2011 Revue et corrigée

Catégories

Début de l'événement

Image

Revue et corrigée est de retour cette année au Théâtre du Rideau Vert! Sous la direction de la metteure en scène Michèle Deslauriers, défile devant nous une impressionnante série de sketchs sur les événements marquants de l’année 2011 tant au niveau politique que médiatique de l’univers collectif québécois. Six comédiens aux talents multidisciplinaires, Suzanne Champagne, Véronique Claveau, Martin Héroux, Benoit Paquette, France Parent et Marc St-Martin se relaient pour camper toute la diversité des personnages.

Le spectacle qui dure en tout plus de deux heures ne perd jamais le tempo enchainant les numéros loufoques d’imitation, de chant et de danse avec une intensité constante. Sous le thème du Gala de sinistrés, Benoit Paquette est remarquable lors de son medley d’imitation d’humoristes. Suzanne Champagne présente une Pauline Marois au bord du gouffre plus vrai que nature. Tous démontrent leurs formidables talents de comédiens et de gesticule, dans un numéro où Thomas Mulcair (Martin Héroux) joue au ventriloque en soufflant les mots à la bouche de Ruth Ellen Brosseau (France Parent), candidate poteau qui manifestement a manqué de crédibilité devant les journalistes ébahis, tous caractérisés par des pantins. Un joli clin d’œil à la comédie musicale Chicago et un sketch des plus réussis. Faut le voir pour le croire!

Je ne voudrais pas vous dévoiler en détail plus de numéros, mais sachez qu’aucune figure politique n’est épargnée allant du premier ministre Stephen Harper à l’ancien ministre des Transports Sam Hamad. De plus, vous pourrez voir les parodies de plusieurs émissions de télévision et de leurs animateurs, notamment la Fosse aux Lionnes ou Pierre Bruneau lors du téléjournal de TVA.

On va voir une revue de l’année, non pas pour s’informer sur les événements qui se sont déroulés lors de la dernière année, mais bien pour assister à une représentation de ces mêmes évènements sous un nouvel angle qui nous ferra rire tout en nous faisant réfléchir. Bref, il faut minimalement avoir suivi les affaires publiques québécoises pour réellement savourer les références comiques introduites avec brio tout au long du spectacle. Vous serez prévenus, maintenant vous pouvez rire en toute connaissance de cause! Et puis, quand ça va mal, mieux vaut en rire!