90 choristes, musiciens et comédiens feront revivre «West Side Story» à l’UQAM

Catégories

Début de l'événement

Image

Les 27, 28 et 29 mars prochains, la Faculté des arts de l'Université du Québec à Montréal (UQAM), en collaboration avec l'Orchestre philharmonique des musiciens de Montréal (OPMEM), fera revivre l’Upper West Side du New York des années 1950, ses rivalités et ses amours impossibles en présentant West Side Story. Ce sont 90 choristes, musiciens et comédiens-chanteurs-danseurs qui incarneront ce classique du théâtre musical mêlant amour impossible, drame et rêve américain. West Side Story sera présenté à la Salle Pierre-Mercure du Centre Pierre-Péladeau.

Le chef d’œuvre de Leonard Bernstein, Arthur Laurents et Stephen Sondheim est mis en scène par Angela Konrad, professeure à l’École supérieure de théâtre de l’UQAM. Manon Oligny, chargée de cours au Département de danse, signe la chorégraphie et Philippe Ménard, chargé de cours au Département de musique et directeur artistique de l’OPMEM, assure la direction musicale. La production met en scène 40 étudiants du Département de musique, du Département de danse et de l'École supérieure de théâtre de l'UQAM, accompagnés par l'OPMEM, avec la participation d'un chœur d'employés de l'UQAM.

West Side Story
27 et 28 mars 2015, à 19 h 30
29 mars 2015, à 14 h 30
Salle Pierre-Mercure du Centre Pierre-Péladeau
300, boulevard De Maisonneuve Est, Montréal
Billets au tarif prévente : http://bit.ly/1zvZ4n3
Suivez l'événement sur Facebook

Cocktail exclusif le vendredi 27 mars, dès 17 h
Billets : http://bit.ly/1zSCA2z

Résumé

affiche WestsidestoryAvec en arrière-plan l’annexion de Porto Rico et l’immigration massive aux États-Unis, West Side Story raconte l’histoire tragique de Tony et Maria, Roméo et Juliette du Upper West Side de Manhattan. Lui, fils d’immigrant polonais membre des Jets, et elle, Portoricaine et sœur du chef des Sharks, sont foudroyés par un amour rendu impossible par la rivalité des deux clans. Aussi beau et innocent qu’il puisse paraître, cet amour, se croyant plus fort que tout, fonce vers la mort les yeux grands ouverts. Tout se joue alors dans un jeu de miroir entre la fureur de vivre et la mort violente.

Notre vision

Il est communément admis que West Side Story est une comédie musicale. Or, il n’en est strictement rien. Angela Konrad, Manon Oligny et Philippe Ménard y voient une jeunesse sacrifiée aux allures de héros tragiques, sauf qu’à la place du Destin s’est glissée l’Histoire, celle du peuple américain des années 1950 dans le contexte de l’arrivée d’immigrants d’origines diverses, avec leurs quêtes identitaires et territoriales.

« Entre le rêve américain et la réalité sociale, la faille se creuse, suscitant la jalousie sociale, la haine de l’autre et le racisme », souligne la metteure en scène Angela Konrad, « Tous, Jets et Sharks, aveuglés par l’amour ou la vengeance, délaissés par les services de l’État, tissent inlassablement les mailles de leur propre tragédie ». La proposition minimaliste de la metteure en scène confère à cette tragédie toute son ampleur en mettant au premier plan ces êtres éperdus.

« Les thèmes abordés dans West Side Story trouvent de nombreux échos dans l’actualité. Je pense entre autres à la complexité de l'intégration des immigrants, sujet de l’heure s’il en est un », commente Philippe Ménard.

Toutes les partitions chorégraphiques, fougueuses et sensuelles, ont été construites par la chorégraphe Manon Oligny. Certains passages font un « clin d'œil » à l'œuvre originale de Jerome Robbins, mais la signature de Manon Oligny est très contemporaine, à la fois « impactive » et rude telle que l'est notre société actuelle.

« Nous avons ressenti tout au long du travail une synergie particulière entre les différents intervenants. Nous voyions la musique, la danse et la mise en scène comme des vases communicants s’enchaînant, se répondant, s’influençant et s’interpénétrant », ajoute Manon Oligny.

Concepteurs

Musique LEONARD BERNSTEIN | Paroles STEPHEN SONDHEIM | Livret ARTHUR LAURENTS | Mise en scène ANGELA KONRAD | Chorégraphie MANON OLIGNY | Direction musicale PHILIPPE MÉNARD | Traduction JOËLLE BOND | Coach vocal JON DAVIS | Pianiste accompagnateur MATTHIEU FORTIN | Décor LAURENCE BOUTIN-LAPERRIÈRE | Costumes MARIE-AUDREY JACQUES et CLAUDIA CHAN TAK | Éclairages NANCY BUSSIÈRE | Assistantes à la mise en scène JACINTHE RACINE et WINA FORGET | Assistante chorégraphe MARILYN DAOUST | Chef assistant NICOLAS ELLIS | Conception vidéo KENNY LEFEBVRE | Direction de production et éclairages CÉDRIC DELORME-BOUCHARD | Direction technique et éclairages HUGO DALPHOND

Remerciements

La Faculté des arts remercie HexagramUQAM, Les Rôtisseries St-Hubert, Auvitec et le Syndicat des employées et employés de l'UQAM (SEUQAM) pour leur précieuse collaboration à l'événement.

La Faculté des arts de l’UQAM

La Faculté des arts de l’UQAM est l’une des plus importantes facultés d’art au Canada. Elle se distingue par la diversité de ses programmes aux trois cycles, l’excellence de la formation, de la création et de la recherche qu’on y pratique, le dynamisme et l’engagement de ses étudiants, et par l’ampleur de ses installations et équipements spécialisés. Ses diplômés sont des artistes, des enseignants et des spécialistes qui s’illustrent dans une grande diversité de domaines ici et à travers le monde.
Site Web

L’OPMEM

L'Orchestre philharmonique des musiciens de Montréal (OPMEM) est né en 2009 de l'initiative, de la vision et de la passion du directeur artistique et chef d'orchestre, le Maestro Philippe Ménard. La formation a pour mission le perfectionnement du jeu orchestral de jeunes musiciens dévoués et talentueux. En résidence au Département de musique de l’UQAM, l’orchestre permet aux musiciens professionnels de demain d’expérimenter la réalité du métier en préparant des programmes complets en côtoyant leurs collègues fréquentant différentes institutions d’enseignement de la musique.
Site Web