Suroît et Bodh’aktan : une soirée en famille !

Hier soir au Club Soda, plusieurs spectateurs originaires des Iles-de-la-Madeleine, attendaient avec fébrilité l’arrivée sur scène de Suroît, aussi originaire des Iles, et de Bodh’aktan, dont certains membres sont madelinots. La majorité acadienne présente hier soir a eu droit à une belle surprise quand les deux fils d’Alcide Painchaud défunt membre du groupe Suroît, Jonathan et Éloi, anciennement membres de Okoumé, sont venus partager quelques chansons sur scène. Les deux groupes s’amusaient à dire que c’était vraiment une belle soirée en famille !

La R’Visite

Hier était une soirée spéciale, Suroît soulignait leur 40e anniversaire d’existence cette année. Fondée en 1977, les membres du groupe ont changés au fil des années. Pour les fervents admirateurs, Réal Longuépée, Félix Leblanc, ainsi que Henri-Paul Bénard étaient présents sur scène, sans oublier Luc Bourgeois, ancien membre de Suroît qui joue maintenant avec Bodh’aktan et qui a aussi participé au dernier album de Suroît.

En effet, pour souligner leur 40e anniversaire, Suroît a lancé le 21 juillet dernier leur tout nouvel album du nom de la R’visite au sein duquel nous avons droit à différents classiques revisités allant d’hymnes marins à un éventail de sonorités acadiennes. Le nom de leur dernier album se mariait à merveilles avec la soirée qu’ils nous ont offerte, remplie de visites surprises !

La nostalgie festive :

Parmi les chansons jouées par le groupe Suroît, on a eu droit à des classiques tels que Matelot, Léo, La liane, Santiano, Les bons souvenirs et plusieurs autres , sans compter divers medley ! Ils ont su faire plaisir à la foule hétéroclite allant de jeunes dans la début vingtaine à des personnes âgées de plus de 50 ans. Suroît a beau exister depuis 40 ans, ils ont de la fougue à revendre. What a beau show comme on dirait en madelinot et comme l’ont souligné les membres. Petite mention spéciale à Félix Leblanc détient toujours sa dextérité légendaire et joue de son violon avec passion.

L’énergie contagieuse de Bodh’aktan :

D’ailleurs, cette fougue et cette passion les animaient tous. Leurs regards étaient brillants et leur corps giguaient sur place, ce qui poussa la foule à en faire de même. L’arrivée de Bodh’aktan sur scène se fit donc devant une foule déjà réchauffée. Leur dynamisme a contaminé tout le monde, au plus grand bonheur de tous. À la toute fin du spectacle, chacun sautait et tapait des pieds et des mains dans une symbiose qui laissait croire que la foule était le dernier membre du groupe.

Une soirée de retrouvailles réussie !

Une belle collaboration tout au long de la soirée a donc su s’installer autant entre les deux groupes présents, qu’avec les invités ou encore les fervents admirateurs de musique folklorique, celtique et d’inspiration irlandaise et écossaise pour Bodh’aktan. Bref, un beau mélange qui a mis le feu au plancher du Club soda. Une soirée qui restera marquée dans les mémoires comme celles où l’Acadie s’est adonnée à une belle soirée de retrouvailles en plein cœur de Montréal.

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Ajouter un commentaire