ARCHIMUSÉE : au Musée national des beaux-arts du Québec, du 7 au 11 mai 2008

Catégories:

Assistez à la projection de documentaires qui présentent des architectures muséales visionnaires: /// programme /// Le mercredi 7 mai, 19 h 30 Conférence préparatoire : Le musée : nouveau phare culturel? Pierre Thibault, architecte, vous propose un survol analytique de divers projets ayant marqué l’architecture muséale.

/// Le jeudi 8 mai, 19 h
Le Centre Georges-Pompidou
Réalisateur : Richard Copans, France, 1997, couleur, 26 min
Le bâtiment semble flotter au-dessus du quartier : un gigantesque parallélépipède
à ossature d’acier, à façades de tuyaux et d’escaliers roulants, aux parois
de verre et de couleurs vives, où les éléments porteurs sont rejetés à l’extérieur.
Ce document explore le concept architectural de Renzo Piano et de Richard
Rogers, achevé en 1977, qui a contribué à faire du Centre Georges-Pompidou
un monument à part : une usine placée au centre de la ville, une conception
renouvelée du musée dans la vie contemporaine.

suivi de :
Le musée Guggenheim de Bilbao
Réalisateur : Julien Donada, France, 2004, couleur, 24 min
Julien Donada retrace l’histoire de la construction du musée Guggenheim de
Bilbao, entre 1991 et 1997. Ce film présente les acteurs du projet – la Fondation
Guggenheim, la ville de Bilbao et l’architecte Franck O. Gehry – ainsi que
les facteurs en matière de politiques culturelle, urbaine et architecturale qui
ont motivé l’implantation de ce bâtiment emblématique au coeur d’une ville
industrielle.

/// Le vendredi 9 mai, 19 h
Frank Lloyd Wright and the Secret Life of a Museum
Réalisateur : Peter Lydon, Allemagne/Royaume-Uni, 1992, couleur, 55 min, anglais
Le musée Solomon R. Guggenheim à New York est l’oeuvre maîtresse et le couronnement
de la carrière du grand architecte américain Frank Lloyd Wright. Le documentaire
raconte l’invraisemblable saga faite de luttes intestines, de divergences
de vue et de licenciements, desquels il en résultat la construction qui dura dix-sept
ans de ce célèbre édifice.

/// Le samedi 10 mai, 14 h
Le Musée juif de Berlin
Réalisateurs : Richard Copans et Stan Neumann, France, 2002, couleur, 27 min
Le bâtiment construit à Berlin entre 1993 et 1998 pose d'emblée une question que
l'architecture n'a pas l'habitude d'aborder : celle de ses propres limites. Comment
l'architecture peut-elle construire là où tout a été détruit? La réponse de Daniel
Libeskind avec le Musée juif, le premier bâtiment qu'il ait construit, est à la fois
littérale et secrète. Aucun bâtiment n'a réussi à incarner à ce point la contradiction
entre ce qui doit absolument être dit et ce qui ne peut jamais l'être.

suivi de :
Phaeno, le bâtiment-paysage
Réalisateur : Richard Copans, France, 2006, couleur, 26 min
À la fin des années 1990, la ville de Wolfsburg, située entre Berlin et Hanovre,
commande la construction d’un nouvel équipement : un centre des sciences, que
l’on appellera Phaeno (comme phénomène). Ce projet est marqué d’une double
ambition : celle d’une femme architecte, Zaha Hadid, dont c’est l’une des premières
grandes réalisations, et celle de la ville, qui veut affirmer sa propre identité
face à son puissant contribuable Volkswagen.

/// Le dimanche le 11 mai, 14 h
Moshe Safdie, the Power of Architecture
Réalisateur : Donald Winkler, Canada, 2004, couleur et n. et bl., 91 min, anglais
Le documentaire dresse un portrait de l'architecte israélo-canadien Moshe Safdie
(né en 1938), évoquant sa jeunesse à Haïfa, en Israël, son arrivée à Montréal à
l’âge de 15 ans, sa formation en architecture à l'Université McGill et son séjour
aux États-Unis comme apprenti de l'architecte Louis Kahn. Au cours de cet
apprentissage, il commence à mûrir le projet d'Habitat 67. Aussi, plusieurs de ses
réalisations sont analysées, notamment la bibliothèque de Vancouver et le Musée
des beaux-arts du Canada.

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon