Arrestation du présumé preneur d'otage du reporter Daniel Pearl

La police pakistanaise a annoncé mardi 2 mars l’arrestation d’un homme condamné à mort par contumace pour l’attentat qui a tué 14 personnes, dont 11 Français de la Direction des constructions navales, à Karachi, dans le sud du Pakistan, le 8 mai 2002. Il est également mis en cause dans l’assassinat du journaliste américain Daniel Pearl du Wall Street Journal.
Mohammed Sohail se trouvait parmi six personnes qui ont ouvert le feu sur la police, selon un enquêteur à Karachi, Fayyaz Khan. La fusillade aurait éclaté lorsqu’une patrouille a demandé aux hommes circulant à moto de s’arrêter pour un contrôle de routine, la ville étant fréquemment le théâtre d’attaques d’extrémistes musulmans. Les cinq autres personnes se sont enfuies mais Mohammed Sohail est tombé de l’un des engins et a été capturé.
Il a avoué appartenir au groupe islamiste interdit Harkat Jihad-e-Islami, d’après Fayyaz Khan. Le gouvernement offrait une récompense de 2,5 millions de roupies (32.159 euros) pour des informations conduisant à lui.
Mohammed Sohail serait un lieutenant d’Amjad Hussain Farouqi, considéré comme un relais d’Al-Qaïda et tué par les forces de sécurité en septembre. M. Khan a ajouté sans plus de précisions que le suspect arrêté mercredi était soupçonné d’être aussi impliqué dans l’enlèvement du reporter du «Wall Street Journal».
Selon un autre responsable de la police qui a requis l’anonymat, Mohammed Sohail est soupçonné d’avoir réalisé l’enregistrement vidéo qui montre la mise à mort de Daniel Pearl, décapité à l’arme blanche à Karachi. Le journaliste enlevé le 23 janvier 2002 enquêtait sur les milieux islamistes.

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon