Patwhite.com fête ses 10 ans : une rétrospective

Début de l'événement: 

26 août 2014 - 17:00
Patwhite.com fête ses 10 ans. Illustration : Zupton
Patwhite.com – 30 août 2004
Patwhite.com – 28 décembre 2005
Patwhite.com après le passage à Drupal 6 et la refonte graphique – 6 août 2008
Patwhite.com – 20 avril 2009
Patwhite.com – 31 octobre 2009

Patwhite.com fête ses 10 ans d'existence le mardi 26 août 2014, au Brasseur de Montréal du 4007 rue St-Denis à Montréal. Nous vous attendons en grand nombre pour célébrer ce pionnier des sites participatifs au Québec. Mais tout d'abord, voici un condensé de nos meilleurs contenus et un voyage dans le temps qui vous permettra de constater tout le chemin parcouru.

Les coups de cœur culturels de Patrick

Patwhite.com a arpenté les quatre coins du monde afin de publier des articles exclusifs. En voici quelques-uns, parmi les plus significatifs :

  1. Le spectacle de Kraftwerk au MoMa de New York, devant 450 personnes triées sur le volet, en avril 2012.
  2. La couverture de l'événement Lowell celebrates Kerouac et les autres textes consacrés à ce légendaire écrivain, signés par le critique de théâtre Jean-Sébastien Boisvert.
  3. Les présentations remarquées des opéras Siegfried et La Walkyrie, de Wagner, mis en scène par Robert Lepage au Lincoln Center et au Metropolitan Opera de New York.
  4. Le passage tout aussi remarqué du maestro Yannick Nézet-Séguin à l'Orchestre philarmonique de Berlin.
  5. Les recherches dédiées au peintre Henry Daniel Thielcke, qui résidait à Québec au XIXe siècle. Ces contenus absolument uniques sont hérités des travaux universitaires de feu Annie Fraser et des recherches personnelles de Patrick.
  6. Sur la route de Compostelle, une série d'articles publiée par notre chroniqueuse touristique Sarah-Émilie Nault.
  7. Le compte-rendu du nouveau parc High Line de New York, effectuée par Étienne Langlois, de même que sa couverture de la vie culturelle parisienne en 2008.

Le Top 3 viral

Voici quelques-uns des articles insolites qui ont fait exploser le trafic sur Patwhite.com :

  1. Béatrice Martin, alias Coeur de pirate, fait le point sur ses photos érotiques : Un article dont la popularité, bien involontaire de notre part, est liée à la recherche «Coeur de pirate nue» effectuée par des milliers d'internautes québécois. Plus de 123 000 lectures !
  2. Avant même que la vidéo ne soit publiée sur YouTube, Patwhite.com faisait circuler le KFC Kid en QuickTime. Il s'agit bien sûr de l'extrait du film Pea Soup de Pierre Falardeau et Julien Poulin, montrant un enfant volubile déguster un baril de poulet frit. Plus de 11 000 lectures (versions QuickTime et YouTube incluses).
  3. L'esclandre de Jacques Languirand : Un article bien ficelé de notre collaboratrice Myriam Daguzan Bernier, qui a exposé au grand jour les dissensions entre la direction de Radio-Canada et le célèbre animateur de Par 4 chemins. Près de 9300 lectures.

Patwhite.com au fil des années

2004

Le site Patwhite.com est lancé le 5 août, après quelques semaines de développement et un budget initial de 400 dollars. Pour le tester, nous publions une photo de Patrick brandissant une énorme brochette portugaise devant l'église de la rue Rachel.

Pour vous mettre en contexte, nous étions en avance sur YouTube (lancé en février 2005), et plusieurs années en avance sur Facebook (dont l'expansion phénoménale remonte à 2007, bien que la plateforme date elle aussi de 2004).

2005

Plusieurs amis de Patrick mettent l'épaule à la roue : Erwan Bonnette (ex-Québec Scope), le photographe Victor Diaz Lamich, ainsi que le concepteur web et blogueur Pierre-Etienne Paradis. Dans la même veine, bon nombre d'articles moussent la carrière d'amis originaires de la ville de Québec, dont le bédéiste Jimmy Beaulieu, le cinéaste Jeremy Peter Allen et l'artiste-peintre Marie-Lou Desmeules.

Le site contient encore beaucoup de nouvelles et photos personnelles de Patrick (faut-il rappeler que Facebook, Twitter et Instagram sont encore inconnus?) Les articles traitent également de fêtes tenues au loft de Patrick, animées par les membres de la formation Loco Locass, dont la popularité est au paroxysme. Le fort trafic sur certains articles nous saute aux yeux et suscite un questionnement par rapport à la vie privée.

2006

Des pannes de serveur surviennent au cours l'automne. Le site est souvent inaccessible et 10 jours de données sont perdues au mois de novembre. Mais en réalité, ce sont deux années de contenus qui passent à un cheveu d'être perdus. Nous décidons de changer d'hébergeur et de nous doter d'un système de sauvegardes automatiques.

Des collaborateurs extérieurs au cercle initial apparaissent progressivement, dont le journaliste Enrique Garcia, qui publie régulièrement du contenu en langue espagnole.

2007

Premiers articles de Christian Morin, spécialiste des musiques émergentes et des musiques du monde.

2008

Les statistiques sont assurées par Google Analytics à partir du 1er mai.

Une migration vers Drupal 6 et une refonte graphique permettent de mettre en valeur les archives qui s'accumulent. Apparition du logo encore utilisé à l'heure actuelle.

Premiers articles d'Hélène-Caroline Fournier, collaboratrice de longue date en arts visuels.

2009

Patwhite.com se joint au réseau Canoe durant l'été. Un bandeau fait son apparition en haut de page.

Les 5 ans de Patwhite.com sont célébrés le 26 août au Brasseur de Montréal (1485, rue Ottawa). La réception met en vedette la formation pop-rock montréalaise Chinatown et marque le lancement de la section Patwhite.tv grâce aux efforts de Camille Lareau.

Le journaliste Frédéric Sarault assure la mise en ligne au cours de l'automne, tandis que Danielle Martin fait ses débuts dans notre section Mode et que Maude McConnell-Legault débute une longue série de critiques de films.

Notre page Facebook (qui compte près de 2000 «J'aime» au moment de publier cet article), est créée le 2 novembre.

Notre hébergeur Koumbit.org suggère que nous passions à sa plateforme Aegir, aux performances supérieures. La mise à jour des contenus et l'affichage des pages en sont grandement accélérés, juste à temps pour soutenir le lourd trafic sur la page Partys du 31.

D'ailleurs, le site connaît le meilleur achalandage de son histoire, avec 464 928 visiteurs uniques et 867 114 pages vues sur l'ensemble de l'année.

2010

Bertrand Breuque prend la relève à la mise en ligne. Les statistiques de fréquentation demeurent excellentes. Le site jouit d'une réputation bien établie et d'un apport important de trafic de la part du réseau Canoe, tandis que la concurrence en est encore à ses premiers balbutiements.

David Nathan enrichit le site de ses nombreuses critiques de disques. Les parutions de langue française sont regroupées sous le thème French Connection.

Arrivée des collaboratrices Julie Caron et Sarah-Émilie Nault, qui enrichissent régulièrement nos sections Gastronomie, Musique et Voyages.

2011

Février marque le début d'une prolifique collaboration de Samuel Larochelle, qui enrichit grandement notre section Théâtre.

Une entente d'échange de contenus est signée au mois de mai avec Atuvu.ca.

Une section spéciale Osheaga fait son apparition au cours de l'été, afin de mieux refléter la popularité grandissante de ce festival. La couverture des éditions successives d'Osheaga est assurée par Myriam Lefevre, Eric Dumais, Étienne Langlois, Sophie Ferrandino et Catherine Matusiak. Une équipe du tonnerre !

Les chroniqueuses culturelles Christine Émond et Fanny-Laurence Beaulieu Cormier se joignent à l'équipe au mois d'octobre. C'est aussi à ce moment qu'apparaît le polyvalent David-Olivier Gascon, qui assurera les tâches les plus diverses au cours des années suivantes, dont la couverture de galas, la mise en ligne, la formation à la mise en ligne et la planification du stage en journalisme.

2012

Pour débuter l'année du bon pied, nous intégrons la régie publicitaire de notre partenaire et commanditaire Atedra le 6 janvier, en remplacement de Canoe.

L'étudiant en communications Marc-Olivier Goulet-Lanthier se joint à l'équipe en février, et contribue à relancer la production vidéo. Le cameraman et monteur Pierre Rochon Massicotte, ainsi que l'animatrice Émilie Poirier, donnent un gros coup de main à l'occasion des galas de l'ADISQ et des Olivier.

Le 30 mai, Fanny-Laurence Beaulieu Cormier crée un groupe Facebook afin de mieux coordonner l'affectation aux événements et les messages adressés à l'ensemble de l'équipe.

Le site bénéficie d'une troisième refonte majeure au mois de juillet. Le passage à Drupal 7 est l'occasion de le doter d'une maquette adaptative capable de relever le défi posé par les tablettes et des téléphones intelligents.

2013

La mise en ligne est effectuée par Fanny-Laurence Beaulieu Cormier jusqu'au mois de juillet.

Patwhite.com offre pour la première fois un stage crédité en journalisme. La première étudiante à s'en prévaloir est Élodie Gonçalves, de l'Université de Montréal.

Entrée en scène de Joannie Lévesque, spécialisée en musique électronique, de Myriane Huard, spécialisée en couverture événementielle et vidéo, de Christine Elizabeth Laprade, spécialisée en mode, et de Morgane de Capèle, qui assure la mise en ligne à partir de l'automne.

2014

La grande aventure se poursuit. Malgré la concurrence effrénée des blogues et médias sociaux, le site continue de se développer et parvient à s'autofinancer grâce au professionnalisme de toute l'équipe.

Bravo et longue vie à Patwhite.com !
 


 

Logo Atedra

Logo DDMG

Logo Moog Audio

 


 

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Commentaires

10 ans!

Longue vie à patwhite.com!

Ajouter un commentaire