byron Chief-Moon à la terre. Dialogue intime avec la chorégraphe Pina Bausch.

Design
Retour sur le mythe de la DS, sur sa conception audacieuse au sein de Citroën et sur son design révolutionnaire. L'artiste designer et céramiste d'origine hongroise Eva Zeisel a fêté ses 100 ans en 2006 et demeure toujours active.

Jazz
Le premier portrait réalisé sur une superstar du jazz, Keith Jarrett, improvisateur brillant qui a exploré avec passion divers domaines musicaux, du gospel à l'avant-garde.

Musique
Considéré par plusieurs comme le plus grand pianiste vivant, Marc-André Hamelin, pris sur le vif au fil de ses récitals et de ses séances d'enregistrement. Le mystère entourant la création de la Pathétique, sixième et dernière symphonie de Tchaïkovski, qui mourut peu après l'avoir créée.

Peinture
Les scènes de jungles exotiques sont l'un des thèmes les plus fréquents de l'œuvre du peintre autodidacte Henri Rousseau. Analyse des liens profonds qui unissaient Paul Cézanne (1839-1906) à sa chère Provence.

Photographie
Avec ses photos acides et loufoques, mélange explosif de pub et de sexe, de pop et de dérision, David Lachapelle, l'un des photographes les plus sollicités de notre époque, émet un parfum de décadence.
POINT DE MIRE (hommage)

Le FIFA rend hommage à la série Arena de la BBC qui célèbre ses 30 ans. Maintes fois primée et reconnue pour l'originalité de son traitement de sujets complexes ou controversés, Arena a imposé un style dans le domaine du documentaire sur l'art et cette influence demeure perceptible à la télévision encore aujourd'hui. Onze films seront présentés, dont Borges And I, James Ellroy's Feast Of Death, Robert Mapplethorpe et The Orson Welles Story.
MIROIRS DE L'ART

Panorama de la vidéo québécoise et canadienne / Nam June Paik / Main Film / Diagonales

La section Panorama de la vidéo québécoise et canadienne, conçue par la commissaire Nicole Gingras, se compose de quatre programmes : un portrait d'un vidéaste de Victoria en pleine effervescence, Brian MacDonald; une rétrospective des œuvres d'une pionnière de la vidéo au Québec, Chantal duPont, de Montréal; un retour sur un événement important de l'histoire de la danse et de la performance au Québec - une chorégraphie légendaire de Françoise Sullivan remise en mouvement conjointement avec Mario Côté; et enfin deux programmes de groupe traitant de l'état de l'image et du son entrevus sous l'angle du Vertige. En tout, trente-six œuvres vidéographiques qui confirment la vivacité de la vidéo québécoise et canadienne et son caractère intemporel.

Nam June Paik (1932-2006), considéré comme le père de l'art vidéo et décédé l'an dernier, a joué un rôle de premier plan dans la reconnaissance de l'art vidéo comme discipline artistique contemporaine à part entière. Ses sculptures vidéo, ses installations, ses bandes vidéo, ses réalisations télévisuelles, ses performances et ses écrits, ont exercé une profonde influence sur des générations d'artistes. En tout huit films seront présentés par John Handardt, spécialiste américain et commisaire des expositions de l'artiste.

Heureuse conjoncture, l'organisme montréalais de soutien en production de cinéma indépendant Main Film fête aussi son 25e anniversaire. Le FIFA soulignera cet événement en présentant 3 programmes distincts, représentatifs de la production récente de ce lieu unique de formation et de création. Quant au volet Diagonales, il offre un panorama étonnant de la création actuelle, du cinéma japonais d'animation avec Histoires mystérieuses d'aujourd'hui, aux dernières explorations visuelles de la vidéo, notamment Aika, en passant par l'originalité surprenante des courts-métrages de danse contemporaine de la série Dance4Film.
PARADIS ARTIFICIELS (cinéma)

