27e Festival international du film sur l’art (FIFA)‏ à Québec

Début de l'événement: 

14 mai 2009 - 00:00
Catégories:

Cette année encore, pour le plus grand plaisir des cinéphiles, le Musée national des beaux-arts du Québec présente les films primés de la dernière édition du Festival international du film sur l’art (FIFA). Afin de préparer le public aux projections prévues du 14 au 17 mai prochain, le Musée propose une conférence offerte par René Rozon, directeur et fondateur du FIFA.

Conférence : Les lauréats du FIFA 2009
Lors de cette conférence préparatoire, René Rozon présente l’historique de l’événement. Reconnu à l’échelle internationale comme étant le plus prestigieux événement du genre, le FIFA est en effet le seul festival sur le continent américain à se spécialiser dans le domaine du film sur l’art. Le conférencier commente également les extraits des films primés de cette 27e édition. Informations utiles sur les productions, les réalisateurs et anecdotes de tournage au menu…

Mercredi 7 mai, 19 h 30
Auditorium / Gratuit

Projections : Les films primés du 27e FIFA
Le Musée présente dix projections de films provenant de différents pays tels la Pologne, la Norvège, le Canada, la France et la Belgique, tous ayant remporté un prix pour leur réalisation. C’est un rendez-vous avec l’art… cinématographique!
Du 14 au 17 mai / Auditorium

Chaque film : 8 $ (Abonnés-Amis et étudiants : 5 $)
Série de 2 ou 3 films : 12 $ (Abonnés-Amis et étudiants : 8 $)
Série complète : 50 $ (Abonnés-Amis et étudiants : 35 $)

PROGRAMMATION

Jeudi 14 mai

19 h // SOLO

Pologne, 2008 / Réalisation : Maciej Pisarek / 55 min / Polonais,
s.-t. allemand et anglais

Grand prix

Solo est un voyage en compagnie de Boguslaw Schaeffer (né en Ukraine en 1929), l'un des artistes polonais les plus importants du
XXe siècle. Compositeur original et productif, musicologue, pionnier de la musique électronique, dramaturge et auteur d'une trentaine de pièces, Schaeffer s'est même aventuré du côté de la réalisation et du design graphique.

20 h 05 // THE OSLO OPERA HOUSE

Norvège, 2008 / Réalisation : Anne Elisabeth Andersen / 59 min / Norvégien, s.-t. anglais

Prix du meilleur reportage

Depuis avril 2008, la Norvège a enfin sa grande maison d'opéra! Émergeant du fjord tel un immense iceberg dans le quartier des docks d'Oslo, l'opéra futuriste de Bjørvika, une extraordinaire vision de marbre et de verre, est le nouveau joyau de la capitale norvégienne. Le document, réalisé avec la participation des principaux collaborateurs du chantier, fait la chronique de la construction du plus important projet d'édifice culturel en Norvège, qui a duré cinq ans, un processus long et ardu, aux ramifications politiques, artistiques et architecturales.

Vendredi 15 mai

19 h // BORIS RYZHY

Pays-Bas, 2008 / Réalisation : Aliona van der Horst / 59 min / Russe, s.-t. anglais

Prix du jury

« Tous mes poèmes parlent d'amour et de mort; ils ne touchent qu'à ces thèmes, écrivait le jeune poète russe Boris Ryzhy (1974-2001) en 2000. Mais malgré tout, je suis heureux avec ma femme et mon fils. » Une année plus tard, ce charmant voyou, qui avait déjà atteint une grande renommée littéraire, se pendait, suivant ainsi les traces de nombreux artistes russes du passé. Auteur d'un millier de poèmes, déjà récompensé par le plus prestigieux prix russe, il n'avait que 26 ans. En tentant de comprendre les raisons qui l'ont acculé au suicide, la réalisatrice révèle le drame caché de toute la génération de la perestroïka, dont Boris Ryzhy était le porte-étendard. En dépit de cette sinistre réalité, ce film poétique évoque avant tout l'amour de la vie de Boris Ryzhy.

20 h 05 // PIOTR ANDERSZEWSKI – VOYAGEUR INTRANQUILLE

France, 2008 / Réalisation : Bruno Monsaingeon / 85 min / Français, anglais, polonais, allemand, s.-t. français

Prix du meilleur portrait

À la manière d'un road-movie, ce documentaire nous emmène dans un périple en train à travers la Pologne et jusqu'à Budapest, en compagnie de Piotr Anderszewski (né en 1969), l'un des artistes les plus prometteurs de sa génération, selon un itinéraire imposé par son calendrier de concerts.

Samedi 16 mai

10 h // LIGHT, NO LIGHT

Belgique, 2008 / Réalisation : Ludovica Riccardi / 45 min / Français,
s.-t. anglais

Prix du meilleur essai

Afin d'entrer dans l'intimité du chorégraphe Pierre Droulers, également codirecteur artistique de Charleroi/Danses, la réalisatrice s'est insinuée dans le processus de création du spectacle Inouï. Construit comme une superposition de strates, insérant entre les images des œuvres plastiques de Michel François et Ann Veronica Janssens, jouant de cadrages qui soulignent la « plasticité » du travail de Pierre Droulers, Light, No Light s'affirme comme un objet poétique qui suscite l'émotion, s'abstenant de tout expliquer.

13 h 30 // KARSH IS HISTORY

Canada, 2009 / Réalisation : Joseph Hillel / 52 min / Anglais

Prix de la meilleure œuvre canadienne

Pendant 60 ans, le légendaire photographe canadien d'origine arménienne Yousuf Karsh (1908-2002) constitue un vaste album de 15 312 photographies, immortalisant sur pellicule les icônes du monde politique, religieux, artistique et scientifique de son époque. Ce film jette un regard rétrospectif sur sa carrière, depuis son arrivée au Canada comme réfugié en 1925 jusqu'à son ascension internationale.

14 h 30 // MORT À VENISE : UN VOYAGE MUSICAL
AVEC LOUIS LORTIE

Canada, 2009 / Réalisation : Mathieu Roy / 70 min / Français,
s.-t. anglais

Prix du public ARTV

Voyage musical en compagnie du pianiste d’origine montréalaise
Louis Lortie, « l'un des cinq ou six pianistes qu'il vaut la peine
d'aller entendre toutes affaires cessantes » (Daily Telegraph, Londres). Habitué des grandes scènes musicales internationales, il partage sa passion et sa fascination pour la mythique ville de Venise.

Dimanche 17 mai

13 h 30 // ANTHONY CARO, LA SCULPTURE COMME RELIGION

France, 2008 / Réalisation : Alain Fleischer / 90 min / Français,
anglais, s.-t. français

Prix du meilleur film pour la télévision

À l'occasion d'une des plus importantes commandes publiques faites en France à un artiste au cours de ces 30 dernières années, le célèbre sculpteur britannique Anthony Caro, 84 ans, réalise une œuvre monumentale pour le chœur gothique de l'église Saint-Jean-Baptiste de Bourbourg – endommagé durant la Seconde Guerre mondiale – dans le Nord-Pas-de-Calais, en France.

15 h 15 // NORA

États-Unis, Royaume-Uni, Mozambique, 2008 / Réalisation : David Hinton, Alla Kovgan / 35 min / Anglais, français, s.-t. anglais

Prix de la création

La chorégraphe et danseuse Nora Chipaumire, née au Zimbabwe en 1965 et établie à Brooklyn depuis 1989, retourne au pays de son enfance et nous entraîne dans un voyage imprégné de ses souvenirs de jeunesse. Vibrant poème narratif en mouvements, en musique et en images, filmé en extérieur en Afrique du Sud, Nora met en scène une multitude d'interprètes et de danseurs locaux de tous âges, de jeunes écoliers à de vieilles grands-mères.

16 h // PEEPSHOW

Canada, 2008 / Réalisation : Raymond Saint-Jean / 8 min / Français, s.-t. anglais

Prix tremplin pour le monde ARTV

Adaptée à l'écran par Raymond Saint-Jean, Peepshow est la pièce de théâtre écrite, mise en scène et interprétée par Marie Brassard en 2005, une œuvre où elle explore à nouveau l'intimité de la conscience et l'interdit, les mondes possibles et les réalités parallèles, ces frontières invisibles qui nous séparent les uns des autres.

RENSEIGNEMENTS (grand public) :
418 643-2150 ou 1 866 220-2150 / HYPERLINK "http://www.mnba.qc.ca" www.mnba.qc.ca

Pour plus d’informations sur les films primés, consultez le site du FIFA :

www.artfifa.com

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon