Trois jours au Festival international de la chanson de Granby Jour 2

Catégories:

En ce deuxième jour de présence sur le site du festival international de la chanson de Granby, j'ai pu assister aux « vitrines musicales ». Qu'est-ce que c'est que ça ? et bien il s'agit de plusieurs concerts de jeunes artistes qui permette à des programmateurs européens pour la plupart de magasiner les talents qui seront peut-être bientôt à l'affiche qui de leur festival, qui de leur liste musicale à la radio. Ainsi, mercredi, jeudi et vendredi 12 artistes ont bénéficié de 30 minutes chacun pour présenter leur travail et inviter les pros le temps de quelques chansons, dans leur univers.

En ce vendredi nous avons pu voir quatre groupes très différents. Catherine Durand a ouvert le bal en présentant des pièces de ses trois derniers albums. « Je ne vous joue pas de morceaux de mes deux premiers disques parce que je ne les aime plus » a-t-elle lâché tout simplement. Ensuite c'est le groupe Klô Pelgag, un excellent groupe emmené par la très déjantée chanteuse Chloé, qui a fini sa prestation à coup de sabre laser de la Guerre des Étoiles, ce qui vous donne une idée sur la joyeuse folie de cette artiste. Massicote a ensuite débarqué avec son country francophone et son look qui fait penser à Robert Charlebois période années 70, très forte présence scénique. Enfin c'est Amylie qui s'est produit sur la scène de la United Church.

Le soir je suis allé voir Alex Nevsky, à 19h30 sous les chapiteaux. Bon ce n'était pas une découverte, j'ai déjà vu ce chanteur une bonne demi-douzaine de fois, c'est juste pour le plaisir, celui de plonger dans son univers si singulier. De le voir jouer de son air dégagé qui donne parfois l'impression qu'il est ailleurs, perché sur sa planète. Mais l'avantage, c'est qu'il nous convie à l'y rejoindre, sur sa planète. Celle-ci se transforme alors en un party où l'on chante tous en choeur des chalalala. Le son était bon, l'énergie constante, la magie Nevsky a une fois de plus opéré, un bon moment.

Ensuite je suis allé faire un tour au concert de Mathieu Lippé, le gagnant de Granby 2011. Quel univers que le sien ! Ce n'est pas vraiment de la chanson, ce n'est pas vraiment de la poésie... ni du slam, c'est un étonnant mélange de tout cela qui peut surprendre au début mais qui séduit immanquablement.

À 22h30 c'est le groupe Radio Radio qui a sautillé. Car oui Radio Radio est un groupe qui sautille énooooooormément. Mais pas seulement. Le trio acadien a été égal à sa réputation et a donné tout un spectacle, devant un public moins nombreux que la veille mais plus enthousiaste. Il faut dire que la pluie annoncée a peut-être découragé certains spectateurs...

Pour clore cette soirée, direction le bar à vin le cent 50 où la chanteuse française Lisa Portelli s'est produite un peu avant minuit. Une heure de spectacle incroyable. Les quelques chanceux qui ont bravé la pluie ont été récompensés par une jolie performance empreinte de rock et de poésie. Entourée par deux excellents musiciens, le temps est passé bien vite et je vous encourage fortement à découvrir cette chanteuse dont on devrait entendre à nouveau parler très vite.

Il pleut sur Granby mais après une telle journée, je m'en fous pas mal.

Texte et photo: David Nathan (www.somanythingstodo.com // david@davidnathan.ca // www.twitter.com/davidnathan)

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Ajouter un commentaire