« 1968-2008, N'effacez pas nos traces! » – Dominique Grange en concert et une expo de Jacques Tardi

Catégories:

Pop Montréal et l'Institut des métiers de la musique, avec le soutien du Consulat Général de France à Québec, présentent :

Dominique Grange en concert, avec des illustrations de Jacques Tardi, Alden Penner, Millie Croche.
Samedi 4 octobre
Fédération ukrainienne
5213 Hutchison
Billets 20-25$ en vente sur Ticketpro www.ticketpro.ca , à Cheap Thrills et L'Oblique.
www.popmontreal.com

Exposition de Jacques Tardi
du 1er au 18 octobre à la galerie Art Mur, entrée libre.
5826 rue St-Hubert
www.artmur.com

En mai 68, Dominique Grange laisse tout tomber : le théâtre, la chanson, sa maison de disques, les tournées, sa "carrière" … et chante la Révolution dans les usines occupées et la cour de la Sorbonne. Véritable muse du mouvement, elle écrit des chansons qui s’inscrivent dans un héritage historique d’expression contestataire. «Les Nouveaux Partisans» devenant même un hymne encore chanté aujourd’hui par des manifestants de plusieurs générations. Dominique Grange trouve son inspiration dans les luttes sociales, le racisme, la misère, les inégalités, la prison, l’exil, l’émancipation des peuples, l’utopie révolutionnaire…

Quarante ans après Mai 68, le Président de la République Française souhaite, entre autre, « tourner la page », ce à quoi Dominique Grange et Tardi, son compagnon, répondent en publiant « 1968...2008 : N'effacez pas nos traces! » (2008, Casterman/Institut des Métiers de la Musique). Un recueil de quinze chansons enregistrées avec une mise en images superbe, un exceptionnel travail de dessin à la gouache.

Tardi est l'un des plus importants dessinateurs français contemporains. Connu pour la série des Adèle Blanc-Sec, il a aussi marqué de nombreux lecteurs et critiques par ses oeuvres prenant la Guerre 14-18 comme toile de fond. Ses illustrations du « Voyage au Bout de La Nuit » de Louis-Ferdinand Céline sont considérées par d'aucun comme des chefs d'oeuvres. Tardi a également superbement adapté les oeuvres de Léo Malet (Nestor Burma), Daniel Pennac ou Jean Vautrin (Le Cri du peuple).

Avec la même énergie, la même conviction qu’on ne peut qu’être engagé dans son siècle, aujourd’hui comme en Mai 68, Dominique Grange reste « engagée… à perpétuité ». Et le pinceau de Tardi dessinant une époque qui continue d’interroger par l’espoir qu’elle a suscité, plonge dans l’univers de ces 15 chansons, nous offrant des images à couper le souffle, projetées durant le spectacle, où se mêlent tour à tour émotion et tendresse, lyrisme et violence…

Cette visite marque la fin d'une absence de 10 ans en terre québécoise pour Tardi et une première scène nord-américaine pour Dominique Grange!

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon