2 X 30 ans de création indépendante / Coop vidéo et Spirafilm chez Antitube le 26 septembre 2007

Catégories:

Chez Antitube Les 3 films de mercredi (4e soirée de 7) FILMS DU MERCREDI 26 SEPTEMBRE «Fait divers : elle remplace son mari par une TV»
Jean-Pierre St-Louis et Linda Craig (Montréal, 1981, 28 min). Avec Paul Lemay.

Chaque après-midi, une femme de banlieue, Yvette Gendron, s'offre un moment de répit : une heure de rêve (ou de réalité) devant son téléroman préféré. Les intrigues du téléroman et la vie des Gendron se confondent au point de bouleverser l'apparente quiétude du foyer. Les membres de la famille recréent devant la caméra, et non sans émotion, cet épisode troublant de leur vie.

La grande dépense
Jean-François Rivard (Québec, 1998, 12 min). Avec Steve Landry (Carnior), Édith Paquet et Jean-Philippe Pearson.

À partir d'un titre et de trois éléments imposés (un homme qui oublie toujours quelque chose, un chorégraphe de danse moderne, tournage à la manière d'un suspense), cette production a été complétée en trois jours consécutifs: une journée d'écriture, une journée de tournage et une journée de montage. L’une des premières réalisations du coauteur et principal réalisateur de la série télé Les Invincibles, Jean-François Rivard. Comme pour confirmer un proverbe où il serait question de la valeur et du nombre des années.

Trois princesses pour Roland
André-Line Beauparlant (Montréal, 2001, 91 min). Avec Caroline Fuglewicz, Nathalie Lebeau et Madeleine Robert.

Sélectionné pour les 100 grandes œuvres du cinéma québécois dans « Le guide de la culture au Québec » (Daniel Chartier, Éditions Nota Bene 2004); Prix de la meilleure réalisation, Hot Docs - Canadian International Documentary Festival; Prix Yolande et Pierre Perrault, Prix du meilleur espoir documentaire, Rendez-vous du cinéma québécois 2001.

Trois princesses pour Roland, quatre personnes, une famille. Une famille drôle et dure, touchante et repoussante comme toutes les familles; une famille pauvre comme beaucoup de familles; une famille unique pour la réalisatrice, qui la côtoie depuis l'enfance.

Le suicide de Roland devient le prétexte pour laisser ce documentaire nous parler de pauvreté, d'amour, de haine, du présent, du passé, d'alcool, de violence. Avec un regard empreint de tendresse, André-Line, la réalisatrice, nous présente sa tante, Madeleine, sa cousine, Nathalie, et sa petite cousine, Caroline. Trois générations de femmes dont les vies se ressemblent et se répètent, étonnamment. Un constat sans jugement, sans commentaire, laissant à chacun matière à réfléchir sur ce que nous léguons, sur ce dont nous héritons.

Au programme la semaine prochaine: L'Hypothèse rivale, Seconde valse, Philippe et Manners of Dying (L'Éxécution)

Tous les mercredis, du 5 septembre au 17 octobre 2007
19h30
(5 $ / 2 $ membres d’Antitube et étudiant-e-s avec carte)

Musée de la civilisation (85, rue Dalhousie, Québec)
Réservation : (418) 643-2158
Information : (418) 524-2113 ou www.antitube.org

**************

2 X 30 ans de création indépendante 2e de 7 //// ce mercredi 12 septembre à 19 h 30: «Celui qui l'dit celui qui l'est» d'Hélène Florent (Québec, 1998, 20 min). Avec Anne-Renée Duhaime, Marc Bélanger, Francis Martineau, Élisa Compagnon, Christian Michaud, Johanne Haberlin et Julie Cataford. Prix du public, Prix Vidéo Femmes et Prix de la scénarisation à Vidéaste Recherché-e 1998.

Un groupe d'amis se rassemblent à la cabane à sucre le temps d'un samedi.
La comédienne Hélène Florent a réalisé deux courts métrages chez Spirafilm, dont voici la première et très réussie tentative.
Pawn Shop

Richard Jutras (Montréal, 2001, 12 min). Avec Julien Poulin, Nathalie Claude, Roxanne Loumède, Michel Monty et Brigitte Poupart.

Le temps de fumer sa dernière cigarette « à vie », Rick, un prêteur sur gage sans scrupule, raconte les derniers événements de sa journée.
Gaz Bar Blues
Louis Bélanger (Montréal, 2003, 115 min). Avec Serge Thériault, Gilles Renaud, Sébastien Delorme, Danny Gilmore, Maxime Dumontier, Fanny Mallette, Gaston Caron, Gaston Lepage, Daniel Gadouas, Claude Legault et Réal Bossé. Prix du public, Phoenix Film Festival 2005; Prix du public, Prix de la meilleure musique (Guy Bélanger et Claude Fradette), Prix de la meilleure interprétation masculine (Serge Thériault) Cinoche 2004, Festival du film international de Baie-Comeau; Prix de la meilleure musique et Prix du meilleur acteur (Serge Thériault), Jutra 2004; Prix du public, Rendez-vous du cinéma québécois 2004; Prix du meilleur long métrage québécois, Association québécoise des critiques de cinéma; Prix du Cercle de la Presse, Festival du film de Paris 2004; Grand prix spécial du jury et Prix œcuménique, Festival des films du monde 2003.
Monsieur Brochu, surnommé « Le Boss », gère son commerce du mieux qu'il peut, malgré les petits vols et les hold-up à répétition, la concurrence des libres-services s'installant dans le coin et les relations difficiles avec ses deux fils aînés, qui caressent d'autres rêves que celui de prendre la relève du Gaz Bar Champlain. À travers ces petites tragédies, on retrouve les habitués du quartier qui viennent quotidiennement y flâner, rigoler et jaser...
Fils de Limoilou parti pour la gloire sur les ailes de la Coop vidéo de Montréal, Louis Bélanger a utilisé ses souvenirs d’enfance pour écrire ce film.

information détaillée sur les films disponible à
www.antitube.org
Auditorium 1 du Musée de la civilisation
(85, rue Dalhousie, Québec)
Admission générale
5 $ / 2 $ membres d’Antitube et étudiant-e-s avec carte

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon