15e édition de Festivalissimo, le palmarès annoncé

Catégories:

Après dix jours de projections des plus récents films de l'Espagne, du Portugal et de l'Amérique Latine, le jury de la quinzième édition de Festivalissimo, composé de Ralph Boncy et d’Isabelle Hontebeyrie, a dévoilé les prix du meilleur film, la mention spéciale ainsi que les prix du meilleur acteur et de la meilleure actrice. Le samedi 12 juin, à l’occasion de la présentation du film de clôture, la directrice du festival Elisa Pierna a annoncé les résultats devant le public de Festivalissimo.

Le palmarès 2010 :

Meilleur long métrage

Le prix du meilleur film a été décerné à la Buena Vida, long-métrage du réalisateur chilien Andres Wood. Le film qui entraîne le spectateur dans la vie quotidienne de quatre personnages, avec leurs drames et leurs espoirs, a été reconnu pour la qualité de sa réalisation et de sa bande sonore. Traitant de la vie de citadins lambda, le réalisateur offre un film touchant, profondément humain, sans tomber dans la banalité, sachant s'attarder sur les moments de souffrance, mais sans basculer dans le tragique. Jonglant entre quatre vies, il entrecroise les destins en toute subtilité, sans jamais que ces personnages ne se rencontrent. Une manière habile de mettre en lumière la solitude physique et psychologique des habitants des villes dépeintes dans ce film.

Mention spéciale du jury

La mention spéciale du jury a été attribuée au film espagnol El baile de la Victoria, déjà récipiendaire de nombreux prix et distinctions. Le film de Fernando Trueba a été applaudi par le jury pour son originalité, la qualité de sa réalisation ainsi que pour son dénouement surprenant. Romance, action et suspense font de ce long-métrage traitant de l'après-dictature chilienne une œuvre captivante, dans laquelle les acteurs, tragiques et émouvants, coupent le souffle du spectateur et les attachent à eux, dans la douleur et dans l'espoir.

Prix de la meilleure interprétation féminine

Le prix de la meilleure actrice a été décerné à Marimar Vega pour son rôle dans le film mexicain Daniel y Ana de Michel Franco. L'actrice est fascinante de naturel et de justesse dans ce répertoire difficile qu'est le thème du viol et de ses traumatismes, où le risque de sur-jouer peut survenir à tout moment. Vega maîtrise parfaitement son jeu, nous offrant une représentation sobre et subtile d'une femme qui subit, s'effondre puis se relève.

Prix de la meilleure interprétation masculine

Le prix du meilleur acteur a pour sa part été accordé au très charismatique Jorge Perrugoria qui porte littéralement le film cubain El Cuerno de la Abundancia de Juan Carlos Tabio. Déconcertant de naturel, l'acteur semble jouer son propre rôle, narrant l'histoire en s'adressant directement au public. L'humour, le charisme et sa cubanité font de lui le personnage idéal pour mettre en valeur cette comédie venu tout droit de la Havane. Perrugoria est un acteur à la personnalité affirmée et au jeu bien distinctif qu'il nous ferait plaisir de voir de nouveau prochainement au cinéma.

www.festivalissimo.ca

(Communications Pop Corn)

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon