Antitube présente des films et vidéos sur Beckett le 7 décembre 2007

Catégories:

Comme dans son œuvre dramaturgique, les œuvres audiovisuelles de Samuel Beckett témoignent de réflexions profondes sur le temps et sur l’espace, sur l’humain comme machine communicante, et sur la peur du néant comme présidant à nos assemblées délibérantes.

L'événement du vendredi 7 décembre sera composé principalement de films et de vidéos écrits par Beckett. Nous compléterons le tout par le remarquable documentaire de la cinéaste québécoise Mishka Saal, dans lequel, à partir d’un simple fait divers, elle s’est intéressée aux rapports existants entre le théâtre de Beckett et l’univers carcéral.

C’est une invitation à s’immerger dans le monde singulier d’un génie de la littérature et prix Nobel en 1969, Samuel Beckett.

AU PROGRAMME :

Film // Alan Schneider, États-Unis, 1965. Avec Buster Keaton.

Réalisé par Alan Schneider, un ami de longue date de Beckett et introducteur de son œuvre aux États-Unis, le film expérimental Film, met en vedette Buster Keaton, ancienne légende du cinéma muet dont Beckett ne voulait pas au départ et avec lequel il s’est assez mal entendu sur le tournage.

Pourtant, la rencontre des deux créateurs marche à merveille. Le personnage de Keaton est vieilli et aigri, mais il s’agit du même clown triste qui sert ici au personnage du clochard si présent dans l’œuvre de Beckett, dont un des frères avait choisi ce mode de vie. À la caméra, un des grands directeurs photo de l’histoire, Boris Kaufman, frère de Dziga Vertov, et compagnon fidèle des cinéastes Jean Vigo (toute son œuvre, de 1930 à 1934), Elia Kazan (On the Waterfront, Splendor in the Grass) et du jeune Sidney Lumet (12 Angry Men, The Pawnbroker).

Not I // John Reilly et Melissa Shaw-Smith, États-Unis, 1989. Avec Margo Lee Sherman.

Not I est une pièce expérimentale fascinante dans laquelle une bouche large et maquillée remplit l’écran en vomissant inlassablement un monologue lancinant qui nous raconte l’histoire d’une femme qui a été privée de parole durant une bonne partie de sa vie.

Quad 1 & 2 // John Reilly et Melissa Shaw-Smith, États-Unis, 1988.

Quad 1 & 2 a été ainsi décrite par l’auteur Raymond Federman : « Poésie, danse, mathématique, géométrie – c’est l’œuvre la plus pure jamais conçue par Samuel Beckett ». Beckett l’a surnommée « un ballet pour quatre personnes » et la dessina afin que la caméra puisse prendre les danseurs en plongée de trois quarts. Sans mots, accompagnée ou non de percussions, la danse nous montre quatre personnages affublés comme des moines qui arpentent les segments et les diagonales d’un carré selon une partition préconçue à partir du hasard, semblant répondre dans un synchronisme parfait à un quelconque mécanisme d’horloge absurde.

What Where // John Reilly et Melissa Shaw-Smith, États-Unis, 1988.

What Where a été écrite par Beckett en 1983 et allait devenir sa dernière pièce publiée. Il l’avait conçue originellement pour le théâtre et passa quatre ans à la revoir pour la télévision, culminant en cette première adaptation pour la télévision américaine.

Les prisonniers de Beckett // Mishka Saal, Canada-France, 2005 (v.o. anglaise et suédoise, s.-t. français). Présenté grâce à l’aimable collaboration de l’Office nationale du film du Canada.

L'histoire vraie de cinq détenus d'une prison suédoise à haute sécurité qui, grâce à Jan Jonson, homme de théâtre passionné, répètent la pièce En attendant Godot. Après le succès d'une première représentation en prison, une tournée s'organise hors des murs. L'appel de la liberté est alors le plus fort et les détenus-comédiens s'évadent et disparaissent...

Mêlant le passé et le présent, le film tisse un rêve existentiel de liberté à travers la force poétique du théâtre de Samuel Beckett. Sur des chansons de Bob Dylan, il nous invite à plonger, entre tragique et burlesque, au coeur des cris et chuchotements d'une humanité qui attend et se cherche. (Le texte est de l’ONF)

Vendredi 7 décembre
20 h ** GRATUIT

Musée de la civilisation (85, rue Dalhousie, Québec)
Réservation : (418) 643-2158
Information : (418) 524-2113 ou www.antitube.org

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon