Soirée d'ouverture - 34e édition du festival de Jazz de Montréal

Catégories:
Feist - FIJM
Feist - FIJM
Feist - FIJM
Feist - FIJM

C’est sur une note remplie d’enthousiasme, que j’ai pris part à la soirée d’ouverture de la 34e édition du Festival de Jazz de Montréal qui se déroulait vendredi soir dernier.

Cocktail d’ouverture

Malgré la grisaille extérieure, le moral était au beau fixe. Des représentants de l’évènement, gens de la scène politique, municipale et culturelle tels que Maka Kotto, ministre de la culture et des communications, Laurent Blanchard, Maire par intérim de Montréal et quelques personnalités Québécoises dont Dorothée Berryman étaient présents pour ce cocktail qui était des plus conviviales, décontractés et surtout sans prétention!

Grâce au Président et fondateur du festival de Jazz , Alain Simard, cet évènement annuel à grand déploiement a vu passer à travers les années, plusieurs artistes venant des scènes émergentes, qui sont maintenant connus à travers le monde et dont on s’arrache maintenant la présence dans d’autres festivals comme Norah Jones, Diana Krall, Michael Bublé, Nikki Yanofsky et des icônes et légendes du Jazz depuis le tout début, telles que Oscar Peterson, Ray Charles, Ella Fitzgerald, Miles Davis, Tony Bennet et plusieurs autres!

Laurent Blanchard, présentement Maire de Montréal depuis l’affaire Applebaum, est un monsieur qui est fort sympathique et un « bon vivant ». Il a cité un souvenir intéressant, pendant son discours, sur sa rencontre avec Alain Simard: « J’ai connu Alain, lorsqu’il avait 19 ans et il s’occupait du groupe Necessity. Nous avons suivi des chemins parallèles depuis et curieusement, 40 ans après, on se revoit encore dans des circonstances que nous n’aurions jamais imaginées! »

La survie du festival est à présent assurée pour les prochaines années à venir, car la banque TD vient de signer une entente en tant que partenaire et fière commanditaire jusqu’en 2019. Les deux paliers de gouvernement continuent également à accorder leur support. Plusieurs touristes, dont des américains, viennent exclusivement à Montréal pour cet évènement et cela génère de fortes retombées économiques de plus de 10 millions de dollars pour notre ville.

Spectacle d’ouverture gratuit : Feist

Sous un ciel nuageux et un peu de retard sur l’horaire, la chanteuse canadienne de renommée internationale, Feist a fait une apparition remarquée sur la scène TD avec ses musiciens. Par contre, l'attente en a value la peine! Le quartier des spectacles était bondé de milliers de personnes venues spécialement pour la voir et l’entendre interpréter ses succès. Le spectacle était retransmis sur plusieurs écrans et projeté sur l'édifice de l'UQAM. Malgré une foule qui était dense, elle a réussi à créer une ambiance intimiste entre la scène et son public.

Feist a fait plusieurs chansons de son dernier album Metals ainsi qu’une reprise d’un artiste britannique qu’elle apprécie bien, celle de « Limit to your love » de James Blake. Durant le spectacle, elle s’est même exprimée dans la langue française. C’était beaucoup plus qu’un simple « Bonjour Montréal » comme beaucoup d’artistes se contentent généralement de faire et ce fut très bien reçu par la foule excitée qui répondait haut et fort lorsqu’elle avait posé la question : « Combien de francophone dans la foule ce soir? ». Le mélange des langues créait toute une Harmonie. Elle faisait beaucoup participer ses fans en les invitant à chanter tous en chœur durant la soirée. La musique a eu un effet rassembleur et allait au-delà de l’origine ethnique et de la langue.

Feist a tenu à exprimer son bonheur d’être présente à Montréal pour l’évènement. Elle a même ajouté «This is a lovely night », avant d’entamer l’extrait populaire tiré de son album paru en 2004, Mushaboom.

Elle a conclut le spectacle sous une pluie de feux d’artifices et en remerciant encore une fois son public dans la langue de Molière. Lorsqu’elle a quitté la scène, les fans la réclamait de revenir. Suite à ce chaud rappel, Feist a accepté de faire une toute dernière chanson, mais cette fois-ci, accompagné seulement de sa guitare et de sa voix. Ce fut une soirée magique qui a fait oublier la température maussade, le temps de quelques heures. Le coup d’envoi du festival est maintenant lancé et les organisateurs offrent cette année, une programmation des plus diversifiées dans le choix des artistes participants à cette 34e édition!

Site festival de Jazz de Montréal : http://www.montrealjazzfest.com/
Site web de Feist : http://www.listentofeist.com/
Feist ITunes : https://itunes.apple.com/us/artist/feist/id13453308

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Ajouter un commentaire