Un voyage dans le temps du réalisateur Jacques Giraldeau à partir de carnets familiaux écrits au tournant du 20e siècle; la fulgurante ascension du western à l'italienne avec Car ils sont sans pitié; le coming out réussi du cinéma gai et lesbien avec Here's looking at you, Boy; l'enfant terrible d'Hollywood, Oliver Stone, s'affirmant dans des films provocants qui déstabilisent l'Amérique; portrait à multiples facettes du grand réalisateur polonais Krzysztof Kieslowski (1941-1996); Un écran nommé désir, exploration des relations entre la psychanalyse et le cinéma, extraits de films et entretiens avec des réalisateurs (Lang, Fellini, Bergman, Cronenberg et Lynch) à l'appui; la face cachée du chanteur de My Way, Frank Sinatra; après en avoir écrit deux versions et y avoir consacré trois années de préparation, Luchino Visconti (1906-1976) renonce soudainement à l'adaptation de l'œuvre de Proust, À la recherche du temps perdu; l'aventure créatrice de Walt Disney, génie de la culture de masse; les trois films que Fritz Lang a créés autour du personnage de Mabuse; cinquante ans après avoir réalisé son premier film, Léonard Forest (né en 1928) passe devant la caméra et commente son propre parcours de poète et de cinéaste; les coulisses du tournage de Marie-Antoinette, le récent film réalisé pour la télévision par Yves Simoneau et Francis Leclerc.
LE TEMPS RETROUVÉ

30e anniversaire du Centre Pompidou / 25e anniversaire du FIFA

Le Centre Pompidou, à Paris, fête en cette année 2007 les trente ans de sa création et le FIFA est heureux, dans le cadre de son propre 25e anniversaire, de rendre hommage à ce prestigieux partenaire. Nous présentons d'abord le film Centre Pompidou, l'espace d'une odyssée, d'Alain Fleisher, qui retrace l'aventure politique et artistique que fut sa création, auquel vient s'ajouter une rétrospective de son imposante production de films sur l'art.

En 25 ans, le FIFA a décerné plus d'une quarantaine de prix aux seuls films d'ici, un rôle qu'il s'est fait un point d'honneur de remplir dès sa première année d'existence. Cette rétrospective des 25 films canadiens primés en un quart de siècle, présentée en collaboration avec Téléfilm Canada, rappelle et met en valeur le talent prodigieux de nos créateurs qui ont su allier ardeur, enthousiasme et succès dans l'aventure du film sur l'art.
OUVERTURE - CLÔTURE

Citizen Lambert : Jeanne d'ARChitecture & Best-seller à tout prix

Le 25e FIFA s'ouvrira avec la présentation du passionnant Citizen Lambert : Jeanne d'ARChitecture de Teri Wehn-Damisch. Portrait d'une femme d'exception et d'une remarquable montréalaise, Phyllis Lambert. Le film souligne sa remarquable contribution à l'architecture et à la mise en valeur du patrimoine. Le Festival se terminera avec la projection de Best-Seller à tout prix, réalisé par Vassili Silovic. Quelle est la recette du best-seller ? Des États-Unis à l'Allemagne en passant par l'Angleterre et la France, une exploration ludique de la galaxie des romanciers à succès, de Marc Lévy et Ken Follett à P.D. James, sans oublier Douglas Kennedy et Mary Higgins Clark.
BILLETTERIE - INFORMATIONS

Les billets sont disponibles dès le 23 février, à midi, aux guichets de la Place des Arts, ainsi qu'en ligne au www.artfifa.com ou par téléphone au 514 842-2112. Le coût des billets est de 9,00 $ l'unité et de 80 $ pour l'achat d'un carnet de 10 billets, avec, en prime, un exemplaire gratuit du catalogue. Un tarif jeunesse est aussi offert cette année aux 25 ans et moins, au coût de 7.50 $ le billet et de 70.00 $ pour un carnet de 10 billets. Les huit salles vendront également les billets pour leurs projections respectives et ce, une heure avant les représentations. On peut obtenir de plus amples informations en consultant www.artfifa.com ou par téléphone au 514 874-1637 et au kiosque du FIFA, qui sera en place dès le 23 février à la Place des Arts.

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon